Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘pleurer’

Sous les Tropiques (Victor Segalen)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2017



Illustration: Paul Gauguin 
    
J’ai dit avoir été heureux sous les Tropiques.
C’est violemment vrai.
Pendant deux ans en Polynésie, j’ai mal dormi de joie.
J’ai eu des réveils à pleurer d’ivresse du jour qui montait…
j’ai senti de l’allégresse couler dans mes muscles.

(Victor Segalen)

 

Recueil: Essai sur l’exotisme
Traduction:
Editions:

Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’enfant perdu (Ryusûi)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2017




    
L’enfant perdu qui pleure, pleure,
mais court après les lucioles

(Ryusûi)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

L’homme pleure pour Dieu (Edmond Jabès)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2017




    
L’homme pleure pour Dieu
qui n’a plus de larmes,
depuis que, de chacune d’elles,
il a fait une étoile

(Edmond Jabès)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Pleurer longtemps solitaire (René Char)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2017



    
Pleurer longtemps solitaire
mène à quelque chose

(René Char)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Larme du Christ (Jacqueline Kelen)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2017




    

Larme du Christ, enfermée en une pierre précieuse dans la cathédrale de Vendôme :

Cette bizarrerie ne fera rire que ceux qui n’ont jamais pleuré de beauté,
de reconnaissance et de ferveur.

Les mystiques qui ont connu la grâce des larmes,
les amants qui s’étreignent en pleurant
et tous ceux qui ont le cœur endeuillé
savent bien que ces gouttes d’eau apparemment banales
recèlent le plus précieux d’une existence humaine
parce que c’est une eau d’amour.

Si « tout coule » comme l’assurait le philosophe d’Ephèse,
rien ne demeure stable,
mais seul survit ce qui se joint au flot,
ce qui se baigne dans le fleuve jusqu’à s’y fondre.

Il reste à se faire larme pour devenir océan.

(Jacqueline Kelen)

 

Recueil: Les Larmes
Traduction:
Editions: Alternatives

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Toute femme qui pleure (Jacqueline Kelen)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2017



Illustration: Frederic Leighton
    
Toute femme qui pleure invite l’homme
à entendre le grand chant enfoui,
le grand chant perdu de l’amour.

Les femmes qui pleurent comme psalmodient les sirènes
entraînent l’homme vers le profond, vers l’invisible :

doit-on plaindre ces noyés qui ont rejoint l’origine ?
ou faut-il continuer à avancer à petits coups de rames,
de larmes, sur la mer périlleuse de la vie ?

(Jacqueline Kelen)

 

Recueil: Les Larmes
Traduction:
Editions: Alternatives

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

La destination de l’être humain (Jacqueline Kelen)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2017



 

Illustration: Adolphe Lalyre
    
Au fond, la destination de l’être humain
serait de pleurer et de sourire.
Non pas de pleurer sur quelqu’un, encore moins sur soi,
non pas de pleurer après quelque chose. Non.
Mais de pleurer comme on se lave,
comme on bénit, comme on se noie dans la clarté.

Les larmes sont donc un don en soi ,
et, comme elles ne nous appartiennent pas,
autant en faire don à notre tour,

autant les offrir comme des caresses limpides,
comme des ponts fraternels,
comme des remerciements émus.

Ces sources descellées feront sans nul doute
refleurir les déserts.

(Jacqueline Kelen)

 

Recueil: Les Larmes
Traduction:
Editions: Alternatives

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les larmes (Jacqueline Kelen)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2017




Illustration: ArbreaPhotos
    
Les plus douces émotions, comme les plus violentes
jaillissent par les yeux
et les larmes se fraient,
entre silence et musique,
un chemin inédit où tout peut se dire,
où tout demeure secret.

Elles coulent, les larmes, elles s’effacent aussi,
rappelant que le plus précieux de l’être ne peut être capturé
et que la douleur et le bonheur sont fugaces :

reste ce flot de vie ou d’oubli,
reste cette source claire.

Pleurer, c’est reconnaître et aimer en soi
cette source mystérieuse et intarissable.

L’amour ne sèche pas les larmes, il les invite,
il les rend éclatantes.

Il n’apaise pas,
il exalte.

(Jacqueline Kelen)

 

Recueil: Les Larmes
Traduction:
Editions: Alternatives

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE SQUELETTE ET LA ROSE (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 15 décembre 2017



 

Michael Page   1979 - American Pop Surrealism painter -   (28) [1280x768]

LE SQUELETTE ET LA ROSE

Entre ses dents, j’avais posé des roses
Et sur son crâne un chandelier d’argent.
Je me croyais romantique, mais non !
J’étais un homme et je pleurais un corps.

J’interrogeais ce qu’il reste d’un être
Lorsque l’oiseau, de son nid désertant,
Cherche refuge — Ô les fleurs de la mort
Ne pousseront jamais qu’en pleine terre.

S’agenouillant, le roi pose ses lèvres
Sur une pierre. Il entend battre, battre
Ce qu’il croit vivre au-delà des parois
Mais c’est l’écho des vieilles solitudes
Qui lui rappelle une femme, une femme.

Le savait-il qu’un crapaud dans la pierre
Se nourrissait de ce temps préservé ?
Dans un cercueil d’étain noir il voyage
Mon beau squelette amoureux d’une rose.

(Robert Sabatier)

Illustration: Michael Page 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Acoustique (Raymond Queneau)

Posted by arbrealettres sur 14 décembre 2017



Acoustique

Un enfant pleure
une radio crie
une auto freine
une moto pète
un marteau frappe
une hie ronfle
un bus passe
et pourtant il y a encore dans l’espace
des pans
qui ne bougent pas

(Raymond Queneau)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :