Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘ouvrir’

LE LECTEUR PRESSÉ (Abdellatif Laâbi)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2021



    

LE LECTEUR PRESSÉ

Que viens-tu faire ici
lecteur ?
Tu as ouvert sans ménagement
ce livre
et tu remues fébrilement le sable des pages
à la recherche
de je ne sais quel trésor enfoui
Es-tu là pour pleurer
ou pour rire
N’as-tu personne d’autre
à qui parler
Ta vie
est-elle à ce point vide ?
Alors referme vite ce livre
Pose-le loin du réveille-matin
et de la boîte à médicaments
Laisse-le mûrir
au soleil du désir
sur la branche du beau silence

(Abdellatif Laâbi)

 

Recueil: L’arbre à poèmes Anthologie personnelle 1992-2021
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ta chambre intérieure est un lieu de pauvreté (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 29 avril 2021



Il te faut de la pauvreté
Dans ton domaine.

C’est comme ce besoin qu’on peut avoir
D’un mur blanchi à la chaux.

Une richesse, une profusion
De mots, de phrases, d’idées

T’empêcheraient de te centrer,
D’aller, de rester

Là où tu veux,
Où tu dois aller

Pour ouvrir,
Pour recueillir.

Ta chambre intérieure
Est un lieu de pauvreté.

(Guillevic)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Mon trousseau n’ouvre aucune porte (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 11 avril 2021



Mon trousseau n’ouvre aucune porte
Dans le silence
Le rideau s’envole
Avec d’étranges oiseaux
Et dans l’ombre verte
Danse et flamboie
Une flamme vivante.

(Jean-Baptiste Besnard)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Corps et âme (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 9 avril 2021



Corps et âme

Egaré dans l’espace
En extase sous l’orage
J’erre entre l’abîme du désir
Et la cime du plaisir
La clé m’ouvre un chemin
Qui m’emporte tout droit
Sous un ciel bleu foncé
Vers la porte où je frappe
Mon corps libéré de mon âme
Que brûle le ridicule feu de l’enfer
Retrouve le paradis des sens
Avant de rôtir dans les flammes.

(Jean-Baptiste Besnard)


Illustration: William Blake

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Jeunes pousses de fougère (Natsume Sôseki)

Posted by arbrealettres sur 25 mars 2021



Jeunes pousses de fougère
Ouvrant leurs petits poings
Enfin le printemps.

(Natsume Sôseki)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il ouvre la terre (Frédérique de Rancourt)

Posted by arbrealettres sur 25 mars 2021



Il ouvre la terre
Et sème les mouettes
Le tracteur

(Frédérique de Rancourt)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 3 Comments »

Le mouchoir (Yvon Le Men)

Posted by arbrealettres sur 7 mars 2021



Illustration: Simone Massi
    
Le mouchoir

Ce sont ses mains
qui l’ont lavé
repassé

plié

ses mains
qui l’ont déposé
sur la pile

dans l’armoire

ses mains
qui ont refermé les portes
de l’armoire

et que l’on a refermées
sur elles-mêmes

et sur nous

Ses mains
grattaient à la porte des robes
des chemises

et du linge de maison

même quand le linge
et la maison avaient disparu

de ses mains

Ses mains glissaient
à vide

sur le drap

où son corps tournait
à vide

dans les draps

ses mains
que j’ai prises dans mes mains

le jour où ses yeux se sont ouverts
une dernière fois

au jour qui se ferma

à cinq heures de l’après-midi
ce jour-là

Ce sont les mains de ma mère qui ont lavé
repassé
plié

hier

le mouchoir
que je déplie
aujourd’hui

avec mes mains.

(Yvon Le Men)

 

Recueil: Les mains de ma mère
Traduction:
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

QUELQUE CHOSE ET MOI (Pierre Delanoë)

Posted by arbrealettres sur 3 mars 2021



 

Rockwell Kent 32 [1280x768]

QUELQUE CHOSE ET MOI

Il était un soir
Il était une fois
Quelque chose et Moi
Quelque chose et Moi (bis)
Un signe un espoir
Une image une voix
Quelque chose et Moi
Quelque chose et Moi

Et je n’étais plus seul au monde
Et je n’avais plus peur ni froid
Et je vivais chaque seconde
Et j’étais partout à la fois
Et une araignée de légende
Tisse le ciel de ma nuit
Comm’ je suis heureux dans ma chambre
Je ne sais pourquoi ni pour qui

Je vais et je viens
Mal et bien sous mon toit
Quelque chose et Moi
Quelque chose et Moi
Et je n’attends rien
Ni des Dieux, ni des rois
Quelque chose et Moi
Quelque chose et Moi

Comm’ un prisonnier s’émerveille
A regarder vivre une fourmi
J’ai reçu de bonnes nouvelles
Il paraît que ça va bien la vie
J’ai envie d’ouvrir la fenêtre
Pour me voir passer dans la rue
Savoir si j’ai changé de tête
Revoir ce que je ne suis plus

Et je n’étais plus seul au monde
Et je n’ai plus peur ni froid
La nuit ne sera plus très longue
Oui, je sais que tu existeras

Il était un soir,
Il était une fois.

(Pierre Delanoë)

Illustration: William Blake

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ouvrir le rire (Ghérasim Luca)

Posted by arbrealettres sur 25 février 2021



Illustration: Jeff Scher
    
Ouvrir le rire, l’appel d’air du rire
à mourir de fou rire

(Ghérasim Luca)

 

Recueil: Ne pas détacher le vide du sol
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Tu creuses rampes (Charles Juliet)

Posted by arbrealettres sur 20 février 2021




    

tu creuses
rampes
t’ouvres
un passage

mais tu n’es
jamais
prêt

jamais assez aguerri

jamais digne
d’affronter
la rencontre

alors tu lis
enquêtes sondes
questionnes

et sans relâche
tu progresses
puis te portes
d’un bond
au plus extrême

et là
doigts gourds
mains tuméfiées
au lieu de rafler
ce dont tu espérais
te saisir
dans un trouble
infini
tu palpes
le mystère

(Charles Juliet)

 

Recueil: Moisson
Traduction:
Editions: P.O.L.

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :