Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘face’

Essor d’une Mouette (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2017



Illustration
    
Essor d’une Mouette

Aidez-moi dans ma fuite, ô les beaux vents fidèles !
Car je sens remuer en moi mes longues ailes !

Et sans craindre l’effroi des espaces amers,
J’obéis à l’appel impérieux des mers !

Je ne sais où j’irai, ni quel souffle m’emporte…
Mais je ne reviendrai que triomphante ou morte,

Je n’obéis qu’à vous, à votre étrange loi.
Me voici prête pour la fuite… Portez-moi !

J’ignore où j’errerai, mais j’ai l’amour de vous,
O despotiques vents divinement jaloux !

Je n’ai pu qu’entrevoir la lueur de vos faces,
Mais mon coeur est saisi par vos griffes tenaces.

O vous qui demeurez mon amour éternel,
Emportez-moi dans le ciel ouvert ! Dans le ciel !

(Renée Vivien)

 

Recueil: Dans un coin de violettes
Editions: E. SANSOT & Cie

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout est signe (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2017



    

Tout est signe,
Tout fait signe,
Souffle qui passe,
Fruit qui s’offre,
Main qui touche,
Face qui crie :
« Retourne-toi,
Reprends-toi,
Reçois tout
et fais signe ! »

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’homme collait sa poitrine aux barreaux (Guy Lévis Mano)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2017



 

Júlia Fernández Sánchez 9518

L’homme collait sa poitrine aux barreaux d’une baraque pauvre entre les pauvres
Il était seul seul parmi trente compagnons tenaces
compagnons témoins sans papilles de son jour
témoins sans prunelles de sa nuit et des crispations
de sa face et des rictus dévoilés de l’âme
La vie était dehors achevant son travail quotidien
avec les mains humaines avec les mains des arbres
avec les battements du coeur de la mer et les battements des coeurs charnels
avec l’intelligence dure et fertile de la terre et l’intelligence infectée de l’homme
La vie était dehors – malaxant vie et mort mort et vie

et la bouée du sommeil.

L’homme fixait le grand corps mou de la nuit s’infiltrant
souplement en ondes sombres parmi les cimes des sapins
Il regardait il écoutait isolé dans son espacement morne
Isolé dans son cerveau et dans sa demande malgré ses compagnons et le sort commun
Il était seul comme un homme est seul parmi les hommes.
Cet homme regardait la nuit Il écoutait la nuit
bavarde la nuit silencieuse comme la méditation des yeux clairs d’un chat
L’homme fermé s’ouvrait devant la nuit salvatrice
devant la nuit consolatrice de toutes peines

(Guy Lévis Mano)

Illustration: Júlia Fernández Sánchez

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

TARTUFE (François Mauriac)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2017



Paul Berthon-LesChrysanthemes-1899  m

TARTUFE

Je rôde, orage lourd, autour de ta jeunesse.
Mes désirs dans ton ciel font de brèves lueurs.
La ruse de mes yeux d’être toujours ailleurs
Ne leur dérobe pas la face qui les blesse.

La fuite des regards, l’étouffement des pas,
Ce mensonge charnel que nous enseigne l’âge,
J’en commence d’avoir l’humiliant usage
Et rôde autour des corps qui ne le savent pas.

(François Mauriac)

Illustration: Paul Berthon

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Appel ou tentation (Jules Tordjman)

Posted by arbrealettres sur 25 juin 2017



Appel ou tentation ? Lorsque tu réussis ton rire,
la lumière s’émiette et nous amorçons le dialogue
haleine contre haleine.

L’espace est pris de tremblements.

Soleil, à midi bleu d’ailes qui s’envolent tu reçois
le baiser du sacre.

Moi je te nomme hélianthe et tu m’éblouis.

Mais quelle ombre s’éternise derrière l’incendie de ta face ?

(Jules Tordjman)

Illustration: Thierry Lambert

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Une fissure (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2017



Une face très sombre, opaque.
Sur l’autre, la transparence d’une jeune chair.
Une fissure.
Au fond, le battement bleu d’une veine.

(Jean Joubert)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rien ne s’inverse dans un frisson (Jack Keguenne)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2017




rien ne s’inverse dans un frisson
viens-tu grâce
écris-tu légende
quelle droite lorsque tu me fais face ?
dépareillé d’insouciance

(Jack Keguenne)

Illustration: Alberto Galvez

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

Il y en a toujours qui demandent l’heure (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 6 mai 2017




Illustration: ArbreaPhotos

    

Il y en a toujours qui demandent l’heure
Moi je suis face au ciel parfum des yeux

(Pierre Albert-Birot)

 

Recueil: Poèmes à l’autre moi précédé de La Joie des sept couleurs et suivi de Ma morte et de La Panthère noire
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

Le regard de l’enfant (Aïcha Arnaout)

Posted by arbrealettres sur 27 avril 2017



 

Le regard de l’enfant
toujours émerveillé

pourtant
les objets que nous voyons
lui et moi
sont les mêmes

suis-je aveugle?
voit-il l’autre face du réel?
et de quel côté se range l’invisible?

(Aïcha Arnaout)

 

Recueil: L’inventaire des choses (Anthologie)
Traduction: Aïcha Arnaout
Editions: Action Poétique

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Sitôt sorti (Laurent Albarracin)

Posted by arbrealettres sur 22 avril 2017



Sitôt sorti, le dedans se « dehorsise ».
La mie s’encroûte de sa nuageuse apparence.
Même l’interne densité de la pierre brisée en deux
s’efface de la face qu’elle présente.
Toujours l’intérieur se réfugie hors d’atteinte,
dans un ailleurs absolument extérieur
bien qu’il soit au coeur (bondissant) des choses.

(Laurent Albarracin)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »