Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘chose’

La télévision (Michael Crichton)

Posted by arbrealettres sur 15 septembre 2019



 

20th_Television

Quelquefois, je regarde mon living,
et la chose la plus réelle qui s’y trouve est la télévision.
Elle est claire et vive
et le reste de ma vie me semble morne.
Alors, j’éteins cette foutue chose.

Et je récupère ma vie.

(Michael Crichton)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De son bâton noueux et dur (Jean-Marc Soriano)

Posted by arbrealettres sur 10 septembre 2019




    
De son bâton noueux et dur
Un éleveur mène sa vache vers l’abattoir,
Il la regarde sans tendresse, sans un mot, sans la voir
Comme une chose sans coeur
Alors qu’elle a pour lui le regard du chien.

(Jean-Marc Soriano)

 

Recueil: Une nuit de 7 jours
Traduction:
Editions: Petitfleur

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sur les genoux de Terre (Paul Valéry)

Posted by arbrealettres sur 10 septembre 2019



Illustration 
    
Sur les genoux de Terre
Boire le lait tranquille
Et laisser aux feuilles dans le vent
Leur ingénuité — sans soins de
La pensée — Laisser inculte
La chose.

(Paul Valéry)

 

Recueil: Poésie perdue
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Plus bas (Alain Veinstein)

Posted by arbrealettres sur 7 septembre 2019



 


   
Plus bas

Quand l’obscurité me paraît céder en un point,
blanchir un peu de lumière,
c’est toujours un effet sans lendemain.
J’ai beau suivre les points brillants
dans la pénombre,
j’arrive chaque fois en bas
et chaque fois, de plus en plus bas,
là où je risque de ne plus prendre part à la vie.

Depuis le temps, j’aurais dû m’en douter:
c’est comme ça –

je finis toujours par m’abandonner
à des idées noires
comme si l’obscurité me saisissait en plein jour
et n’avait cessé depuis l’enfance
d’effriter la terre dans mes mains,
quand bien même je travaillerais,
avec l’obstination d’un dément,
essayer de rendre les choses plus visibles.

(Alain Veinstein)

 

Recueil: Voix seule
Traduction:
Editions: Seuil

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Personne et cependant l’immensité de l’être (André Velter)

Posted by arbrealettres sur 7 septembre 2019



    

Personne et cependant l’immensité de l’être
L’infini lègue aux choses un vêtement d’éther

Chemin de l’un vers l’unité
Le présent se donne à l’instant

Ici l’intensité
L’arc du corps

Ici l’effort
La corde raide

Ici l’énergie
La flèche en vérité

La cible sans circonférence ni centre coïncide avec la visée
L’archer s’éveille à la réalité

C’est l’éclair de haute pression physique
Où la terre sombre dans l’eau

Et la noyade appelle la fièvre
Et l’eau sombre dans le feu

De ce brasier les corps s’évadent
Le feu sombre dans l’air

Alors du vide de la chute
Monte le souffle en partage

Avec la lumière
Et la lumière de la lumière

(André Velter)

 

Recueil: Le Haut-Pays suivi de La traversée du Tsangpo
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PENDANT UN INSTANT (Ron Padgett)

Posted by arbrealettres sur 4 septembre 2019




    
PENDANT UN INSTANT

C’est drôle comme
si on laisse aller
Les choses elles

reviennent vers
soi. Enfin
parfois. Alors à

quoi bon
généraliser?
Ah, ça fait

du bien de dire
ce genre de choses de
temps en temps,

comme si vraiment
réellement véritablement
on savait quelque chose !

(Ron Padgett)

 

Recueil: On ne sait jamais
Traduction: Claire Guillot
Editions: Joca Seria

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il ne se résorbe (Jean Tortel)

Posted by arbrealettres sur 15 juillet 2019



Illustration: Josephine Wall  
    
Il ne se résorbe.
Jamais ne se lasse pas.
D’être on dirait au contraire.
Qu’il s’accumule dans les choses.
Heureuses déclarantes.
Que c’est ainsi dans celles.
Qui fréquentent l’orage et peut-être dans moi.

(Jean Tortel)

 

Recueil: Arbitraires espaces
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les choses nous parlent (Paul Valéry)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2019




Illustration: ArbreaPhotos    article ici 
    
Les choses nous parlent à leur façon
— Parfois chantent.

(Paul Valéry)

 

Recueil: Poésie perdue
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Ste-Irène (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 9 juillet 2019



Ste-Irène

Je suis en ce moment
Le ciel immense que je regarde
Et je n’aperçois point
Quelque part sur la terre
Allongée au soleil
La chose que je suis

(Pierre Albert-Birot)


Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE MOT ET LA CHOSE (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 19 juin 2019



Illustration: René Magritte
    
LE MOT ET LA CHOSE

Ce qui nous importe aujourd’hui,
ce n’est plus seulement la rencontre insolite
d’un parapluie et d’une machine à coudre sur une table d’opération,
mais le passage subit du Fictif au Réel.

J’imagine quelque chose
qui commencerait par une phrase et finirait pas une corde.
Ou bien un son qui tombe sur le sol,
et soudain, c’est une pierre!

La corde, on s’y pend,
n’est-ce pas?
Et la pierre,
elle vous tue?

(Jean Tardieu)

 

Recueil: La part de l’ombre
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :