Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘printemps’

PRINTEMPS (Andréi Sodenkamp)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2019



PRINTEMPS

Le printemps garde encor
au bord de la colline
sa face de bois mort.
Un petit arbre neuf, une églantine
blanchit de bas en haut.
L’éclat monte des eaux.

Tout va briller, s’ouvrir
le monde est un soupir
un saule aux clairs cheveux
est si clair qu’il s’efface
Et le ciel bleu, par place,
a des corbeaux heureux.

(Andréi Sodenkamp)

 Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

VAINE MURAILLE (Henri Thomas)

Posted by arbrealettres sur 6 mai 2019




    
VAINE MURAILLE

Une jeune mère
une bête douce
s’assied près de moi,
me sourit, et je
souris, l’enfant dort.
Insondable joie
du printemps banal,
encore un peu, les marronniers seront en fleurs,
nous trois ensemble au fond du jour,
et combien d’autres…
Vaine muraille
la personne
quand tu t’écroules
on est si bien
dans la lumière.

(Henri Thomas)

 

Recueil: Poésies
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CHAQUE JOUR MATHILDE (Pablo Neruda)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2019



CHAQUE JOUR MATHILDE

Aujourd’hui je te dis : Mathilde, tu es longue
comme le corps du Chili, délicate
comme une fleur d’anis,
en chaque branche tu retiens le témoignage
de nos printemps ineffaçables :
Quel jour sommes-nous? C’est le tien.
Et demain c’est hier, il n’est rien arrivé,
aucun jour ne s’est échappé d’entre tes mains :
tu gardes le soleil, la terre, les violettes
dans ton ombre menue lorsque tu dors.
Et ainsi, à chaque aube
tu es là, me tendant la vie.

(Pablo Neruda)


Illustration: Alina Maksimenko

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Bouillon de riz (Sôseki)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2019



Sur mes entrailles
Le bouillon de riz
Verse trois gouttes de printemps

(Sôseki)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Je poursuivrai (Francis Jammes)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2019



 

printemps_xavier_jamonet_ecrins_de_lumiere [1280x768]

Je poursuivrai cette part la meilleure
De la lueur d’un printemps que je pleure,
Ce don divin qui jamais ne nous leurre.

(Francis Jammes)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Ecartant la lampe (Haku Kyo 1er)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2019



Ecartant la lampe, nous l’admirons ensemble, la lune de minuit
Marchant sur les fleurs, nous le regrettons l’un et l’autre,
le vert printemps de nos années

(Haku Kyo 1er)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le courant emporte la lune (l’empereur Yang)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2019



La rivière de ce soir est lisse et calme,
Les fleurs du printemps s’épanouissent.
Le courant emporte la lune,
La marée ramène les étoiles.

(l’empereur Yang)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le lierre noir et la rose églantine (Stuart Merrill)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2019



 

rose églantine  i

Le lierre noir et la rose églantine
Défendent les portes du jardin
Où le soir d’un printemps qui s’obstine
Est tout d’azur et d’incarnadin.

Dehors s’éplorent les folles fontaines
Qui virent mi-mort d’amour l’Enfant
Venu par les routes incertaines
Vers ce seuil du rêve triomphant,

N’ayant connu ni la magique épée
Que ne rouille pas le sang des fleurs,
Ni la parole de l’épopée
Par laquelle s’enfuit l’heure en pleurs,

Il s’agenouilla, très las, dans la poudre
De la route onverte à tous les pas
Où les chars font le bruit de la foudre
Et leurs sonnailles celui d’un glas.

Quelles flûtes se dirent, dans les roses,
La victoire du soir sur celui
Qui crut servir l’esprit et les choses
Du lendemain et de l’aujourd’hui ?

O pâle Enfant désireux des corolles,
Close longtemps est la porte d’or
Que seules descellent les paroles
De ceux qui veulent le vrai trésor.

Laisse-toi donc dormir hors de l’enceinte
Où chante le dernier rossignol ;
Sache croire que l’attente est sainte,
Et donne à tes seuls rêves leur vol.

Et peut-être enfin les portes de flamme
S’ouvriront-elles à ton appel
Sous l’aube où les fleurs, ayant une âme,
En feront sauter le triple scel.

(Stuart Merrill)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Se souvenir des gestes (Daniel Leduc)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2019



Se souvenir
des gestes
dans l’arbre

que le vent
ébauche

avec
les premières feuilles
du printemps

les cigognes
tracent
une phrase
dans le ciel

avant
de se percher
sur un mot

le seul mot
qui fera nid

pourquoi

le seul mot
couvé

par l’uni-
vers

(Daniel Leduc)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le vent (Mireille Gaglio)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2019




Le vent

Le vent du printemps
Souffle tout le temps.
Avec lui, il apporte
Une musique avant-coureuse d’été,
Un tourbillon de papillons,
De sensations tièdes,
Des ondées fraîches et pures
Et des pluies de fleurs…
Il transporte l’air chaud
Qui vient de loin,
Et qui rappelle les oiseaux,
Les insectes, les abeilles,
Toutes ces merveilles de la nature
Qui finit son sommeil…
Il réveille en nos cœurs
La beauté, la gaité…

Le vent du printemps,
Il souffle tout le temps,
Il met dans nos vies
Un air de folie…

(Mireille Gaglio)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :