Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘poème’

Leurs maisons étaient blanches de silence (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 23 février 2017



berthe-morisot-18-800x600

Leurs maisons étaient blanches de silence
leurs nuits lisses de caresses

Les couleurs restaient profondes
en leur avidité première

Leurs espérances navigables
leurs deuils habitables

Un poème parfois éclairait en eux
des lieux sans lumière

(Georges Bonnet)

Illustration: Berthe Morisot

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cette douceur impérieuse (Gérard Pfister)

Posted by arbrealettres sur 20 février 2017




Cette douceur impérieuse
du poème, de qui
nous parle-t-elle
à qui monte son chant
j’écoute, je suis sourd
quelle est cette caresse
quelle est cette injonction

(Gérard Pfister)

Illustration: Claude Bour

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un poème d’écolier (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 17 février 2017



poeme-dechire02-800x600

Un poème d’écolier
déchiré en mémoire

Le sommeil des feuillages
y était enfant bercé

Les ombres le soir
sortaient leurs lilas

(Georges Bonnet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Poème (Victor Hugo)

Posted by arbrealettres sur 15 février 2017



Poème,
végétation
où Pan respire

(Victor Hugo)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Perler l’infini (Edmond Jabès)

Posted by arbrealettres sur 12 février 2017




Le poète est son poème.
Il incarne l’aventure offerte au langage.
Il est, dans l’immense coquillage de l’univers,
la tentative absurde et toujours renouvelée
de l’huître,
de perler l’infini.

(Edmond Jabès)

Illustration: Vladimir Kush

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

GROMMELLEMENT (Sándor Csoóri)

Posted by arbrealettres sur 11 février 2017



epine-rose-coeur-b

GROMMELLEMENT

Les pluies. Les poèmes. Les chutes de neige.
L’oiseau qui se nettoie dans la neige émoussée.
Ta main. Ma main Les signes de ton corps.
La clé de la mort. Verrou qu’on ne peut pousser.

Le silence. La colère. La solitude au monde.
L’éternelle occasion de l’homme contre soi.
Les armes excitées. Les épines immondes.
La cendre des épines en toi et en moi.

(Sándor Csoóri)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE POÈME ÉPINGLÉ SUR LE MUR (Sándor Bihari)

Posted by arbrealettres sur 11 février 2017



poeme

LE POÈME ÉPINGLÉ SUR LE MUR

Les mouvements musculaires de la pensée
peu à peu s’ordonnant poème.

Vivre en face d’elle comme d’un couteau, d’un verre,
d’un soleil en éclaircie.

Elle épie, telle la main sur le ventre d’une future maman,
tel le périscope à l’affût du possible.

Le temps inhabité nous cherche,
les routes de la terre voudraient s’entre-engendrer.

(Sándor Bihari)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

POÈME (Sándor Bihari)

Posted by arbrealettres sur 11 février 2017



paroles-e

POÈME

Dès le premier mot me battre à travers
le jardin et le vent confondus.

Entre notre faire éclaboussé de mort et de traîtrises,
entre nos âges, nos visages.

Pas à pas sur mes nerfs — comme, sur le cerveau,
l’écho de la peur qui résonne.
Allant à l’aube d’une unique parole habitable.

(Sándor Bihari)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Recette (Jean-François Agostini)

Posted by arbrealettres sur 8 février 2017



poeme

Recette

Le jour où vous serez dans votre bonne assiette
procurez-vous:
un paquet d’alphabets en vrac,
Douze cuillerées à soupe de brise vanillée
un quartier de lune rousse
un zeste de sentiment (au choix)
750 grammes de rêve
10 centilitres d’Alcool (l’Apollinaire est recommandé)
(ou 20 centilitres si vous voulez donner leur part aux anges)
une pincée de virgules
Mélangez le tout
Faites chauffer 2 heures à 37° 5
Goûtez! (Si trop d’amertume, faites fondre une vieille histoire
d’amour et glacez le tout)
Dégustez votre poème avec quelques amis, mais un conseil :

Ne les gavez pas !

(Jean-François Agostini)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

 

 

 

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si ça est un que serait deux ? (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 8 février 2017



Si ça est un
que serait deux ?
Ce n’est pas seulement un plus un.

Parfois c’est deux
sans cesser d’être un.

Comme parfois un
ne cesse pas non plus d’être deux.

Les comptes de la réalité ne sont pas clairs
du moins ce qui ne l’est pas,
c’est notre lecture de ses résultats.

Ainsi nous échappe
ce qu’il y a entre un et un,
comme nous échappe ce qu’il y a
simplement à l’intérieur de un,

et nous échappe
ce qu’il y a dans moins un,
ou nous échappe le zéro
qui entoure et accompagne toujours
un et deux.

La rose, est-elle une ?
L’amour, est-il deux ?
Le poème, n’est-il ni l’un ni l’autre ?

(Roberto Juarroz)

Découvert ici: https://ecriturbulente.com/

 

 

Posted in poésie, méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :