Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘danser’

J’ai nagé dans le coeur (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 12 août 2017



Illustration: Rafal Olbinski
    
j’ai nagé
dans le coeur du coeur noir
mordant à ton absence

je suis allé au tout profond
là où se récitent les nerfs
là où dansent les cendres

ma nuit a pleuré tout l’espace
dans le coeur du coeur noir
dans la bouche d’une étoile

le souffle en flammes
jusqu’à éteindre l’esprit
c’est la prière de mon désarroi

tant de mots pour trembler juste
dans le coeur du coeur noir
que je porte à mes lèvres

je te dis toute ma fatigue
tout ce qui m’a brûlé
en orties de grâce

je te dis les mots blessés
dans le coeur du coeur noir
pour étreindre l’invisible

pour aspirer
le lait de la lumière
pour boire le dernier sommeil

pas à pas
dans le coeur du coeur noir
là où le feu devient bleu

(Zéno Bianu)

 

Recueil: Infiniment proche
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je n’ai rien vu (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 8 août 2017




    
je n’ai rien vu
tout est passé si vite
je n’ai rien vu un jeu d’oiseaux
quelques phosphènes
qui dansent au crépuscule
derrière le rideau des paupières
je n’ai pas eu le temps
d’apprendre vraiment à rire
pourtant

(Zéno Bianu)

 

Recueil: Chet Baker (Déploration)
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Satori express (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 8 août 2017




    
satori express
journal de bord de la voix
un vivant des profondeurs
s’adresse aux autres vivants

satori express
juste tendre l’oreille
pour puiser
dans la réserve aux mystères

satori express
ton souffle
comme un oracle
illimité

satori express
retour de chaleur bienveillante
manifeste
pour les ultrasensibles

satori express
ne cherchons plus à cicatriser
le sol glisse sous nos pieds
rien que le monde

satori express
voici la grande ouverture respirante
dont rien
ne saurait nous déprendre

satori express
au coeur de l’épreuve
sans répit sans relâche
vers la longue célébration

satori express
ton souffle
prend
comme le feu

satori express
aimante et brasse
les écritures
en proximité résonante

satori express
ricoche en galets internes
danse et crépite
jusqu’à la cinquième saison

(Zéno Bianu)

 

Recueil: Satori Express
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MONK EN SON SILENCE (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 8 août 2017




    
MONK EN SON SILENCE
pour Yves Buin

Corps et cosmos synchronisés —
la musique naît en moi
sans arrêt

*

Présence absente
absence présente —
un imprécision qui tombe pile

*
Je flotte en dansant —
je rends
plus élégante

*

Chantiers d’énigmes
plénitudes ambrées —
je suis le maître de la dislocation

*

Une musique espiègle —
au beau milieu
d’un champ de ruines

*

Sentinelle de l’insondable —
d’une seule pièce
parce que démembré

*

Je joue au dépourvu —
j’appartiens
à la lignée du murmure farouche

*

D’espace en espace —
aspiré
par un seul point de beauté

*

Silence —
le fakir en sueur
rentre dans sa coquille d’absolu

(Zéno Bianu)

 

Recueil: Satori Express
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ai tout d’un coup conçu (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 7 août 2017



    

seul
le silence de ton esprit
tout est si chaud
tu considères
chaque grain de lumière
à mesure
de son surgissement
ton coeur
ne cesse de danser
s’accorde
au tremblement d’amour
des nativités internes

J’ai tout d’un coup conçu un amour immense et inégalable

(Zéno Bianu)

 

Recueil: Satori Express
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Une forêt un cerf-volant et une femme légère qui danse (Tahar Ben Jelloun)

Posted by arbrealettres sur 5 août 2017



Dans l’obscur
il y a une faille
dans la fumée
du bleu
dans l’éclair
le désir
une forêt
un cerf-volant
et une femme légère qui danse
dans une chambre d’amour suspendue
entre deux chênes.

(Tahar Ben Jelloun)


Illustration: Lore

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Peintures noires de Goya (Rose Ausländer)

Posted by arbrealettres sur 2 août 2017



Illustration: Francisco Goya
    

Peintures noires de Goya

Noir
plus noir que noir
pupille de la peur

Génie
dans le feu sombre
danse
son ombre

Aimé par les démons
sans pitié

Chant sauvage
du cygne noir
sur le lac du sabbat des sorcières

(Rose Ausländer)

 

Recueil: Sans visa
Traduction: Eva Antonnikov
Editions: Héros-Limite

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les esprits dansent (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 1 août 2017



Yuri Dubinin - (2)

Les esprits dansent —
ne reste pas
à mi-distance

(Zéno Bianu)

Illustration: Yuri Dubinin

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Le remède à la tristesse (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 31 juillet 2017



Illustration
    
Le remède à la tristesse
c’est l’enfance
Le contraire de l’esprit de sagesse
c’est l’esprit d’enfance

Celui qui va où bon lui chante

celui qui trouve partout son bien
le bien dont il a besoin
pour grandir pour souffrir ou danser

Celui qui jamais ne s’endort
sauf dans les hautes branches
de l’arbre de
solitude

(Christian Bobin)

 

Recueil: La Vie Passante
Editions: Fata Morgana

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si tu désires être révélé (Khalil Gibran)

Posted by arbrealettres sur 29 juillet 2017




    
Seule une grande peine ou une grande joie
peuvent révéler ta vérité.

– Si tu désires être révélé,
tu dois danser nu au soleil
ou porter ta croix.

(Khalil Gibran)

 

Recueil: Le sable et l’écume

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :