Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Zhang Ji)’

Arrivant la nuit devant le logis d’un pêcheur (Zhang Ji)

Posted by arbrealettres sur 20 avril 2020




    
Arrivant la nuit devant le logis d’un pêcheur

A l’entrée du fleuve, un logis de pêcheur
L’eau du lac effleure la porte de bois
Le voyageur frappe pour la nuit, nulle réponse :
Le maitre n’est pas encore de retour

Un sentier se perd au profond des bambous
Surgit la lune, éclairant peu de barques…
Soudain, sous son manteau de jonc mû par la brise
Là-bas, le pêcheur qui cherche la berge de sable

(Zhang Ji)

 

Recueil: L’Ecriture poétique chinoise
Traduction: François Cheng
Editions: du Seuil

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Une femme fidèle à ses devoirs (Zhang Ji)

Posted by arbrealettres sur 25 novembre 2017




    
Une femme fidèle à ses devoirs

Seigneur, vous savez que j’appartiens à un époux ;
Cependant vous m’avez offert deux perles brillantes,
Mon cœur s’est ému, mon esprit s’est troublé ;
Et ces perles, un moment je les ai fixées sur ma robe de soie rouge.

Ma famille est de celles dont les hauts pavillons
se dressent à côté du parc impérial ;
Et mon époux tient la lance dorée dans le palais de Ming-kouang.
Je ne doute point que les sentiments de Votre Seigneurie
ne soient purs et élevés comme le soleil et la lune ;

Moi, je reste fidèle à celui avec qui j’ai juré de vivre et de mourir.
Je rends à Votre Seigneurie ses perles brillantes,
mais deux larmes sont suspendues à mes yeux.
Que ne vous ai-je connu au temps où j’étais libre encore !

(Zhang Ji)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :