Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘temps’

TEMPS (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




TEMPS

Je ne sais de l’enfance
qu’une peur lumineuse
et une main qui me tire
vers mon autre rive.

Mon enfance et son parfum
d’oiseau caressé.

(Alejandra Pizarnik)

Illustration: Dave McKean

 

Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans la cage du temps (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




dans la cage du temps
la dormeuse regarde ses yeux esseulés

le vent lui apporte, ténue,
la réponse des feuilles

(Alejandra Pizarnik)

Illustration: Calirezo

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 2 Comments »

ARTS INVISIBLES (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




ARTS INVISIBLES

Toi qui chantes toutes mes morts,
Toi qui chantes ce que tu ne livres pas
au sommeil du temps,
décris-moi la maison du vide,
parle-moi de ces mots habillés de cercueils,
qui habitent mon innocence.

Avec toutes mes morts
je me remets à ma mort,
avec des poignées d’enfance,
avec des désirs ivres
qui n’ont pas marché sous le soleil,
et il n’y a pas une parole matinale
qui donne raison à la mort,
et pas un dieu où mourir sans grimaces.

(Alejandra Pizarnik)

Illustration: Paul Delvaux

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

AVRIL (Henri Thomas)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2018




    
AVRIL

Je songe, je perds
mon peu de raison,
je vois le désert
au fond des maisons,

le printemps revient,
qu’est-ce que j’attends ?
on ne cueille rien
aux vignes du temps,

— rien, mais sous l’azur
dorment mes images,
frissons de l’impur,
noirceur des feuillages,

— rayons hésitants,
nuages des jours,
que me veut le temps ?
j’ai d’autres séjours.

(Henri Thomas)

 

Recueil: Signe de vie
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

QUI PARLE ? (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2018



Illustration: Frederick McCubbin
    
QUI PARLE ?

Qui parle ?
Voix venue de quelle enfance au fond de l’enfance
(tel un jardin abandonné tout au fond des taillis noirs où nul
jamais ne se hasarde).
Quel est ce récit où l’oubli, le mensonge et les paroles folles
se mêlent selon l’ennui, la chance ou le regret ?

Où commence ce qui fut, où s’achève ce qui jamais n’advint ?
La vérité pourtant, la vérité peut-être,
éclat furtif, parfois,
promesse ou défi.

Qui murmurait ? qui écoute ?
Cortège de souvenirs, fables dans le futur,
silence toujours trop vide ou trop lourd,
jadis et demain échangent leurs couleurs.

Du sang, des mots, du temps :
énigme
familière, décevante, et sacrée.

(Georges-Emmanuel Clancier)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA ROSE QUI DURE (Norge)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2018



Illustration: Salvador Dali
    
LA ROSE QUI DURE

… A peine le dos tourné
Que l’horloge va plus vite.
Le temps voleur en profite
Aussitôt pour me flouer
De quelque riche minute.

À peine un jour commencé
Lisse au coeur, doux au toucher
Qu’un autre invente sa chute,
Je le vois s’effilocher
Le front bas et l’oeil poché.

Et quand mes paumes retiennent
Des perles dans mes années
Je retrouve les colliers,
Tout poussiéreux et fanés
Au bout de quelques semaines.

Le haut mur de la cité
Que soutenaient mes colonnes
Quel mistral me l’a soufflé
Comme une brume d’automne ?

Adieu, jardins fugitifs,
Amours, saisons, écritures
Et musiques passagères
Qu’écrase l’ombre des ifs !

Moi, je veux la fleur sévère,
Je veux la fleur inventée.
J’invente la fleur qui dure
Et s’appelle éternité.

(Norge)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le temps passe (Tayama Kataï)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2018



Le temps passe
Je perçois nettement
Le bruit du temps qui passe
C’est bien ce bruit-là
C’est bien ce bruit-là

(Tayama Kataï)

Illustration: Nelly Fohr

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Le temps est la substance dont je suis fait (Jorge Luis Borges)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2018



Le temps est la substance dont je suis fait.
Le temps est un fleuve qui m’emporte, mais je suis le fleuve ;
c’est un tigre qui me dévore, mais je suis le tigre ;
c’est un feu qui me consume, mais je suis le feu.

(Jorge Luis Borges)

Illustration

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , | 3 Comments »

Le présent (Clément Rosset)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2018



Le présent échappe à l’ordre du temps dans lequel il se faufile, tel un vif-argent,
sans jamais se laisser prendre au passé ou au futur.

(Clément Rosset)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

TERRES ÉTRANGÈRES (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2018



 

Steve Cieslawskis (17)

TERRES ÉTRANGÈRES

Nos tombes semées de par la terre
Brouillent les traces du passé

Sous les soleils
Sous les nuées
Nos corps s’effritent
Loin des mémoires
Nos vies s’estompent
Loin des regrets

Le temps hésite
Puis se retire
Laissant l’oubli nous absorber.

(Andrée Chedid)

Illustration: Steve Cieslawskis

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :