Arbrealettres

Poésie

Posted by arbrealettres sur 3 août 2009


POASIS https://arbrealettres.wordpress.com POEMENADES PERSONNELLES http://arbreaphotos.wordpress.com

ACCES DIRECT AUX PHOTOS LES PLUS RECENTES lucioleou par rubriques:

RANDONNEES FRANCILIENNESRANDONNEES AUTRES ET VOYAGES MUSEES SPECTACLES EVENEMENTS CHATS JARDIN MAISON
MUSIQUES http://arbreamusiques.wordpress.com

Pour voyager parmi 30 000 Poèmes : Cliquez sur lien ou lettre ci-dessous INDEX: Index par Mots et Auteurs du site d’ArbreaLettres

Par mots: a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w y z Î à â ç é ê î ô Par auteurs: A B C D E F G H I J K L M N O P R S T U V W X Y a c m Ô

==> Copyright © : La propriété des poèmes et des illustrations publiés sur ce site revient à leurs auteurs respectifs
Si vous souhaitez retirer une de vos oeuvres publiée ici, merci de me le signaler


litterature

Posted in poésie | 142 Comments »

L’odeur épanouie de ta faim (Pierre Béarn)

Posted by arbrealettres sur 25 juin 2017



LUI :
L’odeur épanouie de ta faim
éveille une envie de carnage
Mon regard s’enflamme en tes yeux
Je deviens un volcan qui bascule !
Que soient balayés la Morale
et les reproches des horloges!
Que soient culbutés en oubli
ceux qui se gardent spectateurs et juges
Je veux brûler dans ta blessure
mon ciel et mon enfer
Que mon désir dardé creuse sa tombe en toi.

ELLE :
Ma main paralysée sur ta vie triomphante
je renais à la joie
Mon tumulte s’enivre à ton odeur de fauve
Le soleil pénètre en moi
m’illumine !
Les trépidations me ravagent
Mes mains s’agrippent à des crinières
Je crie d’amour dans la douleur.
Locomotive emballée
tu brûles les gares
m’oubliant en fumée vivante
derrière toi
Je hurle de faim sauvage
Ton évasion m’affole et m’exaspère
J’ai des visions de comètes et d’usines
Je me disloque et me fragmente
Un vertige agressif m’entraîne
et me béatifie

LUI :
Hors de toi
rien que de la nuit
rien que du vent perdu
du bruit qui s’illusionne
Je nie que j’aie pu vivre hors de tes bras
tel un haut vent dédaigneux des formes
de la terre
Mais
déjà
Voici surgir le cri qui te délivre !
et m’abandonne…
Nous fûmes toujours en plénitude
la flamme et l’eau se mariant en incendie
Sous la neige de ton absence
mon désir est un tison brûlant
Ma fièvre chante et t’appelle
Toi seule me pacifie.

(Pierre Béarn)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Miroir des âmes simples anéanties et qui seulement demeurent en vouloir et désir d’amour (Marguerite Porète)

Posted by arbrealettres sur 25 juin 2017



 

Ernest Pignon-Ernest  extases mn

Le Miroir des âmes simples anéanties et qui seulement demeurent en vouloir et désir d’amour
(extraits)

L’âme est si enivrée de la connaissance de l’amour
et de la grâce de la divinité pure
qu’elle est toujours ivre de connaissance et remplie des louanges de l’amour divin ;
et non seulement ivre de ce qu’elle a bu,
mais entièrement ivre et plus qu’ivre
de ce que jamais elle n’a bu, ni jamais ne boira.

(Marguerite Porète)

Illustration: Ernest Pignon-Ernest

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Et si les mots … (Lorand Gaspar)

Posted by arbrealettres sur 25 juin 2017



Et si les mots s’avèrent parfois impuissants à communiquer un moment de « vraie vie »,
à faire partager ce qui nous est apparu comme une connaissance vive,
puissent-ils du moins témoigner d’un immense désir de lumière partageable.

(Lorand Gaspar)
Découvert chez Lara ici

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Un Messager d’espérance (Emily Brontë)

Posted by arbrealettres sur 25 juin 2017



Un Messager d’espérance vient à moi chaque jour.
Il m’offre, en échange d’une vie brève, la liberté éternelle.
Il vient, avec les vents du large, avec les brises errantes du soir,
Avec ce crépuscule diaphane qui met au ciel des légions d’étoiles.
Alors le vent chante pensivement ; les astres luisent d’un feu tendre,
Et des visions s’élèvent, et changent, et me tuent de désir…

(Emily Brontë)
Découvert chez Lara ici

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Appel ou tentation (Jules Tordjman)

Posted by arbrealettres sur 25 juin 2017



Appel ou tentation ? Lorsque tu réussis ton rire,
la lumière s’émiette et nous amorçons le dialogue
haleine contre haleine.

L’espace est pris de tremblements.

Soleil, à midi bleu d’ailes qui s’envolent tu reçois
le baiser du sacre.

Moi je te nomme hélianthe et tu m’éblouis.

Mais quelle ombre s’éternise derrière l’incendie de ta face ?

(Jules Tordjman)

Illustration: Thierry Lambert

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Le désir (Lucian Blaga)

Posted by arbrealettres sur 25 juin 2017



 

Alajos Györgyi bacchant

Le désir

Avide je bois ton parfum et je prends ton visage
entre mes mains comme on serre
en son âme un miracle.
Si proche l’un de l’autre, tes yeux dans mes yeux, que c’en est brûlure.
Et pourtant tu murmures à mon oreille que je te manque.
Mystérieuse et hantée de désir tu m’appelles comme si je vivais
exilé sur une autre planète.

Femme,
quelle mer portes-tu dans le cœur et qui es-tu ?
Ô, que s’élève encore une fois le chant de ton désir,
j’écouterai ta voix
et chaque instant sera comme un bourgeon gonflé
où fleurit en vérité – l’éternité.

(Lucian Blaga)

Découvert ici: Schabrieres

Illustration: Alajos Györgyi

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tentation (Yvonne Le Meur-Rollet)

Posted by arbrealettres sur 25 juin 2017



 

Zabh (21)

Tentation

Très souvent,
J’ai eu
Envie de m’en aller,
Envie de te quitter.
Je ne supportais plus d’attendre
Qu’enfin tu rentres,
Qu’enfin tu changes,
Qu’enfin tu penses un peu à moi
Et que tu sois moins infidèle,
Que tu devines le danger
Auquel je m’étais exposée
Depuis que j’avais découvert
D’autres regards
Aussi luisants que la cascade au déversoir,
Une autre bouche au goût de saule,
Un autre cou pour y plonger
Et d’autres paumes
Venues puiser
Au creux bleuté de mon désir.

Je suis toujours restée,
Barque trop sûre
Pour chavirer
Aux crues des rêves dévalés…
Tu n’as même pas soupçonné
Que le danger
Était passé tout près
Et qu’aujourd’hui encore,
J’ai parfois comme un regret
D’y avoir échappé.

(Yvonne Le Meur-Rollet)

Illustration: Zabh

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour calmer mon coeur (Ôtomo no Yakamochi)

Posted by arbrealettres sur 25 juin 2017



Nicholas Roerich saint-pantaleon-the-healer-1916-1

 

Pour calmer mon coeur,
Sur les collines et dans les plaines
De Takamoto
Je suis parti
Promener mes pas.
Mais les fleurs étaient seules
A montrer leur splendeur,
Plus je les regardais,
Plus je pensais à toi,
Comment
Pourrais-je oublier
Ce désir ardent qu’est l’amour ?

(Ôtomo no Yakamochi)

Illustration: Nicholas Roerich

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA SAGESSE M’A ROMPU LES BRAS (Anne Hébert)

Posted by arbrealettres sur 25 juin 2017



ae194d657912
LA SAGESSE M’A ROMPU LES BRAS

La sagesse m’a rompu les bras, brisé les os
C’était une très vieille femme envieuse
Pleine d’onction, de fiel et d’eau verte

Elle m’a jeté ses douceurs à la face
Désirant effacer mes traits comme une image mouillée
Lissant ma colère comme une chevelure noyée

Et moi j’ai crié sous l’insulte fade
Et j’ai réclamé le fer et le feu de mon héritage.

Voulant y laisser pousser son âme bénie comme une vigne
Elle avait taillé sa place entre mes côtes.
Longtemps son parfum m’empoisonna des pieds à la tête

Mais l’orage mûrissait sous mes aisselles,
Musc et feuilles brûlées,
J’ai arraché la sagesse de ma poitrine,
Je l’ai mangée par les racines,
Trouvée amère et crachée comme un noyau pourri

J’ai rappelé l’ami le plus cruel,
la ville l’ayant chassé,les mains pleines de pierres.
Je me suis mise avec lui pour mourir sur des grèves mûres

Ô mon amour, fourbis l’éclair de ton coeur,
nous nous battrons jusqu’à l’aube
La violence nous dresse en de très hautes futaies
Nos richesses sont profondes et noires pareilles
au contenu des mines que l’éclair foudroie.

En route, voici le jour, fièvre en plein coeur scellée
Des chants de coq trouent la nuit comme des lueurs
Le soleil appareille à peine, déjà sûr de son plein midi,
Tout feu, toutes flèches, tout désir au plus vif de la lumière,
Envers, endroit, amour et haine, toute la vie en un seul honneur.

Des chemins durs s’ouvrent à perte de vue sans ombrage
Et la ville blanche derrière nous lave son seuil où coucha la nuit.

(Anne Hébert)

Illustration: Fidel Garcia

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

AZURITE (Jacques Lacarrière)

Posted by arbrealettres sur 25 juin 2017



AZURITE

Remords du ciel au lent tourment du cuivre ?
Aux roches sans désirs, l’azurite dédie
ces émois d’aile bleue qui les livrent
soudain au miroir des oiseaux.

(Jacques Lacarrière)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :