Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘vulnérable’

Tant de vies consumées (Jean Lavoué)

Posted by arbrealettres sur 19 janvier 2019



Illustration: Chris Ann    
    
Tant de vies consumées qui n’ont pas reconnu leur lieu
Tandis que, vulnérable avec tous,
D’invisibles fils de partout te relient
A l’inconnu qui t’embrasse et t’élargit.
C’est par l’immense fleuve des racines,
Cette nappe souterraine où s’abreuvent nos sources,
Par cette grande communion invisible
Qui parfois nous fait signe,
Que nous sommes reliés les uns aux autres,
Ou plutôt que nous sommes « à l’intérieur les uns des autres » …

(Jean Lavoué)

 

Recueil: Levain de ma joie
Traduction:
Editions: L’enfance des arbres

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

NOS CORPS I (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 3 juin 2018



 

Giuseppe Pellizza da Volpedo-Ricordo di un dolore (detail)

NOS CORPS I

Nos corps tissent la vie
Et puis tissent la mort

A perdre regard
Ils vont
Au point de ne plus être

Ils étaient cependant
J’existais
Et tu vas —- :

Dans le cerne de toute chair
Dans la maison des yeux
Dans l’amour vulnérable
Dans l’incessant renaître.

(Andrée Chedid)

Illustration: Giuseppe Pellizza da Volpedo-Ricordo

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Trop à l’étroit dans le malheur (Anne Hébert)

Posted by arbrealettres sur 13 mai 2018



Trop à l’étroit dans le malheur, l’ayant crevé comme une vieille peau
Vieille tunique craque aux coutures, se déchire et se fend de bas en haut
L’ayant habité à sueur et à sang, vétuste caverne où s’ébrèche l’ombre du soleil
Ayant épuisé de tristes amours, la vie en rond, le cœur sans levain
Nous sommes réveillés un matin, nus et seuls sur la pierre de feu
Et la beauté du jour nous trouva sans défense, si vulnérables et doux de larmes
Qu’aussitôt elle nous coucha en joue comme des fusillés tranquilles.

(Anne Hébert)

Illustration: Janusz Orzechowski

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Confiance aux mains (Pierre Dhainaut)

Posted by arbrealettres sur 16 mars 2018




    
Confiance aux mains quand les regards défaillent,
elles ont peur autant qu’elles espèrent,
elles avancent: l’espace au bout des doigts,
le temps d’attiser l’air nocturne, s’éclairent en chaque cicatrice,
chaque silence, les premiers mots, un poème en connaît-il d’autres ?
ceux qui nous engagent à leur ressembler, téméraires, vulnérables,
à faire ainsi du moindre effleurement une rencontre
en lui apportant la chair vive, une parole aimante.

(Pierre Dhainaut)

 

Recueil: Sur le vif prodigue
Traduction:
Editions: Des Vanneaux

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les marges fuient (Claude Chambard)

Posted by arbrealettres sur 20 décembre 2017




    
les marges fuient
les nouvelles mauvaises
l’enfant vulnérable

pourquoi tu pleures ?
parce que mon coeur
est sans espoir

rien dans l’intervalle
seulement boire du café
& se gifler la poitrine

le loup tourne en rond
perdu dans la plaine
où il voyait le Paradis

(Claude Chambard)

 

Recueil: Le chemin vers la cabane
Traduction:
Editions: Le bleu du ciel

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Offre (Pierre Dhainaut)

Posted by arbrealettres sur 20 septembre 2017




    
Partout,
l’air nous appelle

Offre-le, vulnérable,
tu n’es plus seul ainsi

(Pierre Dhainaut)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Longtemps je t’ai cherchée (Mohammad Iqbal)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2017




    
Longtemps je t’ai cherchée, ô Réalité insaisissable!
Mon coeur est plein de la brûlure de l’attente.

Une musique très douce vibre dans les profondeurs du silence
Mais mieux vaudrait que je me perde dans l’extase de la musique.

Mes mains se sont jointes pour la prière
Mais je n’ai pas trouvé l’apaisement;
Une voix douloureuse en moi criait :
« A quoi sert la prière à l’amant de la vie? »

Le papillon grisé par sa danse folle
Dit à la chandelle ardente :
Le secret de la vie n’est ni dans ta flamme
dans le sacrifice que je consens à l’amour »

Ne crains pas de te meurtrir le cceur
cette urne fragile et combien vulnérable
Plus sera brisé par l’âpreté de la lutte
Plus il sera précieux et cher au créateur.

Crois et en vivant le Mystère deviendra lumineux
Que ton être se consume dans l’immense clarté!

(Mohammad Iqbal)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Les parfums inapaisés (Denise Desautels)

Posted by arbrealettres sur 6 avril 2017



Les parfums inapaisés
qui émanent des tombes
rendent les fleurs
vulnérables à la caresse.

(Denise Desautels)

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

MARCHAND DE SANG (Philippe Soupault)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2016



 

MARCHAND DE SANG

Marchand de sang coeur infatigable
que tu es lourd mon ami
ennemi vigilant insatiable
au fond d’un puits au fond de moi
mécanique ou dentelle du soir
que tu es lent et méthodique
nuit et jour soir et matin
coeur souvenir qui se souvient

coeur sans prénom coeur doux
flamme bleue que l’alcool rêve
et qui bat pour un galop
coeur incroyable impardonnable
coeur fou coeur sourd et vulnérable

(Philippe Soupault)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nu couvert (Sheila Cussons)

Posted by arbrealettres sur 23 septembre 2016



Nu couvert

Je revêts un brasier
entre le monde et mon sang
il est mien, mien plus que tout
un sans-nom
qui, pour détruire
me détruirait moi :
oh intolérable, tendre, vulnérable chemise de flamme.

(Sheila Cussons)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

Illustration: Bill Viola

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :