Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Zéno Bianu)(André Velter)’

A fleur de ciel à fleur de nerfs (Zéno Bianu)(André Velter)

Posted by arbrealettres sur 2 décembre 2017



    

à fleur de ciel
à fleur de nerfs

le coeur s’étend
à l’infini

c’est un écho
sur la lumière

qui prend l’inconnu
au bond

c’est à rêver
plus haut que vie

à aimer
jusqu’au coeur
du jour

il n’y a plus
à fleur de ciel
à fleur de nerfs

que le grand départ
au-dedans

il n’y a plus
à fleur de vie

que le grand départ
vers la nuit

une merveille d’azur
et de bleu

où se reconnaît
ce qui passe

avec le sourire
de l’horizon

où se perd
ce qui n’a jamais compté

à fleur de ciel
à fleur de nerfs

oomme au pays
qui dépayse

comme au secret
qui nous disperse

comme au vrai tremblement
jusqu’à douceur
de chute en soi

il y a ce qui est
c’est la chance
et le feu

à fleur de souffle
à fleur de voix

à fleur de nerfs
à fleur de ciel

(Zéno Bianu)(André Velter)

Recueil: Prendre feu
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous sommes tissés (Zéno Bianu)(André Velter)

Posted by arbrealettres sur 2 décembre 2017



 

Illustration: Henri Matisse
    
Nous sommes tissés, entretissés de mots.
et de ces mots la poésie est le plus haut trait d’union,
celui qui entend leur faire dire
ce qu’ils ne semblent pouvoir dire.
La poésie sans fin, fusionne coup de poing et caresse.
Elle prend corps de toutes mains et de toutes empreintes.

(Zéno Bianu)(André Velter)

 

Recueil: Prendre feu
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Qui sommes-nous ? (Zéno Bianu)(André Velter)

Posted by arbrealettres sur 2 décembre 2017




    
Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous vraiment, au plus intime de notre vacillement
Des grains d’étoiles jetés à l’orée du sens et du non-sens ?
De la poussière d’anciennes lunes en éclipse ?
Des copeaux de mémoires qui saignent ?
Des veilleurs aussi silencieux qu’intarissables ?
Des décrypteurs pulsant une même intensité d’altitude ?
Des voltigeurs d’extase ?

Pour celui qui n’a de cesse de recomposer son propre puzzle
en le tendant vers l’infini
le « qui suis-je » n’est plus une simple question,
mais un état, une implosion créatrice, une profession de foi.

Qui suis-je ?

Rien d’autre que le murmure polyphonique de cela.
Une onde en quête de droitures essentielles.

(Zéno Bianu)(André Velter)

 

Recueil: Prendre feu
Editions: Gallimard

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un passage (Zéno Bianu)(André Velter)

Posted by arbrealettres sur 2 décembre 2017



Illustration: Ernest Pignon-Ernest
    
Un passage à travers soi.
Un émoi quantique.

(Zéno Bianu)(André Velter)

 

Recueil: Prendre feu
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :