Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘tilleul’

Une tourterelle (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 26 novembre 2022




Une tourterelle, longtemps immobile
et songeuse sur une branche de tilleul,
s’envole brusquement,
comme saisie par une pensée si belle
qu’il lui faut tout de suite aller la dire à son ami.

(Christian Bobin)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le tilleul devant la fenêtre (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 26 novembre 2022



Le tilleul devant la fenêtre
est le maître que je me suis choisi pour écrire
et dont je sais d’avance que je ne pourrai l’égaler :
même les plus grands écrivains n’ont jamais écrit
avec autant de grâce que cet arbre
inscrivant délicatement la lumière et l’ombre
sur chacune de ses feuilles,
et renouvelant son inspiration
à chaque seconde.

(Christian Bobin)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Nous sommes trois (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 26 novembre 2022



Nous sommes trois : un chat blanc dans les lointains du parc,
rôdant avec un regard en dessous, un écureuil sur une branche basse du tilleul,
interrompant sa toilette matinale pour surveiller le chat qui vient de se figer,
et moi qui regarde les deux autres.
Entre nous trois, un fil invisible est tendu.
Personne ne bouge.
Puis tout se dénoue : le chat s’éloigne d’un pas fatigué,
l’écureuil se frotte les oreilles
et je commence à écrire sur cette communauté d’attention que nous avons formée, hors du temps.

(Christian Bobin)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les feuilles tombées du tilleul se recroquevillent (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 26 novembre 2022



Les feuilles tombées du tilleul se recroquevillent
comme un coeur se resserre autour du souvenir
de ce qu’il a perdu.

(Christian Bobin)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Jardin d’été (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 16 septembre 2022




    
Jardin d’été

Je veux aller dans ce jardin,
dans cette roseraie nonpareille
Où l’on voit des clôtures la plus belle,

Où les statues gardent mémoire
de la jeune fille que j’étais
Et moi, je les revois sous l’eau de la Neva.

Dans ce lieu caché, plein d’odeurs,
sous les tilleuls princiers,
Je crois entendre craquer
les mâts des vaisseaux.

Comme autrefois le cygne
traverse les siècles,
En extase devant la beauté de son double.

Par centaines de milliers, des pas
Dorment d’un sommeil de mort,
pas d’ennemis et d’amis,
Pas d’amis et d’ennemis.

Finira-t-il jamais, le cortège des ombres
Qui va du vase de granit
jusqu’à la porte du palais?

Mes nuits blanches là-bas
se parlent, dans un murmure,
De quelqu’un qui savait aimer
secrètement, superbement.

Partout on voit briller la perle et le jaspe,
Mais un mystère dérobe
la source de la lumière.

(Anna Akhmatova)

 

Recueil: L’HORIZON EST EN FEU Cinq poètes russes du XXè siècle
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

BOULEVARD NOËL MARC (Jean-Charles Michel)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2022




BOULEVARD NOËL MARC

Sous les tilleuls, en file drue,
Les chevaux-vapeur font le mort,
Le cheval a perdu le Nord
En même temps que la charrue.

L’été s’en vient, la bienvenue
On la lui souhaite, d’accord !
Très élégant le joli port
De cette épaule dévêtue.

Le trottoir est aux chiens errants,
Et quelques badauds bons enfants,
Cherchent, penchés sur l’eau du fleuve

Où flotte encore un serpentin,
Le reflet du matin certain
Où la joie était toute neuve.

(Jean-Charles Michel)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

On se comprend (Yves Leclair)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2022



Illustration
    
On se comprend

C’est rudement beau et
nous sommes deux ce soir à regarder
l’orangé du couchant, une pie me tenant
compagnie. Or voici qu’elle
s’envole, rejoint un gros corbeau
tout là-haut sur le toit de l’école,
mais après confidences revient
tout près de moi dans son flagrant tilleul

(Yves Leclair)

Recueil: Plumes de poèmes
Traduction:
Editions: Rue du Monde

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans le jardin (Henri Deluy)

Posted by arbrealettres sur 15 mai 2022


gouter-dans-le-jardin

Dans le jardin où la douceur de vivre
A les allures d’un tilleul,
Beaucoup de mots restent encore disponibles.

(Henri Deluy)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

C’EST LE PAPILLON DE NUIT (Gerhard Frisch)

Posted by arbrealettres sur 31 janvier 2022



Illustration: Ryszard Tyszkiewicz  
    
C’EST LE PAPILLON DE NUIT

C’est le papillon de nuit qui lance
son corps de dragon or vert contre l’abat-jour,
tenace et aveugle
il frappe

C’est le ruisseau du moulin qui achemine ses eaux
vers la calandre en bois
à travers les prés, c’est le vent dans le tilleul
devant la fenêtre qui commence à parler
comme l’eau entre les pierres, en aval.

C’est le bois qui se rapproche
tels les nuages de la montagne noire
et qui éteint les vers luisants
encore avant qu’il ne pleuve.

C’est le premier éclair qui dans la vallée
lance sa torche vers les granges.
Tout est aveugle et sauvage
et se précipite sur la terre.
Dans la tempête seul l’amour
n’écoute pas que lui-même.
aveuglément.
Seul l’amour.

(Gerhard Frisch)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sous les routes sans fin (Alice Godel)

Posted by arbrealettres sur 26 juin 2021


Sous les routes sans fin
Et leur morne bitume
Perce mon tilleul
Au tronc déhanché
Aux racines souterraines
Plus soleil
Que le soleil sur les routes 1à-haut.

(Alice Godel)


Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :