Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘nuage’

La robe du tigre (Anonyme)

Posted by arbrealettres sur 16 juillet 2018



La robe du tigre est un nuage
labouré par le soleil

(Anonyme)

Illustration

 

Publicités

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Comme le dieu du tonnerre (Anonyme)

Posted by arbrealettres sur 16 juillet 2018



Illustration
    
comme le dieu du tonnerre
illuminant près
des nuages du ciel
quand je te vois j’ai peur
quand je ne te vois pas j’ai mal

(Anonyme)

 

Recueil: Je suis un crabe ponctuel
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les nuages du ciel (Anonyme)

Posted by arbrealettres sur 16 juillet 2018



Les nuages du ciel
sont les chevaux
des anges

(Anonyme)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Retouche à l’attente (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2018



Retouche à l’attente

D’aussi lente et souple veille,
mais soudain bondi, que le tigre
je t’ai, nuage, sous la patte

le poème s’élève
sans plus de hâte
que sous moi la montagne

(Daniel Boulanger)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un rêve (Paul Le Jéloux)

Posted by arbrealettres sur 13 juillet 2018



 

Jacek Yerka -   (34)

Un rêve

Tu entreras dans la maison désolée
lentement, au plus près de toi,
tu ne toucheras pas au heurtoir,
des pas reculeront pour toi dans l’ombre,
tu gagneras leur nuit
sans que ta main ne bouge
Ce ne seront pas les murs qui trembleront
mais l’ovale de ton visage
que tu pourras
tremper dans un lait de jasmin

Des nuages cotonneux de tes jours, de ta vie,
tu seras descendu,
et sur des marches très fidèles tu sentiras l’amour
te quitter comme une belle dame
Tu avanceras dans un long couloir bien que l’obscurité soit forte,
tu frôleras les livres de ta vie, les bibles de tes sanglots.
Les murs scintilleront d’une impossible lumière,
cadrés et droits dans ta neuve cécité.
tu respireras le parfum sec de fleurs flétries,
d’ombres apeurées,
de tissus pourpres et profonds

Tu verras tout à la devinette,
tu creuseras le chemin sans sable ni cailloux.
Les heures passées seront ton baume,
des passades tragiques entêteront tes repères et tes identités
Tu chercheras la clef n’y trouvant pas de sens,
Tu danseras de cœur et d’âme,
Une lampe muette indiquera la salle
parmi mille convois sans nom et des camisoles.
Tu te coucheras en tenant la main inconnue
et enfin la maison de ta nuit prendra feu

(Paul Le Jéloux)

Découvert chez Lara ici

Illustration: Jacek Yerka

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MAGRITTE (Jean-Pierre Lemaire)

Posted by arbrealettres sur 12 juillet 2018



Illustration: René Magritte
    
MAGRITTE
(La Victoire)

Timidement, par la porte entrouverte,
un nuage passe.
Le plafond, les murs
sont devenus ciel pâle,
rivage inconnu
où poussent quelques herbes.
La mer brille au loin.
Les deux moitiés de l’horizon
se rejoindront bientôt
derrière la porte
couleur de ciel, de sable.
Elle seule est debout
dans la maison dissoute
pour t’accueillir,
doux messager,
agneau vainqueur.

(Jean-Pierre Lemaire)

 

Recueil: Figure humaine
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Assis au pied des choses (Jean-Pierre Lemaire)

Posted by arbrealettres sur 12 juillet 2018



    

Assis au pied des choses,
tu reprends doucement ton ancien métier
de musicien des rues :
tu notes les gouttes
capricieuses de mars
tombant du toit sur les jacinthes,
les oiseaux revenus,
la conversation des filles qui passent
avec leurs secrets.
Toutes les voix se posent
sur les balcons, les branches, les fils parallèles
qui traversent ton coeur.
Toutes sont accordées.
Tu cherches des yeux au sommet des arbres,
entre les nuages,
l’ange silencieux qui t’a rapporté
la mesure et la clef.

(Jean-Pierre Lemaire)

 

Recueil: Figure humaine
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Heureux je reflète son ciel (Pär Lagerkvist)

Posted by arbrealettres sur 11 juillet 2018



D’autour de mon être il ôte par son souffle l’enveloppe grise
et me fait vivre
tel une source sombre.
Heureux je reflète son ciel
et les clairs nuages de son front.

En ma source sombre
se reflètent les profondeurs de sa lumière

***
Från mitt väsens yta blåser han bort den gråa hinnan
och gör mig levande
som en mörk källa.
Lycklig speglar jag hans himmel
och de ljusa molnen kring hans panna.

I min mörka källa
speglar han sitt djup av ljus.

(Pär Lagerkvist)


Illustration retirée sur demande de l’artiste

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA MAISON DANS LE CŒUR (Textes chinois)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2018



 

Illustration: Hiroshige
    
LA MAISON DANS LE CŒUR
Thou-Fou

Les flammes cruelles ont dévoré entièrement la maison où je suis né.
Alors je me suis embarqué sur un vaisseau tout doré, pour distraire mon chagrin.

J’ai pris ma flûte sculptée, et j’ai dit une chanson à la lune ;
mais j’ai attristé la lune qui s’est voilée d’un nuage.

Je me suis retourné vers la montagne, mais elle ne m’a rien inspiré.
Il me semblait que toutes les joies de mon enfance étaient brûlées dans ma maison.

J’ai eu envie de mourir, et je me suis penché sur la mer.
A ce moment une femme passait dans une barque ;
j’ai cru voir la lune se refléter dans l’eau.

Si elle voulait, je me rebâtirais une maison dans son cœur.

(Textes chinois)

 

Recueil: Le Livre de Jade
Traduction: Judith Gautier
Editions: Plon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SUR LE FLEUVE TCHOU (Textes chinois)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2018




    
SUR LE FLEUVE TCHOU
Thou-Fou

Mon bateau glisse rapidement sur le fleuve, et je regarde dans l’eau.
Au-dessus est le grand ciel, où se promènent les nuages.
Le ciel est aussi dans le fleuve ;
quand un nuage passe sur la lune, je le vois passer dans l’eau.
Et je crois que mon bateau glisse sur le ciel.
Alors je songe que ma bien-aimée se reflète ainsi dans mon cœur.

(Dynastie des Thang)

(Textes chinois)

 

Recueil: Le Livre de Jade
Traduction: Judith Gautier
Editions: Plon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :