Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘oublier’

BILITIS (Pierre Louÿs)

Posted by arbrealettres sur 17 juillet 2018



    

BILITIS

Une femme s’enveloppe de laine blanche. Une autre se vêt de soie et d’or.
Une autre se couvre de fleurs, de feuilles vertes et de raisins.

Moi je ne saurais vivre que nue. Mon amant, prends-moi comme je suis :
sans robe ni bijoux ni sandales, voici Bilitis toute seule.

Mes cheveux sont noirs de leur noir et mes lèvres rouges de leur rouge.
Mes boucles flottent autour de moi, libres et rondes comme des plumes.

Prends-moi telle que ma mère m’a faite dans une nuit d’amour lointaine,
et si je te plais ainsi, n’oublie pas de me le dire.

(Pierre Louÿs)

 

Recueil: Les chansons de Bilitis
Traduction:
Editions: Gallimard
Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il est une présence que j’oublie parfois (anonyme)

Posted by arbrealettres sur 16 juillet 2018


be.1212922983

Amour lumière, désamour solitude.
J’oscille de l’un vers l’autre tel
le balancier d’une horloge, sans
pouvoir m’arrêter, sinon de vivre.
Lorsque je vois le vide, je suis le vide,
la solitude, j’ai mal et j’ai peur.
Lorsque je me sens bien, je suis la joie
et la présence. J’ai une autre vision du monde.
La solitude triste,
c’est lorsque mon regard
ne voit que le vide.
La solitude sereine,
c’est lorsque je me rappelle
qu’au-delà des apparences
il est une présence
que j’oublie parfois.

(anonyme)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

Sois malin (Anonyme)

Posted by arbrealettres sur 16 juillet 2018



Sois malin et
De l’écureuil
oublie le
panache

(Anonyme)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

L’éclair est fugitif (Anonyme)

Posted by arbrealettres sur 16 juillet 2018



Béatrice Camallonga  Orage-sur-la-riziere

L’éclair est fugitif
Qui illumine les épis
Des rizières d’automne.
Même pour un instant aussi court
Je ne saurais t’oublier.

(Anonyme)

Illustration: Béatrice Camallonga

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

CLANDESTIN (Paul Auster)

Posted by arbrealettres sur 15 juillet 2018



Ana Cruz  Madrigal to a bitter devotion

 

CLANDESTIN

Souviens-toi avec moi aujourd’hui — la parole
et la contre-parole
de témoignage : l’aube tangible, surgissant
de ma main crispée : étreinte ciliaire
du soleil : l’étendue de ténèbres
que j’ai écrite
sur la table du sommeil.

Maintenant
est le temps à venir.
Tout ce que tu es venue
me prendre, emporte-
le loin de moi maintenant. N’
oublie pas
d’oublier. Emplis
tes poches de terre,
et scelle
la bouche
de ma caverne.

C’est là
que j’ai rêvé ma vie
dans un rêve
de feu.

(Paul Auster)

Illustration: Ana Cruz

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu n’as pas le temps (anonyme)

Posted by arbrealettres sur 15 juillet 2018


1213340510_small


Tu n’as pas le temps de me parler.
Je n’ai pas envie de t’écouter.

Tu n’as pas envie de me regarder.
Je n’ai pas le temps de croiser ton regard.

Tu n’as pas le temps de m’écire un mot.
Je n’ai pas envie d’avoir de tes nouvelles.

Tu n’as pas envie de me connaître.
Je n’ai pas le temps de te découvrir.

Tu n’as pas le temps de me faire la bise le matin.
Je n’ai pas envie de t’embrasser.

Prends tout ton temps pour m’ignorer,
Je n’ai pas envie que tu m’oublies.

(anonyme)

Posted in poésie | Tagué: , , | 1 Comment »

Comme deux orphelines (Patrizia Cavalli)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2018



 

Alexander Sulimov (3)

Comme deux orphelines nous allons déjeuner
nous prenons le thé nous donnons des baisers.
On dirait un jardin d’enfants, une colonie de vacances
mais on ne se distrait jamais assez
pour oublier son gros cul de maman.

(Patrizia Cavalli)

Illustration: Alexander Sulimov

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La coccinelle (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 13 juillet 2018



N’oublions pas
La coccinelle.

Elle a toujours été
Notre complice.

Elle nous rappelle
Ces instants

Qu’ensemble nous passons
Hors du temps

Dans un lieu sans assise
Qu’on ne veut plus quitter.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | 4 Comments »

MAISON DE RETRAITE (Jean-Pierre Lemaire)

Posted by arbrealettres sur 12 juillet 2018




    
MAISON DE RETRAITE

La fin du monde a déjà commencé
pour les pensionnaires entourés de roses.
Les jours passent plus vite,
deviennent un seul jour aux couleurs mêlées,
coupé de bandes noires.
La vie oublie de leur répondre,
parfois s’arrête en face d’eux :
voici qu’on leur présente
un nouveau-né dont la petite main,
si douce à baiser,
dépasse à peine de la manche.
Il n’a pas encore appris à sourire
et ses yeux gris-bleu posent
les questions les plus profondes.

(Jean-Pierre Lemaire)

 

Recueil: Figure humaine
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans la précision de gestes (Emmanuelle Le Cam)

Posted by arbrealettres sur 11 juillet 2018



Illustration: Jeffrey T. Larson
    
Dans la précision
de gestes au quotidien,
retrouver l’esprit
sans demeure –

Le croiser,
s’arrêter un temps,
puis oublier
jusqu’à son nom.

(Emmanuelle Le Cam)

 

Recueil: Unique demeure
Traduction:
Editions: Le dé bleu

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :