Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘vous’

Vous et moi (Alan Watts)

Posted by arbrealettres sur 19 septembre 2019




    
Vous et moi
sommes tous aussi continus avec l’Univers
qu’une onde avec l’océan.

(Alan Watts)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

INTERROGATION ET NÉGATION (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2019



    

INTERROGATION ET NÉGATION

Vous ? Moi ?
Non, personne
personne jamais
non vraiment personne jamais.

Comment ? Ni où,
ni quoi,
ni comment ?

Non vraiment personne jamais
nulle part
rien ni personne
jamais
non jamais
jamais jamais jamais
jamais
non, jamais.

(Jean Tardieu)

 

Recueil: L’accent grave et l’accent aigu
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aujourd’hui suis de retour (Emmanuelle Le Cam)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2018




    
Aujourd’hui suis de retour
dans le remue-ménage
des pages à aligner.

Et je marche
à travers la lumière
de septembre.

La Rade
est beauté,
poignard
dans mes côtes
qui se soulèvent
du souvenir
de vous.

(Vos membres:
perfection, envie
douloureuse.)

(Emmanuelle Le Cam)

 

Recueil: Unique demeure
Traduction:
Editions: Le dé bleu

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De vous, par vous (Emmanuelle Le Cam)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2018



Illustration: Auguste Rodin
    
De vous, par vous,
voie royale
vers les mots.

Permanent souvenir.

Tatouage.

(Emmanuelle Le Cam)

 

Recueil: Unique demeure
Traduction:
Editions: Le dé bleu

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Est-ce vous, est-ce moi (Max Jacob)

Posted by arbrealettres sur 3 juin 2018




    
Est-ce vous, est-ce moi
ce voyage immobile ?

est-ce vous, est-ce moi
cet arbre que j’émonde ?

et maintenant je ne sais que dire
et ne puis me taire.

(Max Jacob)

 

Recueil: Actualités éternelles
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Si je suis vous (Max Jacob)

Posted by arbrealettres sur 3 juin 2018




    
Si je ne suis plus rien, je suis vous.
car il n’y a pas de néant puisque vous êtes tout.
Vous avez pu détruire le moi mais non le vous
qui est en moi. Si vous êtes moi je suis tout.
A quoi as-tu renoncé ?
Je n’avais pas à renoncer
puisque je vous attendais.
Tu as brûlé mon coeur
avant que j’eusse un coeur.
Et tu n’as rien brûlé
puisqu’il n’y avait rien à brûler.

(Max Jacob)

 

Recueil: Actualités éternelles
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ne me laissez pas seul (Eugène Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 25 mai 2018



 

Illustration: Mireille Latty
    
Ne me laissez pas seul
Avec moi-même,

Mais laissez-moi tout seul
Avec vous.

(Eugène Guillevic)

 

Recueil: Relier
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Ma plus belle histoire d’amour (Barbara)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2018




    
Ma plus belle histoire d’amour

Du plus loin, que me revienne,
L´ombre de mes amours anciennes,
Du plus loin, du premier rendez-vous,
Du temps des premières peines,
Lors, j´avais quinze ans, à peine,
Cœur tout blanc, et griffes aux genoux,
Que ce furent, j´étais précoce,

De tendres amours de gosse,
Ou les morsures d´un amour fou,
Du plus loin qu´il m´en souvienne,
Si depuis, j´ai dit « je t´aime »,
Ma plus belle histoire d´amour, c´est vous,

C´est vrai, je ne fus pas sage,
Et j´ai tourné bien des pages,
Sans les lire, blanches, et puis rien dessus,
C´est vrai, je ne fus pas sage,
Et mes guerriers de passage,
A peine vus, déjà disparus,
Mais à travers leur visage,

C´était déjà votre image,
C´était vous déjà et le cœur nu,
Je refaisais mes bagages,
Et poursuivais mon mirage,
Ma plus belle histoire d´amour, c´est vous,

Sur la longue route,
Qui menait vers vous,
Sur la longue route,
J´allais le cœur fou,
Le vent de décembre,
Me gelait au cou,
Qu´importait décembre,
Si c´était pour vous,

Elle fut longue la route,
Mais je l´ai faite, la route,
Celle-là, qui menait jusqu´à vous,
Et je ne suis pas parjure,
Si ce soir, je vous jure,
Que, pour vous, je l´eus faite à genoux,
Il en eut fallu bien d´autres,
Que quelques mauvais apôtres,
Que l´hiver ou la neige à mon cou,
Pour que je perde patience,
Et j´ai calmé ma violence,
Ma plus belle histoire d´amour, c´est vous,

Mais tant d’hiver et d’automne
De nuit, de jour, et personne,
Vous n´étiez jamais au rendez-vous,
Et de vous, perdant courage,
Soudain, me prenait la rage,
Mon Dieu, que j´avais besoin de vous,
Que le Diable vous emporte,
D´autres m´ont ouvert leur porte,
Heureuse, je m´en allais loin de vous,
Oui, je vous fus infidèle,
Mais vous revenais quand même,
Ma plus belle histoire d´amour, c´est vous,

J´ai pleuré mes larmes,
Mais qu´il me fut doux,
Oh, qu´il me fut doux,
Ce premier sourire de vous,
Et pour une larme,
Qui venait de vous,
J´ai pleuré d´amour,
Vous souvenez-vous?

Ce fut, un soir, en septembre,
Vous étiez venus m´attendre,
Ici même, vous en souvenez-vous?
A vous regarder sourire,
A vous aimer, sans rien dire,
C´est là que j´ai compris, tout à coup,
J´avais fini mon voyage,
Et j´ai posé mes bagages,
Vous étiez venus au rendez-vous,
Qu´importe ce qu´on peut en dire,
Je tenais à vous le dire,
Ce soir je vous remercie de vous,
Qu´importe ce qu´on peut en dire,
Je suis venue pour vous dire,
Ma plus belle histoire d´amour, c´est vous…

(Barbara)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

On croit me lire (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 12 février 2018




    
On croit me lire

On croit me lire, on ne lit que des mots
si l’on ne sait se servir d’une loupe.
J’ai ma ferveur, il faut aussi la vôtre
sinon vos yeux fermeront leurs fenêtres.

Ce que j’évoque est une tourterelle.
Écoutez-la plus que vous m’écoutez.
Elle est en vous, non loin de vos colombes.
N’est-ce pas elle un jour qui me charma ?

Si j’envisage ici de vous surprendre,
je ne dis rien, je garde la surprise.
Je ne l’ai pas, c’est vous qui la portez,
elle est en vous si vous croyez en elle.

Nous le savons qu’elle existe la fée.

(Robert Sabatier)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Albin Michel

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

On n’y peut rien (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 4 janvier 2018



 

vagues de l’océan,
Pas tant de bruit,

On n’y peut rien.

Moi, encore moins
Que vous.

(Guillevic)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :