Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘branche’

Odelette (Henri de Régnier)

Posted by arbrealettres sur 26 juin 2022




    
Odelette

Si j’ai parlé
De mon amour c’est à l’eau lente
Qui m’écoute quand je me penche
Sur elle ; si j’ai parlé
De mon amour, c’est au vent
Qui rit et chuchote entre les branches ;
Si j’ai parlé de mon amour, c’est à l’oiseau
Qui passe et chante

Avec le vent ;
Si j’ai parlé
C’est à l’écho.

Si j’ai aimé de grand amour,
Triste ou joyeux
Ce sont tes yeux ;
Si j’ai aimé de grand amour,
Ce fut ta bouche grave et douce,
Ce fut ta bouche ;
Si j’ai aimé de grand amour,
Ce furent ta chair tiède et tes mains fraîches:
Et c’est ton ombre que je cherche.

(Henri de Régnier)

Recueil: Poèmes par coeur
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Complainte de printemps (Jin Chang-xu)

Posted by arbrealettres sur 26 juin 2022


Complainte de printemps

Chasse donc ce loriot jaune
Qu’il cesse de chanter sur la branche !
Son chant interrompt mon rêve
Jamais je n’atteindrai Liao-xi !

(Jin Chang-xu)

 

Recueil: L’Ecriture poétique chinoise
Traduction: François Cheng
Editions: du Seuil

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Poussée du bourgeon, (Anne Tardy)

Posted by arbrealettres sur 25 juin 2022




Poussée du bourgeon,
la branche se fend.
Qui l’entend?

(Anne Tardy)

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Calligraphie (Anne Tardy)

Posted by arbrealettres sur 24 juin 2022



Branches noires.
Elles calligraphient l’hiver
sur le ciel rouge.

(Anne Tardy)

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Vivre en montagne (Hanshan Deqing)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2022



Illustration: Roselyne Pegeault    
    
Vivre en montagne

Au printemps les nuages s’ouvrent dans la lumière
D’où vient-il ce parfum mystérieux des prunus?
Irai-je le chercher dans des vallées perdues
Alors que sur mon mur, une branche se penche.

(Hanshan Deqing)

Recueil: Poèmes Chan
Traduction: du chinois par Jacques Pimpaneau
Editions: Philippe Picquier

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Conscience du Tao (Monuni)

Posted by arbrealettres sur 13 juin 2022



Illustration
    
Conscience du Tao

Tout le jour j’ai cherché le printemps sans le voir,
J’ai chaussé mes sandales et couru la région.
Au retour j’ai souri en sentant un prunus:
Le printemps sur la branche s’y trouvait au complet.

(Monuni)

Recueil: Poèmes Chan
Traduction: du chinois par Jacques Pimpaneau
Editions: Philippe Picquier

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je suis assis seul (Hanshan)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2022




    
Je suis assis seul, souvent perturbé,
Mes sentiments en proie sans cesse à l’anxiété.
Des nuages ont ceinturé la pente des montagnes,
A l’entrée des vallées, le vent gronde et rugit…
Des singes dans les arbres en font frémir les branches,
Des oiseaux dans la forêt font entendre leur chant.
Les saisons sont pressantes, mes cheveux blancs s’envolent,
Mes années épuisées, je suis vieux, sans espoir.

***

Seul je suis allongé sous les monts étagés,
Les nuages vaporeux pendant le jour persistent.
Quand je suis au tréfonds de ma cellule obscure,
Dans mon coeur se taisent les cris et clameurs.
Je pars en rêve errer dans des palais dorés,
Puis mon âme revient, franchit le pont de pierre.
J’ai enfin écarté tout ce qui m’assaillait
Et je laisse ma gourde clabauder contre un arbre.

(Hanshan)

Recueil: Poèmes Chan
Traduction: du chinois par Jacques Pimpaneau
Editions: Philippe Picquier

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LÉGENDE (Marcel Béalu)

Posted by arbrealettres sur 31 mai 2022




Illustration
    
LÉGENDE

Deux amants sont devenus arbre
Pour avoir oublié le temps

Leurs pieds ont poussé dans la terre
Leurs bras sont devenus des branches

Toutes ces graines qui s’envolent
Ce sont leurs pensées emmêlées

La pluie ni le vent ni le gel
Ne pourront pas les séparer

Ils ne forment plus qu’un seul tronc
Dur et veiné comme du marbre

Et sur leurs bouches réunies
Le chèvrefeuille a fait son nid

(Marcel Béalu)

Recueil: 35 siècles de poésie amoureuse
Traduction:
Editions: Saint-Germain-des-Prés Le Cherche-Midi

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comme la pomme qui rougit (Sapphô)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2022




    
Comme la pomme qui rougit
Tout au bout d’une branche
Que les cueilleurs ont oubliée
— Non, ils ne l’ont point oubliée;
Ils ne purent l’atteindre !

(Sapphô)

 

Recueil: Sapphô L’éternelle amoureuse
Traduction: Aurore Guillemette et Aurélien Clause
Editions: Synchronique

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans mon village midi carillonne (Pier Paolo Pasolini)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2022




Dans mon village
midi carillonne.
Mais dans les prés quelle paix
apporte la cloche!
Tu es toujours la même
ma cloche: non sans trouble
je reviens à portée de ta voix.
« Le temps est immobile:
vois le rire des pères,
comme la pluie dans les branches,
dans les yeux des enfants. »

(Pier Paolo Pasolini)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :