Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘vous’

L’on entend sans écouter (Louis Chedid)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2017



Illustration: Karen L’Hémeury
    
L’on entend sans écouter,
On s’évite, on passe à côté,
Combien de chaleurs gaspillées,
Combien de rendez-vous manqués.

***

Derrière les gens et les visages,
Derrière les mots, derrière les phrases,
Il existe un autre langage,
D ‘autres lumières, d’autres images.
Lorsque tout le vernis s’en va,
Il y a vous, il y a moi.

(Louis Chedid)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A qui parle-t-on lorsqu’on écrit (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 30 juillet 2017




    
A qui parle-t-on lorsqu’on écrit.
Je ne sais pas.
Je crois qu’il est impossible de savoir.

Celle à qui on écrit est au bout de nos mots
comme le jour est aux confins de la nuit,
comme la fièvre est à l’extrême du silence.

Les mots vont vers elle
pour qu’elle les prenne entre ses mains calmes,
et les remette à bien plus qu’elle
— à on ne sait qui.

«Je vous écris» veut dire :
j’écris à bien plus que vous,
mais «bien plus»
c’est par vous que ça passe.

(Christian Bobin)

 

Recueil: La Vie Passante
Editions: Fata Morgana

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ni vous sans moi (Marie de France)

Posted by arbrealettres sur 12 juillet 2017



 

chèvrefeuille

Ni vous sans moi

D’eux deux il en fut ainsi
Comme il en est du chèvrefeuille
Qui au coudrier se prend :
Quand il s’est enlacé et pris
Et tout autour du fût s’est mis,
Ensemble ils peuvent bien durer ;
Qui les veut ensuite désunir
Fait tôt le coudrier mourir
Et le chèvrefeuille avec lui.
— Belle amie, ainsi est de nous :
Ni vous sans moi, ni moi sans vous.

(Marie de France)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sens dessus dessous (Maurice Fanon)

Posted by arbrealettres sur 15 mai 2017



Illustration: Emil Nolde
    
Sens dessus dessous

Bras dessus, bras dessous
On se « tu », on se « vous »
Bras dessus, bras dessous
Sens dessus dessous

Pour deux sous de fleurs
Pour dessus de lit
On se prend le cœur
Quand le cœur nous dit
Qu’on se couche ici
Qu’on se couche ailleurs
Tu es plus jolie
Sans papier à fleurs
Qu’on se touche ici
Qu’on se touche ailleurs
De la bouche au lit
On se sait par cœur

Bras dessus, bras dessous
On se « tu », on se « vous »
Bras dessus, bras dessous
Sens dessus dessous

Si tu étais fleur
Au jardin l’été
Je serais flâneur
Banc ou jardinier
Si tu étais sœur
Au cloître inconsolée

Je serais le Seigneur
Son fils ou un abbé
Si tu étais guillotine
À la Santé
Je prierais ces messieurs
De bien me condamner

Bras dessus, bras dessous
On se « tu », on se « vous »
Bras dessus, bras dessous
Sens dessus dessous

Et que vienne l’heure
De nous séparer
On se donne une heure
Tout est pardonné
Et que vienne l’heure
Pour moi de pleurer
Si je pleure pour toi
Je serai satisfait
Et que vienne l’heure
De ta tombe fleurie
À la première fleur
Je choisis de mourir

Bras dessus, bras dessous
On se « tu », on se « vous »
Bras dessus, bras dessous
Sens dessus dessous

(Maurice Fanon)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vous Nous (Alain Bosquet)

Posted by arbrealettres sur 4 novembre 2016




Vous Nous

Vous la rétine.
Nous le regard.
Vous les oreilles.
Nous la musique.
Vous le larynx.
Nous le langage.
Vous les poumons.
Nous l’air si pur.
Vous le squelette.
Nous la peau douce.
Vous le bas-ventre.
Nous le voeu de l’amour.
Vous l’agonie.
Nous le tombeau.

(Alain Bosquet)

Illustration: Hippolyte Flandrin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ABSENCE (Gérald Neveu)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2016



ABSENCE

Les journées sonnent creux
leur dignité s’endort
mes cadres sans tableaux
je n’ose vous saluer
mais il suffit d’un nom
prononcé à voix basse
pour vous peupler soudain
et je brûle avec vous

(Gérald Neveu)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Iles (Blaise Cendrars)

Posted by arbrealettres sur 2 juin 2016



Iles
Iles où l’on ne prendra jamais terre
Iles où l’on ne descendra jamais
Iles couvertes de végétations
Iles tapies comme des jaguars
Iles muettes
Iles immobiles
Iles inoubliables et sans nom

Je lance mes chaussures par-dessus bord
car je voudrai bien aller jusqu’à vous

(Blaise Cendrars)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

VOUS (Guy Béart)

Posted by arbrealettres sur 23 avril 2016



VOUS

Ce qu’il y a de bon en vous c’est vous
Tout le reste ne vaut rien du tout
Tout ce qu’il y a autour
N’est que matière à discours
Pour le reste je me tais c’est vous

Quand je vais à notre rendez-vous
Je me dis ce que les gens sont fous
De ne pas suivre mes pas
C’est vrai qu’ils ne savent pas
Ce que c’est que d’être auprès de vous

Certains me disent du mal de vous
Mais vous voyez bien que je m’en fous
Tout le bien et tout le mal
S’additionnent c’est normal
Ce qu’il en sort le meilleur c’est vous
Ah j’aimerais tant jouer avec vous

Même si je reste sans atout
Sans un as mes rois abdiquent
Je n’ai plus le moindre pique
Me reste un seul coeur il est à vous

C’est fini je reste au garde-à-vous
Et je ne dirai plus rien du tout
Ah j’aurais pu dire encor
Que j’aime tant votre corps
C’est faux ce que j’aime en vous c’est vous

(Guy Béart)

Illustration: Fabienne Contat

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Écoute (Lorine Niedecker)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2016



 

tourterelle

Écoute
sur sa tombe de neige
le Vous
oh vous
des tourterelles tristes

***

Hear
where her snow-grave is
the You
ah you
of mourning doves

(Lorine Niedecker)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 6 Comments »

Léthargie (Nakahara Chûya)

Posted by arbrealettres sur 14 juin 2015



Léthargie

Ce qui est anéanti
Serait-ce mon coeur ?
Ce qui est anéanti
Seraient-ce mes rêves ?

De mémoire
Déjà plus
Marchant par les rues
Semblant de vertige

Oui, je n’ai plus aucune exigence
L’impression que vivre encore c’est mal…
Pourtant j’ai bien envie de vivre
Pourtant je n’ai plutôt aucune envie de mourir

Ah ah, quoi qu’il en soit
Vous autres vous disiez quelque chose
Je m’en souviens vaguement
Vous autres vous disiez donc quelque chose

(Nakahara Chûya)


Illustration: Gilbert Garcin

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :