Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘esprit’

Sous le grand parasol de mon Roi (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 25 avril 2017



Sous le grand parasol de mon Roi
brillent des millions de soleils, de lunes et d’étoiles.

Il est l’Esprit dans mon esprit;
Il est l’oeil dans mon oeil.

Ah ! puissent mon esprit et mes yeux ne faire qu’un !
Puisse mon amour atteindre mon Bien Aimé !
Puisse la fièvre ardente de mon coeur être refroidie.

Kabîr dit : « Quand l’amour et l’Amoureux s’unissent,
alors l’amour atteint la perfection. »

(Kabîr)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Accroche aujourd’hui (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 25 avril 2017



Accroche aujourd’hui la balançoire de l’amour !
Suspends ton corps et ton esprit entre les bras du Bien-Aimé dans l’extase de la joie d’amour.

Approche de tes yeux les flots de larmes des nuages gros de pluie
et recouvre ton coeur des ombres de la nuit.

Approche ton visage de Son oreille
et murmure Lui les plus profondes aspirations de ton âme.

Kabîr dit : « Écoute-moi, frère !
Porte la vision de ton Bien-Aimé dans ton coeur. »

(Kabîr)

Illustration: Federico Godoy y Castro

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ah! qui m’unira à mon Bien-Aimé ? (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 25 avril 2017



 

Le mois de mars approche;
Ah! qui m’unira à mon Bien-Aimé ?

Comment trouverai-je des mots pour dire la beauté de mon Amoureux ?
Il se confond avec la beauté.

Sa couleur est dans toutes les images du monde;
elle enchante le corps et l’esprit.

Ceux qui connaissent sa beauté
savent combien sont ineffables les jeux de Sa création.

Kabîr dit : « Écoute-moi, mon frère !
Il y en a peu qui ont fait cette découverte. »

(Kabîr)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Séparée de son amoureux (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 25 avril 2017



Séparée de son amoureux,
la femme file à son rouet.

La cité de son corps se dresse dans sa beauté
et le palais de l’esprit y a été construit.

Le rouet de l’amour tourne au ciel
et il est fait des joyaux du savoir.

Quels fils subtils tisse la femme
et combien elle les affine encore par son amour et son respect.

Kabîr dit : « Je tresse la guirlande des jours et des nuits;
quand mon amoureux viendra et que Ses pieds m’effleureront, je Lui offrirai mes larmes.

(Kabîr)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ô mon coeur ! (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 25 avril 2017



Ô mon coeur !
Allons à ce pays où demeure le Bien-Aimé,
le Ravisseur de mon coeur !

L’Amoureuse y remplit sa cruche au puits
et pourtant elle n’a pas de corde pour la retirer de l’eau.

Les nuages, en ce pays, ne couvrent pas le ciel
et pourtant la pluie y tombe en douces ondées.

Ô esprit pur ! Ne reste pas assis sur le seuil de ta porte.
Sors et baigne-toi dans cette eau bienfaisante !

Dans cette contrée merveilleuse règne un perpétuel clair de lune;
il n’y fait jamais sombre. Et qui parle d’un seul soleil ?
Ce pays est illuminé par les rayons de millions d’astres.

(Kabîr)

 Illustration: Esteban Navarro

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Celui (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 25 avril 2017



Celui qui est modeste et content de son sort;
celui qui est juste, celui dont l’esprit est rempli de résignation et de paix;
Celui qui L’a vu et qui L’a touché, celui-là est libéré de la crainte et de l’angoisse.

Pour lui la pensée de Dieu est comme une pâte de santal répandue sur son corps.
Pour lui il n’y a aucune autre joie que cette pensée.
Une harmonie accompagne son travail et son repos ;
un rayonnement d’amour émane de lui.

Kabîr dit : «Touche les pieds de Celui qui est un, indivisible, immuable, paisible,
qui remplit de joie à pleins bords les vases terrestres et dont la forme est amour. »

(Kabîr)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ô Seigneur (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 19 avril 2017



Ô Seigneur incréé qui Te servira ?
Chaque fidèle adore le Dieu qu’il se crée;
chaque jour il en reçoit des faveurs.

Aucuns ne le cherchent Lui,
le Parfait, Brahma, l’indivisible Seigneur.

Ils croient en dix Avatars;
mais un Avatar, endurant les conséquences de ses actes,
ne peut être l’Esprit infini.
L’Un Suprême doit être autre.

Les Yogi, les Sangasi,
les Ascètes se disputent entre eux.

Kabîr dit : « Ô frère celui qui a vu le rayonnement de son amour, celui-là est sauvé. »

(Kabîr)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les ombres du soir (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 18 avril 2017



Les ombres du soir tombent épaisses et profondes;
elles assombrissent le coeur
et enveloppent le corps et l’esprit.
Ouvre ta fenêtre au couchant
et perds-toi dans le ciel de l’amour.

Bois le miel sucré
que distillent les pétales du lotus du coeur.
Laisse-toi pénétrer par les flots de la mer;
quelle splendeur il y a en elle !
Écoute : le son des conques marines et des cloches s’élève.

Kabîr dit : « Ô frère; regarde, le Seigneur est dans ce vase, qu’est mon corps. »

(Kabîr)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Éveille ! (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 16 avril 2017



Éveille ! Éveille-toi, mon coeur !
Le suprême Esprit, le grand Maître est proche.

Précipite-toi aux pieds de ton Amant :
car ton Seigneur se tient à ton chevet.

Ton sommeil dure depuis les innombrables âges;
ce matin, dis, ne t’éveilleras-tu pas ?

***

O my heart! the Supreme Spirit, the great Master,
is near you : wake, oh wake!

Run to the feet of your Beloved :
for your Lord stands near to your head.

You have slept for unnumbered ages;
this morning will you not wake ?

(Kabîr)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout oscille! (Kabîr)

Posted by arbrealettres sur 16 avril 2017



Du conscient et l’inconscient, le pendule de l’esprit balance.
Entre ces deux pôles se tiennent là suspendus, créatures et mondes et jamais le balancement de ce pendule ne s’interrompt.
Là sont des millions d’êtres ; là gravitent le soleil et la lune.
Passent des millions d’âges, et le pendule oscille encore.
Tout oscille! Ciel et terre, air et eau;
et le Seigneur lui-même qui prend forme.
Si Kabîr veut servir, c’est qu’il a vu cela.

***

Between the poles of the conscious and the unconscious, there has the mind made a swing :
Thereon hang all beings and all worlds, and that swing never ceases its sway.
Millions of beings are there : the sun and the moon in their courses are there :
Millions of ages pass, and the swing goes on.
All swing! the sky and the earth and the air and the water; and the Lord Himself taking form :
And the sight of this has made Kabîr a servant.

(Kabîr)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :