Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘volage’

LES LENDEMAINS (Charles Dufresny)

Posted by arbrealettres sur 30 juin 2017



Illustration: Charles Amable Lenoir
    
LES LENDEMAINS

Philis, plus avare que tendre,
Ne gagnant rien à refuser,
Un jour exigea de Silvandre
Trente moutons pour un baiser.

Le lendemain, nouvelle affaire.
Pour le berger le troc fut bon.
Car il obtint de la bergère
Trente baisers pour un mouton.

Le lendemain, Philis, plus tendre,
Tremblant de se voir refuser,
Fut trop heureuse de lui rendre
Trente moutons pour un baiser.

Le lendemain, Philis, peu sage,
Aurait donné moutons et chien
Pour un baiser que le volage
A Lisette donna pour rien.

(Charles Dufresny)

 

Recueil: Poètes du Baiser
Editions: Société des Éditions LOUIS-MICHAUD

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fuite (Birago Diop)

Posted by arbrealettres sur 2 novembre 2016



Fuite

Fragile mon cœur ne tient plus en geôle,
Il lui faut l’espace et le grand air.
Volage? Non, mais plus rien ne l’enjôle,
Plus rien ne l’émeut, il a trop souffert.

Laissez-le comme une épave en dérive
Aller voguant vers son lointain destin,
Tout seul il veut arriver sur la rive,
Et se moque de ses jours incertains.

(Birago Diop)


Illustration retirée sur demande de l’artiste

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

FEINTES NÉCESSAIRES (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 21 octobre 2016




FEINTES NÉCESSAIRES

J’appuie et creuse en pensant aux ombres,
je passe et rêve en pensant au roc :

fidèle au bord des eaux volages
j’aime oublier sur un sol éternel.

Je suis changeant sous les fixes étoiles
mais sous les jours multiples, je suis un.

Ce que je tiens me vient de la flamme,
ce qui me fuit se fait pierre et silence.

Je dors pour endormir le jour. Je veille
la nuit, comme un feu sous la cendre…

Ma différence est ma nécessité!
Qui que tu sois, terre ou ciel, je m’oppose,

car je pourchasse un ennemi rebelle
ruse pour ruse et feinte pour feinte!

O châtiment de tant de combats,
O seul abîme ouvert à ma prudence :

Vais-je mourir sans avoir tué l’Autre
qui règne et se tait dans ses profondeurs?

(Jean Tardieu)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il vole (Louise de Vilmorin)

Posted by arbrealettres sur 12 octobre 2015



En allant se coucher le soleil
Se reflète au vernis de ma table:
C’est le fromage rond de la fable
Au bec de mes ciseaux de vermeil.

Mais où est le corbeau? Il vole.

Je voudrais coudre mais un aimant
Attire à lui toutes mes aiguilles.
Sur la place les joueurs de quilles
De belle en belle passent le temps.

Mais où est mon amant? Il vole.

C’est un voleur que j’ai pour amant,
Le corbeau vole et mon amant vole,
Voleur de coeur manque à sa parole
Et voleur de fromage est absent.

Mais où est le bonheur? Il vole.

Je pleure sous le saule pleureur
Je mêle mes larmes à ses feuilles
Je pleure car je veux qu’on me veuille
Et je ne plais pas à mon voleur.

Mais où donc est l’amour? Il vole.

Trouvez la rime à ma déraison
Et par les routes du paysage
Ramenez-moi mon amant volage
Qui prend les coeurs et perd ma raison.

Je veux que mon voleur me vole.

(Louise de Vilmorin)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

À UNE FEMME DÉTESTÉE (Emile Nelligan)

Posted by arbrealettres sur 24 juin 2015



À UNE FEMME DÉTESTÉE

Combien je vous déteste et combien je vous fuis:
Vous êtes pourtant belle et très noble d’allure,
Les Séraphins ont fait votre ample chevelure
Et vos regards couleur du charme brun des nuits.

Depuis que vous m’avez froissé, jamais depuis,
N’ai-je pu tempérer cette intime brûlure :
Vous m’avez fait souffrir, volage créature,
Pendant qu’en moi grondait le volcan des ennuis.

Moi, sans amour jamais qu’un amour d’Art, Madame,
Et vous, indifférente et qui n’avez pas d’âme,
Vieillissons tous les deux pour ne jamais nous voir.

Je ne dois pas courber mon front devant vos charmes ;
Seulement, seulement, expliquez-moi ce soir,
Cette tristesse au coeur qui me cause des larmes.

(Emile Nelligan)


Illustration: Albert Edelfelt

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :