Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘vu’

Cortège (Claude Haller)

Posted by arbrealettres sur 18 juin 2022




    
Cortège

La fille du ciel
Est passée par là
Discrète et légère
Elle n’avait l’air de rien
Mais le lendemain quel bleu en mon âme

La fille du vent
Est passée par là
Diaphane à l’orée du jour
Elle semblait ne souffler mot
Mais le lendemain quelle bourrasque en ma tête

La fille du feu
Est passée par là
Ni vu ni connu
Dans ce muet éblouissement
Mais le lendemain c’était l’enfer et pour toujours

(Claude Haller)

Recueil: Poèmes du petit matin
Traduction:
Editions: Hachette

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Trois fantômes perdus (Bruno Munari)

Posted by arbrealettres sur 29 janvier 2022



Illustration: Enzo Arnone
    
trois fantômes perdus
trois fantômes trouvés
ni vu ni connu

***

tre fantasmi perduti
tre fantasmi incontrati
non si sono visti non si sono toccati

***

three ghosts in a sheet
three ghosts dont meet
dont touch dont speak

(Bruno Munari)

Recueil: Ciccì coccò
Traduction: traduit de l’italien par Annie Pissard Mirabel – Isabel Butter Caleffi anglais
Editions: Maurizio Corraini

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Vu (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 4 mars 2020



J’ai pointé l’index
Et vous avez bien vu
ce que ce doigt montrait
Mais n’oubliez pas
Que ce que vous avez vu
N’avait jamais été vu

(Pierre Albert-Birot)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

J’habite tout à côté (Yaba)

Posted by arbrealettres sur 15 décembre 2019


gare-hase

J’habite tout à côté
mais jamais je n’ai vu Hasé

(Yaba)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , | 2 Comments »

Une vallée de larmes de joie et de douleurs (Maurice Chappaz)

Posted by arbrealettres sur 25 octobre 2019



Une vallée de larmes
de joie et de douleurs,
une vallée où nul
ne peut vivre sans pardon
ni garder une miette
pour soi.
Mais la beauté s’obtient
par l’amitié
d’une chose plus belle.
Ni vu ni connu :
il faut mourir pour renaître.

(Maurice Chappaz)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: Wojtek Siudmak

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

On a tendance à croire (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 20 mars 2019



Illustration
    
On a tendance à croire que tout est là
pour n’être vu que par nous

comme si notre regard
était le seul critère de la réalité.

Mais l’homme et son regard se dissolvent
et tout continue à être là.

Et dans quel but ?
Pour être vu par qui ?

Il se peut que tout soit là
pour montrer qu’il n’est pas nécessaire
que quelque chose soit vu pour exister.

Voir est peut-être un épisode,
une autre chose qui se tient là.

Pourtant, on ne peut pas s’empêcher de sentir
que quelque chose qui rappelle le regard
soutient, comme l’oeil les paupières,
cet autre épisode qu’on appelle réalité.

***

Solemos creer que todo está allí
sólo para ser visto por nosotros
como si nuestra mirada
fuera el único criterio de realidad.

Pero el hombre y su mirada se disuelven
y todo sigue estando allí.

¿Ypara qué?
Para que lo yea quién?

Tal vez todo está allí
para mostrar que no es preciso
que nadie yea algo para que exista.

Ver es quizás un episodio,
otra cosa que está allí.

Sin embargo, no podemos dejar de sentir
que debe haber algo parecido a la mirada
sosteniendo, como el ojo a los párpados ,
ese otro episodio que llamamos realidad.

(Roberto Juarroz)

 

Recueil: Quatorzième poésie verticale
Traduction: Sivia Baron Supervielle
Editions: José Corti

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand je regarde (Donald Winnicot)

Posted by arbrealettres sur 2 février 2019



 

Quand je regarde, je suis vu,
donc j’existe.
Je peux maintenant regarder et voir.

(Donald Winnicot)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Ce que j’ai vu (Balbino)

Posted by arbrealettres sur 23 août 2018


 


 

Jean Rene Bazaine the-street-child-1936

Ce que j’ai vu

Ce que j’ai vu,
ce sont des poings en colère,
et le silence des bleds
du Nord.
Une femme incestueuse
et ce miroir
qui s’en fout.
Les reflets
n’ont pas mal.
La campagne rase
mes mains d’enfant
durcies.
Sur le mur de derrière
un bâton à la craie
pour chaque jour
passé
en bagnard
fragile.

(Balbino)

Illustration: Jean René Bazaine

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La mort ? (Fernando Pessoa)

Posted by arbrealettres sur 23 mai 2018



La mort ? Un tournant de la route.
Mourir ? Seulement ne plus être
Vu. Ecoutant, j’entends tes pas
Exister comme moi j’existe.

La terre est matière de ciel.
Le mensonge n’a aucun nid.
Nul jamais ne s’est fourvoyé.
Tout est chemin et vérité.

(Fernando Pessoa)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Franchissable est la transparence (Henry Rougier)

Posted by arbrealettres sur 5 mai 2018



Franchissable est la transparence.
Il y eut tant de bleu qu’il en devint orange
Et que le Vu
Laissa la place à ce qui Voit.

(Henry Rougier)

Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :