Arbrealettres

Poésie

Le silence se loge dans les blessures (Luis Mizón)

Posted by arbrealettres sur 20 décembre 2017



 

Le silence se loge dans les blessures
qui séparent les mots

dehors
le soleil fait chanter ses mendiants
d’herbe folle

dedans tu seras un port
et moi un voyageur qui débarque
attiré par la lumière cachée

sous les draps

(Luis Mizón)

Illustration: Fritz Zuber-Buhler

 

2 Réponses to “Le silence se loge dans les blessures (Luis Mizón)”

  1. Très joli poème et très belle peinture. Merci pour ces découvertes.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :