Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘signe’

Jusqu’à la fin (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 27 juin 2017



    Illustration
    
Jusqu’à la fin
Vous serez témoins

Stèles érigées par les humains
Au bord des champs
Au coeur des ruines

Témoins de vaines gloires
De deuils inconsolés
De massacres sans fin
De l’immonde du monde

Jusqu’à la fin
Jusqu’au moment où nul
Ne sera là
Pour déchiffrer
Les signes gravés

(François Cheng)

 

Recueil: A l’orient de tout
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je voudrais être une femme (Maram al-Masri)

Posted by arbrealettres sur 25 juin 2017



Abraxsis Der Jen n11

 

Je voudrais être une femme.
Signe distinctif :
un sourire éternel sur les lèvres,
des baisers
profonds comme le miel.

Je voudrais être une femme
Qu’on ne peut ni additionner
ni soustraire
ni multiplier
ni diviser
ni gommer
ni sommer
ni assommer.

(Maram al-Masri)

Illustration: Abraxsis Der Jen

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

La petite chercheuse de coquillages (Jacqueline Saint-Jean)7

Posted by arbrealettres sur 16 juin 2017



Il marche au milieu du lignage secret
L’écolier court à l’avant
les doigts violents dans les cavales du vent
Il marche comme on se multiplie
amarré à son peuple d’ombres
à ses fables de survie
Par vagues revient comme un chant errant
Mais la plaine s’amplifie
On voit clignoter le cavalier des leurres
et les moissons cachent leurs morts
Reste dans la fragilité des marges
fugace comme un signe
la petite chercheuse de coquillages

(Jacqueline Saint-Jean)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Tout m’a fait signe (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2017



 

Tout m’a fait signe : les lilas pressés de vivre
et les enfants qui égaraient leurs balles dans
les parcs. Puis, des carreaux qu’on retournait tout près,
en dénudant racine après racine, l’odeur
de femme travaillée… L’air tissait de ces riens
une toile tremblante. Et je la déchirais,
à force d’être seul et de chercher des traces.

(Philippe Jaccottet)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Flamme Bleue (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2017



La Flamme Bleue

C’est sur le noir, le
roc
que brûle cette faible flamme:
brandon, chandelle ou torche
qu’un vent sorcier tourmente.

Signe? Vestige?
Âme peut-être
impérissable alors
d’un corps de feu que la terre a repris.

La nuit s’accroît,
assaille la promesse
tandis que dans le froid
les gouffres bâillent.

Un ange vient
et de ses mains protège
la flamme bleue qui tremble.

(Jean Joubert)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Canzone de l’essuyeuse de carreaux ou la vie à la va-vite (Paul Fort)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2017



J’essuyais les carreaux.
Il se méprit.
Il a cru que je lui faisais signe.
Il vint et me prit.
Mon cœur fut épris.
Alors il m’a quittée, l’indigne!
j’en mourrai! – je meurs bientôt.
J’essuyais mes carreaux.

(Paul Fort)

Illustration: Colette Deblé

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Enfermés dans un fort (Jacques Jouet)

Posted by arbrealettres sur 10 juin 2017



Sans plus jamais de cadeaux éclaireurs
y a-t-il à faire taire, on fait taire
des langues prohibées, des peintures faciales, des signes de la main
tous enfermés dans un fort

(Jacques Jouet)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ai vu ces songeurs, ces poètes (Théodore de Banville)

Posted by arbrealettres sur 7 juin 2017



    

J’ai vu ces songeurs, ces poètes,
Ces frères de l’aigle irrité.
Tous montrant sur leurs nobles têtes
Le signe de la Vérité.

Et près d’eux, comme deux statues,
Qui naquirent d’un même effort,
Se tenaient, de blancheur vêtues.
Deux vierges, la Vie et la Mort :

Mais enfin la compagne sûre
Venait ; la radieuse Mort
Lavait tendrement la blessure
De leurs seins exempts de remord.

Ainsi que les mères farouches
Qui sont prodigues du baiser,
Elle les baisait sur les bouches,
Doucement, pour les apaiser.

(Théodore de Banville)

 

Recueil: Poètes du Baiser
Editions: Société des Éditions LOUIS-MICHAUD

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La terre me fait un signe secret (Rose Ausländer)

Posted by arbrealettres sur 24 mai 2017



Illustration: Françoise Martin-Marie
    
La terre
me fait
un signe secret
et me dit Adieu

Je lui réponds
Au revoir

***

Die Erde
gibt mir
ein geheimes Zeichen
und sagt ade

Ich antworte
auf Wiedersehen

(Rose Ausländer)

 

Recueil: Je compte les étoiles de mes mots
Traduction: Edmond Verroul
Editions: Héros-Limite

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Immaculé (Rose Ausländer)

Posted by arbrealettres sur 23 mai 2017



 Illustration: Franco Fortunato  
    
Immaculé

Pas la neige

D’une plus grande blancheur que
Les signes que l’ermite
Inscrit
Sur le tableau de la solitude

Parfaitement immaculé
Le temps

(Rose Ausländer)

 

Recueil: Pays maternel
Traduction: Edmond Verroul
Editions: Héros-Limite

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :