Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘amour’

Retouche aux Indes Galantes (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2017




    
retouche aux Indes Galantes

Une lavandière sous les arbres
étend de grands linges blancs
où l’ombre des branches dessine un labyrinthe.
L’amour y tourne, berné par l’appel d’un coucou.

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Retouches
Editions: Gallimard

Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche à la solitude (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2017




    
retouche à la solitude

nuit dont on compte les pas
autour des maisons sans amour
les miroirs attendent
face à face
la mort d’une lampe

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Retouches
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Retouche à la bohème (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2017




Illustration: Serge Boisse
    
retouche à la bohème

l’amour dans sa robe à trous
danse autour du temps
immobile sur son socle

au coin du bois touché par la lumière
un soleil d’enfant
roule sur le paysage oblique

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Retouches
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche à l’auberge (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2017



Illustration: Frederick Luff
    
retouche à l’auberge

dans l’assiette fume une viande bouillie
qui fut un boeuf pas plus haut qu’un jouet d’enfant
des sauges lui taquinaient le ventre
à l’endroit lisse et transparent

un choc de couteaux rappelle une victoire
dans un hiver aveugle
deux verres se heurtent et annoncent l’amour

ils sont tous heureux
sauf un qui se sent encore plus seul
quand se lèvent dans la fumée
des filles pleines d’un alcool jeune

ailleurs le jour est vide

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Retouches
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche à la stupeur (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2017




    
retouche à la stupeur

je connais l’enfance
toutes les chiourmes
la main de l’amour
la table de famille
les ongles de la passion
l’été sa forge de rosée
les lotus sous les glaciers
le mal qui fait pencher les tours
la laine rase et rose du désert
la taille de la terre l’ardillon du soleil
la mort qui m’enferma dans de frais rideaux gris
et des miroirs de toutes sortes

mais non vos yeux qui me regardent

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Retouches
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche à la passion (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2017




Illustration: Phoebe Anna Traquair
    
retouche à la passion

il n’y a rien dans la lumière
que mon désir

c’est de toi si je meurs, amour.

plus faible que la neige à midi
dans le dérèglement
d’un jour tranquille

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Retouches
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

RETOUCHE A L’AMOUR (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 20 novembre 2017



 

Dan Thompson 46

RETOUCHE A L’AMOUR

Cette lampe que l’on déplace
pour trouver une ombre nouvelle.

(Daniel Boulanger)

Illustration: Dan Thompson

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 1 Comment »

Retouches (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 20 novembre 2017




    

Très tôt je m’aperçus que les lettres d’amour que j’envoyais
se ressemblaient toutes : demande, attente, merci, nouvel appel,
et que les réponses que l’on y faisait avaient le même tour.

J’abrégeai donc, je contournai les évidences
et ne parlai plus que du décor qui m’entourait,
de l’image ou de l’idée qui me tourmentait autant que mon corps,
mais je trouvai mes descriptions trop longues et mes cachettes bien théâtrales.

Comme j’avais le temps je me suis mis à les réduire et dénuder,
à regarder de biais ou par-dessous
les villes, les êtres, mes sentiments,
tout ce qui me tombait sous la main,
à les concentrer en poèmes,
c’est-à-dire en chambres fortes,
à faire en sorte que le destinataire de ces mots
eût à les forcer, à les prendre et reprendre.

Je les appelai retouches.

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Retouches
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tondreno Haguregon-Arc-en-ciel (Eléonore Sioui)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2017



 

Tondreno Haguregon-Arc-en-ciel

J’accumule les printemps
Qui s’évaporent
En parfum d’amour et communiquent des sons
Aux couleurs de vie

(Eléonore Sioui)

Découvert ici: https://petalesdecapucines.wordpress.com/

Illustration

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Et s’il faut te suivre (Robert Desnos)

Posted by arbrealettres sur 18 novembre 2017




    
Et s’il faut te suivre jusqu’au gouffre, je te suivrai.
Tu n’es pas la passante, mais celle qui demeure.
La notion d’éternité est liée à mon amour pour toi.
Non, tu n’es pas la passante ni le pilote étrange
qui guide l’aventurier à travers le dédale du désir.
Tu m’as ouvert le pays même de la passion.
Je me perds dans ta pensée plus sûrement que dans un désert.
Tu n’es pas la passante,
mais la perpétuelle amante.

(Robert Desnos)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :