Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘chercher’

A ce malheur (Guido Gezelle)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2022



 

Michael Page   1979 - American Pop Surrealism painter -  (26) [1280x768]

A ce malheur
point de remède.
C’est en vain que
je chercherais.
Les textes ne
sont d’aucune aide,
l’herbe ne livre
aucun secret.

(Guido Gezelle)

Illustration: Michael Page

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Mais ce que je cherche (Nakahara Chūya)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2022



 

Mario Sanchez Nevado _roads

Mais ce que je cherche
je ne sais ce que c’est,
et ne l’ai jamais su.

(Nakahara Chūya)

Découvert chez Lara ici

Illustration: Mario Sanchez Nevado

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , | 2 Comments »

Trêve (Abdourahman A. Waberi)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2022



Trêve

je sème ma voix aux quatre coins de la ville
l’eau y dessine le temps
je mêle mon corps aux effluves remontant de la nuit
j’y noie mon désarroi
je cherche dans tes yeux nos querelles d’antan
les clans défaits tissent la toile de leur discorde
je demande aux plantes grasses de me rendre
ma tendre mémoire
indécise tu écoutes les bruissements de ma brisure
tu remets à demain
l’approche de la nuit

(Abdourahman A. Waberi)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

Illustration: Isabelle Fournier Perdrix

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le lent attelage des jours (Gaëlle Josse)

Posted by arbrealettres sur 31 juillet 2022




Illustration: ArbreaPhotos
    
le lent attelage des jours
quand nous rêvons d’une légèreté de troïka
d’un bateau aux voiles blanches
caravelle pour traverser nos songes

nous voulons un feu pour nous réchauffer des
arbres pour se glisser sous les branches et
grimacer aux éclats du soleil

nous cherchons une innocence une lueur qui
jamais ne nous
abandonne

(Gaëlle Josse)

Recueil: et recoudre le soleil
Traduction:
Editions: NOTAB/LIA

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’épreuve du feu (Gaëlle Josse)

Posted by arbrealettres sur 31 juillet 2022



Illustration: Noèla Morisot
    
l’épreuve du feu
et je à bout de souffle
à chercher
de mes mains hésitantes
l’or perdu l’or éparpillé de mes jours

et le jeter au ciel
qu’il éclate d’un rire azur

(Gaëlle Josse)

Recueil: et recoudre le soleil
Traduction:
Editions: NOTAB/LIA

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je suis folle de toi, mon amour (Alda Merini)

Posted by arbrealettres sur 28 juillet 2022



Je suis folle de toi, mon amour
qui viens chercher
dans mon passé
ces jouets cassés de mes paroles.
Je te donne tout
si tu veux,
je ne suis de toute façon qu’une enfant
pleine de poésie
et couverte de larmes salées,
je veux seulement m’endormir
sur la berge du ciel étoilé
et devenir une douce brise
de chansons d’amour pour toi.

***

Sono folle di te, amore
che vieni a rintracciare
nei miei trascorsi
questi giocattoli rotti delle mie parole.
Ti faccio dono di tutto
se vuoi,
tanto io sono solo una fanciulla
piena di poesia
e coperta di lacrime salate,
io voglio solo addormentarmi
sulla ripa del cielo stellato
e diventare un dolce vento
di canti d’amore per te.

***

I’m crazy for you, love
that search out
in my past
these broken toys of my words.
I give you everything
if you want,
so I’m just a girl
full of poetry
and covered with salty tears,
I just want to fall asleep
on the bank of the starry sky
and become a gentle wind
of love chants for you.

(Alda Merini)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

UNE EXECUTION INTIME (Georges Henein)

Posted by arbrealettres sur 23 juillet 2022



 

_Paris_V_boulevard_Arago_rwk [1280x768]

UNE EXECUTION INTIME

c’est un instant toujours émouvant
que celui où l’on se demande
certains matins
si l’on va pouvoir reconnaître la vie

si les choses ont gardé la même place
si les places ont gardé le même nom
et s’il reste quelque part un miroir de secours
où l’on cesserait enfin de se voir
où l’on verrait plus loin que soi

alors c’est comme si l’on s’avançait tout seul
Boulevard Arago
à l’aube
pour une exécution intime
et l’on n’éprouve aucun soulagement
à l’idée que le bourreau n’est pas là

et pourtant tout à coup on se retourne
c’est bon signe
on se croyait suivi
il y a donc des gens qui en suivent d’autres
il y a donc une suite et c’est tout ce que l’on voulait savoir

dans les sous-bois du langage
une voix cherche à dire
le premier mot de la journée
comme on cherche sa clé
sur le palier dans le noir

on n’hésite plus
on mise sur cet objet perdu
sur cette voix déjà proche des faubourgs
sur l’étrangère qui s’appuie aux affiches lacérées de la vie
mais sur quoi ne s’appuierait-on pas ce matin ?
sur quelle blessure ?
— sur quel outrage ?

(Georges Henein)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

LE RENARD (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 18 juillet 2022




LE RENARD

Dans nos nuits parfois rôde un renard
qui sur la terre dormante
cherche un vivre hasardeux
frôlant la feuille sucrée
et d’un long rêve de rapines
d’enfance et de honte
empli pourtant des mystères du pain chaud
et du feu ardent des chaumières
l’on s’éveille la gorge altérée.

(Jean Follain)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

La rude écorce des paumes (Amina Saïd)

Posted by arbrealettres sur 11 juillet 2022



Illustration: André Langevin dit: Zaü
    
La rude écorce des paumes

cherche les limites du monde

derrière le regard hanté de néant
des notes pour un poème

variations en demi-teinte

à tout moment
quelqu’un fait signe

à tout moment quelqu’un
affronte son vertige
et se découvre dans l’instant

à tout moment
quelqu’un surveille la nuit et
rêve au bleu des mots

à tout moment quelqu’un
marche dans son poème
quelqu’un fait signe
quelqu’un hésite entre deux lieux

dans toutes les langues
frémit un oiseau en partance
ou peut-être un navire

dans toutes les langues
l’amour ouvre l’horizon

(Amina Saïd)

Recueil: La cour couleurs Anthologie de poèmes contre le racisme
Traduction:
Editions: Rue du monde

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Odelette (Henri de Régnier)

Posted by arbrealettres sur 26 juin 2022




    
Odelette

Si j’ai parlé
De mon amour c’est à l’eau lente
Qui m’écoute quand je me penche
Sur elle ; si j’ai parlé
De mon amour, c’est au vent
Qui rit et chuchote entre les branches ;
Si j’ai parlé de mon amour, c’est à l’oiseau
Qui passe et chante

Avec le vent ;
Si j’ai parlé
C’est à l’écho.

Si j’ai aimé de grand amour,
Triste ou joyeux
Ce sont tes yeux ;
Si j’ai aimé de grand amour,
Ce fut ta bouche grave et douce,
Ce fut ta bouche ;
Si j’ai aimé de grand amour,
Ce furent ta chair tiède et tes mains fraîches:
Et c’est ton ombre que je cherche.

(Henri de Régnier)

Recueil: Poèmes par coeur
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :