Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Wang Wei)’

« Echec » et « Réussite » (Wang Wei)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2019




Tu veux savoir les lois
qui régissent « échec » et « réussite »?

Flottent les chants des pêcheurs
devant le rivage immobile

(Wang Wei)

Illustration

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

Sur le tard, je n’aime que la quiétude (Wang Wei)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2019



Sur le tard, je n’aime que la quiétude.
Loin de mon esprit la vanité des choses.
Dénué de ressources, il me reste la joie
De hanter encore ma forêt ancienne.

La brise des pins me dénoue la ceinture;
La lune caresse les sons de ma cithare.
Quelle est, demandez-vous, l’ultime vérité?
Chant de pêcheur, dans les roseaux, qui s’éloigne…

(Wang Wei)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Quand cessera cet attrait du mystère? (Wang Wei)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2019



A l’heure pâle du couchant
Les oiseaux délirent au long du torrent.
La route du ravin plonge en tournoyant –
Quand cessera cet attrait du mystère?

(Wang Wei)


Illustration: Christophe Sidamon-Pesson

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La digue aux cormorans (Wang Wei)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2019



A peine plongé entre les lotus rouges,
Le voilà qui survole la berge claire:
Soudain, poisson au bec, plumes tendres,
Seul sur une branche, là, flottant.

(Wang Wei)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je me retire au pied des collines (Wang Wei)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2019



Jeune j’y pensais, je peux enfin,
je me retire au pied des collines.
L’esprit m’inspire, je marche seul,
je me cherche en pleine nature.
Je vais au torrent, je monte à la source,
je m’asseois pour voir les nuages.
Je rencontre un vieillard dans les bois,
sourires, paroles et le temps passe.

(Wang Wei)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ultime vérité (Wang Wei)

Posted by arbrealettres sur 12 août 2018



Quelle est, demandez-vous, l’ultime vérité?
– Chant de pêcheur, dans les roseaux, qui s’éloigne.

(Wang Wei)

Illustration: Chant du fleuve (Qi Baishi)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

Le torrent aux cris d’oiseaux (Wang Wei)

Posted by arbrealettres sur 20 juillet 2018



Le torrent aux cris d’oiseaux

L’homme paresse aux fleurs tombées du cannelier:
Calme nuit de printemps dans la montagne vide.
L’effroi de l’oiseau quand la lune surgit,
L’écho de son cri au printemps des ravines.

(Wang Wei)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

L’enclos du cerf (Wang Wei)

Posted by arbrealettres sur 20 juillet 2018


L’enclos du cerf

Dans la montagne vide l’homme est invisible,
Où la voix seule vient en échos.
Les ombres du couchant s’inversent dans la forêt –
Sur la mousse renaît la lumière…

(Wang Wei)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le lac Yi (Wang Wei)

Posted by arbrealettres sur 19 juillet 2018




Illustration: Hideo Hagiwara
    
Le lac Yi

Soufflant dans ma flûte face au couchant
J’accompagne mon seigneur jusqu’à la rive
Sur le lac un instant se retourner :
Mont vert entouré de nuage blanc

(Wang Wei)

 

Recueil: L’Ecriture poétique chinoise
Traduction: François Cheng
Editions: du Seuil

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Clos aux cerfs (Wang Wei)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2018




Montagne vide. Plus personne en vue.
Seuls échos des voix résonnant au loin.
Rayon du couchant dans le bois profond:
Sur les mousses un ultime éclat: vert.

(Wang Wei)

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :