Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘voir’

Deux tas gris (Jean-Paul Vaillant)

Posted by arbrealettres sur 19 février 2019



Deux tas gris hurlent sur le tertre vert.
Nos chevaux hennissent. Nous passons impassibles.
Les deux tas ne nous ont pas vus.

(Jean-Paul Vaillant)

Illustration: Otto Dix

 

Publicités

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DEBOUT! (Annie Salager)

Posted by arbrealettres sur 18 février 2019




    
DEBOUT!

Il y a longtemps, bien longtemps,
dans la steppe je me suis redressée
j’ai levé la tête et, tête levée, j’ai regardé
j’ai vu, j’ai vu du bleu là au-dessus
un bleu profond par-dessus ma tête
la peur et le plaisir m’ont transpercée
aussitôt j’ai su qu’il faudra mourir
et j’ai su qu’un désir plus vaste que
mon corps allait durer, maintenant
inatteignable par le saut d’arbre en arbre
j’ai su qu’il ne me quitterait jamais
je fus heureuse aussi, crispée de nouveauté
et je cherche depuis le mot qui manque
et que j’appellai bleu, un mot donné
en abondance par tant d’espace et sa lumière
obscure en moi, alors sans bien savoir pourquoi
pour courir les chemins et dire sa magie
à sa rencontre j’ai commencé à inventer ma vie

(Annie Salager)

 

Recueil: La Mémoire et l’Archet
Traduction:
Editions: La rumeur libre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

EN VITRAUX D’HIRONDELLES (Annie Salager)

Posted by arbrealettres sur 18 février 2019



Illustration
    
EN VITRAUX D’HIRONDELLES

Fonds sans repos où je suis
l’oublieuse, nourrie des jours
où je me lave d’elle, où sans passé
je redeviens spore d’azur, chair ajourée
ou lampée d’eau, soleil liquide allié au rivage
qu’on dirait en vitraux d’hirondelles
Derrière la lumière des vagues
l’alphabet du vivant semble un instant
écarter l’ombre sous les mots
et je me plais à voir s’y inventer
le jeu muet de lèvres de sourires
et de feux désirés que je ne peux atteindre
le désir n’en invente-t-il pas l’instant heureux

(Annie Salager)

 

Recueil: La Mémoire et l’Archet
Traduction:
Editions: La rumeur libre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PETITE CHANSON (Tomás Segovia)

Posted by arbrealettres sur 18 février 2019



    

PETITE CHANSON

Si les choses ne se pensent pas
avec des mots,
est-ce qu’elles ne se pensent pas?

Si ceux qui s’aiment n’atteignent pas
les caresses,
est-ce qu’ils ne s’aiment pas?

Si la joie bien que je pleure
vit en moi,
est-ce que ce n’est pas de la joie?

Si parfois je comprends
ce que j’ignore,
est-ce que je ne comprends pas?

Si je t’ai vu et ne t’ai pas vu,
visage aimé,
est-ce que je ne t’ai pas vu?

(Tomás Segovia)

 

Recueil: Cahier du nomade
Traduction: Jean-Luc Lacarrière
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le gentil chasseur (Richard Brautignan)

Posted by arbrealettres sur 18 février 2019




    
Le gentil chasseur

Oui,
moi aussi,
j’ai traqué l’amour
dans la vallée du coeur.

Oui,
moi aussi,
suis rentré chez moi les mains vides,
parfois en pleurant,
parfois juste en regardant
droit devant moi,
mais ne voyant rien.

***

The Gentle Hunter

Yes,
I, too,
have hunted for love
in the valley of the heart.

Yes,
I, too,
have gone home empty-handed,
sometimes crying,
sometimes just staring
straight ahead,
but seeing nothing.

(Richard Brautignan)

 

Recueil: Pourquoi les poètes inconnus restent inconnus
Traduction: Thierry Beauchamp / Romain Rabier
Editions: Points

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

La pluie d’hiver (Buson)

Posted by arbrealettres sur 17 février 2019



La pluie d’hiver
Montre ce que voient les yeux
Comme si c’était chose ancienne

(Buson)

Illustration: Michel Chansiaux

 

Posted in haïku, méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

De la complexité une âme se détache (Stéphane Sangral)

Posted by arbrealettres sur 16 février 2019



Illustration: Matthew Spiegelman
    
De la complexité une âme se détache
et perdue regarde et perdue se regarde et
perdue se regarde regarder et perdue
se regarde se regarder, âme, perdue
dans un bloc de regards, ne pouvant voir — nuit et
nocturne jour — que rien jamais ne se détache…

(Stéphane Sangral)

 

Recueil: Méandres et Néant
Traduction:
Editions: Galilée

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DANS LE CŒUR (Anna Keiko)

Posted by arbrealettres sur 15 février 2019




    
DANS LE CŒUR

Je ne peux pas te voir
Pourtant tu as de l’influence partout
A l’aube, à la tombée du jour et la nuit
Tu es la lumière
Que mes yeux refusent de ne pas voir
Tu es partout
Que je puisse te voir, ou non
Tu es le poème non publié
Que j’ai écrit dans mon cœur.

***

在我心中

你从未出现
却无处不在影响我
黎明 黄昏 黑夜
像光
眼睛无法拒绝
她一直在
能见与不能见每一个角落
像一首未公开的诗
在心中
已经历所有…

(安娜惠子)

***

IN THE HEART

I can’t see you
But you affect me everywhere
At dawn, at twilight and at night
You are the light
My eyes can’t refuse to see
You are everywhere
Whether I can see you or not
You are the unpublished poem
I wrote In my heart.

(Anna Keiko)

 

Recueil:
Traduction: Germain Droogenbroodt – Elisabeth Gerlache
Editions:

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce que tu vois pour la première fois (Jean-Pierre Siméon)

Posted by arbrealettres sur 14 février 2019



Illustration: René Magritte   
    
Ce que tu vois pour la première fois
t’a déjà vu depuis longtemps.

***

(Jean-Pierre Siméon)

 

Recueil: Le Livre des petits étonnements du sage Tao Li Fu
Traduction: Meng Ming
Editions: Cheyne

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Comment voit-on (Jean-Pierre Siméon)

Posted by arbrealettres sur 14 février 2019




    
Comment voit-on la colère
du ver de terre?

***

(Jean-Pierre Siméon)

 

Recueil: Le Livre des petits étonnements du sage Tao Li Fu
Traduction: Meng Ming
Editions: Cheyne

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :