Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Zbigniew Herbert)’

Que sera-ce quand les mains tomberont des poèmes (Zbigniew Herbert)

Posted by arbrealettres sur 20 juillet 2018



 

Alla Chakir

Que sera-ce
quand les mains
tomberont des poèmes

quand à d’autres montagnes
je boirai l’eau sèche

ce devrait être indifférent
mais ce n’est pas

que deviendront les vers
quand la respiration s’en ira
et la merci du destin
sera rejetée

abandonnerai-je ma table
pour descendre dans la vallée
où retentit
un nouveau rire
sous la sombre forêt

(Zbigniew Herbert)

Illustration: Alla Chakir

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le caillou (Zbigniew Herbert)

Posted by arbrealettres sur 6 mai 2018



 

Le caillou

le caillou est une créature
parfaite

égal à lui-même
protégeant ses limites

empli exactement
d’un sens de pierre

dont l’odeur ne rappelle rien
n’effraie pas ne suscite pas de désir

son ardeur et sa froideur
sont justes et pleines de dignité

je suis pétri de remords
quand je le tiens dans ma paume
et que son noble corps
est empreint d’une fausse chaleur

– Les cailloux ne se laissent pas apprivoiser
ils nous regarderont jusqu’à la fin
d’un œil calme très clair

(Zbigniew Herbert)

Illustration: ArbreaPhotos

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout sauf un ange (Zbigniew Herbert)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2017



Tout sauf un ange

Si après la mort, ils veulent nous changer en petite flamme sèche qui suit les sentiers des vents,
il faut se révolter.
A quoi bon un repos éternel sur le sein de l’air, à l’ombre d’une jaune gloire,
au milieu des marmottements de choeurs à deux dimensions.
Il faut entrer dans la pierre, l’arbre, l’eau ,dans les fentes de la porte.
Mieux vaut être grincement de plancher que perfection effroyablement transparente.

(Zbigniew Herbert)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La blanchisserie (Zbigniew Herbert)

Posted by arbrealettres sur 27 août 2017



La blanchisserie

Les inquisiteurs sont parmi nous.
Ils vivent dans les sous-sols des grands immeubles.
Et seule l’inscription BLANCHISSERIE trahit leur présence.
Des tables aux muscles marron bandés,
de puissants rouleaux qui écrasent lentement mais précisément,
une impitoyable courroie d’entraînement nous y attendent.
Les draps qu’on emporte de la blanchisserie
sont comme les corps exsangues des sorcières et des hérétiques.

(Zbigniew Herbert)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La harpe (Zbigniew Herbert)9

Posted by arbrealettres sur 12 juillet 2017



La harpe

L’eau est basse. Dans l’eau, une lumière dorée et plate.
Dans les joncs argentés, les doigts du vent entourent la seule colonne sauve.
Une jeune fille brune entoure la harpe.
Son grand oeil égyptien glisse sur les cordes comme un poisson triste.
Loin derrière lui de petits doigts.

(Zbigniew Herbert)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le battement d’ailes qui t’emportera (Zbigniew Herbert)

Posted by arbrealettres sur 9 juillet 2017



le battement d’ailes
qui t’emportera
dans le jour
dans 1a nuit

par-dessus tous les arcs des abîmes
par-dessus tous les versants des cieux

(Zbigniew Herbert)

Illustration: Alberto Galvez

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous allons un peu boire un peu philosopher (Zbigniew Herbert)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2017



nous allons un peu boire
un peu philosopher
peut-être que tous deux
faits de sang et d’illusion
nous pourrons nous libérer
de la pesante légèreté de l’apparence

(Zbigniew Herbert)

Illustration: Jean-Claude Forez

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les yeux blancs (Zbigniew Herbert)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2017



Les yeux blancs
Le sang vit le plus longtemps

il coule il est avide d’air
la transparence s’épaissit

desserre le petit noeud du pouls
le soir la colonne monte

à l’aube la bouche se couvre de moisi
de plus en plus près
d’une tempe qui se creuse

de paupières qui déclinent
les yeux blancs ne retiennent pas la lumière
le triangle brisé des doigts

le souffle ôté au silence
la mère crie
elle secoue un prénom inerte

(Zbigniew Herbert)

Illustration: Pablo Picasso

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Ballade qui dit que nous ne disparaissons pas (Zbigniew Herbert)

Posted by arbrealettres sur 28 juin 2017



Ballade qui dit que nous ne disparaissons pas

Ceux qui prirent la mer à l’aube
mais qui jamais ne reviendront
laissèrent une trace sur la vague —

au fond tombe alors un coquillage
beau comme lèvres pétrifiées

ceux qui suivirent la route sablonneuse
mais sans atteindre les persiennes
bien qu’on vît déjà les toits —

un tourbillon d’air leur est abri

ceux qui ne rendront orphelins
qu’une chambre glaciale quelques livres
un encrier vide une page blanche —

en vérité ils ne sont pas morts tout entiers

ils chuchotent dans les taillis de la tapisserie
une tête plate loge dans le plafond

d’air d’eau de chaux de terre
est fait leur paradis l’ange du vent
effacera leur corps entre ses paumes
ils se disperseront
par les prairies de ce monde

(Zbigniew Herbert)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Versets d’un panthéiste (Zbigniew Herbert)

Posted by arbrealettres sur 22 juin 2017



Versets d’un panthéiste

Perds-moi l’étoile
— dit le poète —
traverse-moi de la flèche de la distance

bois-moi la source
— dit celui qui boit —
bois-moi jusqu’au fond au néant

qu’on me donne de bons yeux
pour dévorer les paysages

les mots censés protéger mon corps
qu’ils m’apportent l’abîme

l’étoile prendra racine sur mon front
la source déshumanisera mon visage —

puis tu t’éveilleras silencieux
dans les paumes de l’immobilité

au coeur des choses

(Zbigniew Herbert)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :