Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘enfance’

L’homme cerf-volant (Marine Giangregorio)

Posted by arbrealettres sur 21 septembre 2020



Illustration
    
L’homme cerf-volant

Le regard porté par un fil
Au bout duquel dansaient
Ici et là
Les couleurs d’une liberté
Avortée de l’aube
De rêves taillés dans
Les veines de l’enfance
A le voir, avancer le pas
Chaloupé, la bouche
Engloutissant le ciel
Habité, d’une
Etrange fougue
Bousculant les passants
Car le vent, le vent
Tournait vite
On se demandait, qui
De l’homme ou du cerf-volant
Tenait l’autre
Vivant

(Marine Giangregorio)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

Recueil: numéro 87 de Traction-Brabant
Traduction:
Editions: Traction-Brabant Patrice Maltaverne

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le monde n’était fait que pour nous (Descartes)

Posted by arbrealettres sur 26 août 2020



Nous avons tant de fois éprouvé dès notre enfance, qu’en pleurant, ou commandant,
nous nous sommes fait obéir par nos nourrices,
et avons obtenu les choses que nous désirions,
que nous nous sommes insensiblement persuadés que le monde n’était fait que pour nous,
et que toutes choses nous étaient dues…

(Descartes)

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Enfance (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 24 août 2020



Enfance

Je suis né près du pont de Saint Germain
Avec la Seine à portée de la main,
Le onze juin mille neuf cent trente trois.
La route n’était qu’un chemin étroit
Se glissant entre les maisons de pierre
Ou de bois et les bords de la rivière.
Je regardais naviguer les péniches
Dans la fumée des lourdauds remorqueurs.
Les chiens bâtards aboyaient dans leurs niches
Quand nous les excitions, voyous moqueurs.
Nous fumions des lianes et de l’armoise
En allant à l’école de Fin d’Oise
En galoches et en tabliers noirs.
Nous ne rentrions que fort tard le soir,
Car nous jouions au cerceau ou aux billes
Ou tendions des embuscades aux filles.

(Jean-Baptiste Besnard)

(CONFLANS 1952)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le golfe (Katherine Mansfield)

Posted by arbrealettres sur 17 août 2020



Le golfe

Un golfe de silence l’un de l’autre nous sépare.
Je me tiens sur une rive, toi sur l’autre.
Je ne peux te voir ni t’entendre, mais je sais que tu es là.
Souvent je t’appelle par ton nom d’enfance
Et m’imagine que l’écho de mon cri est ta voix.
Quel pont pourrait joindre les rives de ce golfe?
Ni la parole ni le toucher.
Autrefois je pensais que nous le comblerions de nos larmes ;
A présent je veux le briser par notre rire.

***

The gulf

A gulf of silence separates us from each other.
I stand at one side of the gulf, you at the other.
I cannot see you or hear you, yet know that you are there.
Often I call you by your childish name
And pretend that the echo to my crying is your voice.
How can we bridge the gulf? Never by speech or touch.
Once I thought we might fill it quite up with tears.
Now I want to shatter it with our laughter.

(Katherine Mansfield)


Illustration: Vladimir Kush

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Exquise (Abou el Kacem Chebbi)

Posted by arbrealettres sur 17 août 2020



Exquise tu es comme l’enfance, comme les rêves,
Comme la musique, comme le matin nouveau,
Comme le ciel rieur, comme la nuit de pleine lune,
Comme les fleurs, comme le sourire d’un enfant.

(Abou el Kacem Chebbi)


Illustration: Fabienne Contat

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Au fond des fêtes de l’enfance (Jean-Claude Renard)

Posted by arbrealettres sur 5 août 2020



Au fond des fêtes de l’enfance
vit l’intime sens à venir!

(Jean-Claude Renard)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Retouche à l’enfance (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 27 juillet 2020



Retouche à l’enfance

maîtresse des puits
elle tire chaque nuit
seau à seau
les étoiles

(Daniel Boulanger)


Illustration: Anthony Browne

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Clartés premières de mon enfance (Sédar Senghor)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2020


Perles blanches,
Lentes gouttelettes,
Gouttelettes de lait frais,
Clartés fugitives le long des fils télégraphiques,
Le long des longs jours monotones et gris!
Où vous en allez-vous?

A quel paradis? A quel paradis?
Clartés premières de mon enfance
Jamais retrouvée…

(Sédar Senghor)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche au matin (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 6 juillet 2020



 

Coral Silverman wi [1280x768]

retouche au matin

l’enfance aux doigts écartés
cueille le blanc aux sept sources

le jardin se lève
et fait la roue

(Daniel Boulanger)

Illustration: Coral Silverman

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

LES ÎLES DE L’ENFANCE (Gilles Vigneault)

Posted by arbrealettres sur 4 juillet 2020



LES ÎLES DE L’ENFANCE

Les îles de l’enfance
Dorment sur l’eau du Temps.
On ne saurait y revenir
Qu’avec des pas d’enfant.
On ne saurait les retenir,
L’eau et le vent
S’en vont devant
Sans emporter un souvenir.

Le calme des eaux,
Le bruit des roseaux,
Le chant des oiseaux
Habitent ma tête.

Les couleurs du Temps,
Les odeurs du Vent,
Les soleils levants
Habitent mon coeur.

Les îles de l’enfance
Dorment sur l’eau du Temps.
On ne saurait y revenir
Qu’avec des pas d’enfant.
On ne saurait les retenir,
L’eau et le vent
S’en vont devant
Sans emporter un souvenir.

puisque c’est ton tour,
Vogue, rêve et cours
Dans les anciens jours
Et remplis ta tête.

Regarde avec soin
Secrets et grands foins…
Prends-en plus que moins
Et remplis ton coeur.

Les îles de l’enfance
Dorment sur l’eau du Temps.
On ne saurait y revenir
Qu’avec des pas d’enfant.
On ne saurait les retenir,
L’eau et le vent
S’en vont devant
Sans emporter un souvenir.

(Gilles Vigneault)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :