Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘maison’

Le bonheur (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 21 février 2017



Andrew Wyeth - Wind from the Sea, 1947

 

Le bonheur peut-être disaient-ils
une maison basse où se reconnaître
un petit jardin
aux fleurs bénévoles
A la fenêtre chaque soir
le même rêve avec ses îles

(Georges Bonnet)

 Illustration: Andrew Wyeth

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chanson (Alfred de Musset)

Posted by arbrealettres sur 19 février 2017



Chanson

Bonjour, Suzon, ma fleur des bois !
Es-tu toujours la plus jolie ?
Je reviens, tel que tu me vois,
D’un grand voyage en Italie.
Du paradis j’ai fait le tour ;
J’ai fait des vers, j’ai fait l’amour.
Mais que t’importe ? (Bis.)
Je passe devant ta maison ;
Ouvre ta porte.
Bonjour, Suzon !

Je t’ai vue au temps des lilas.
Ton coeur joyeux venait d’éclore.
Et tu disais : « Je ne veux pas,
Je ne veux pas qu’on m’aime encore. »
Qu’as-tu fait depuis mon départ ?
Qui part trop tôt revient trop tard.
Mais que m’importe ? (Bis.)
Je passe devant ta maison ;
Ouvre ta porte.
Bonjour, Suzon !

(Alfred de Musset)


Illustration: Claude Monet

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A midi durant l’été (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 16 février 2017



hortensia-m

A midi durant l’été
l’ombre du marronnier
atteignait près du seuil de la maison
un géranium aux pâles couleurs
un hortensia protégeant son espace
une poupée abandonnée
aux fastes d’une poussière ancienne

(Georges Bonnet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

En des maisons aux gestes lents (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 15 février 2017



En des maisons aux gestes lents
chaque âge avait sa floraison

Tour à tour les saisons se fondaient
au soir de leurs couleurs

en de très anciens chants de rivage

(Georges Bonnet)

Illustration: Carl Larsson

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

FÊTE AU VILLAGE (André Lartigue)

Posted by arbrealettres sur 12 février 2017



annick-couedel-la-fete-au-village-800x600

FÊTE AU VILLAGE

Mon malheur est si grand
Que le creux de mes mains

Ne peut le contenir
Quand il se fait nocturne

Dangereuse moisson
Du plus cruel été

Mon amour a perdu
Ses dimensions terrestres

Et je ne sais plus rien
De la proche saison

Je cherche ton visage
En plein coeur de la fête

Mais la maison est froide
Et la pluie orgueilleuse

J’ai perdu de mes mots
Le sens approfondi

Et que craindre à présent
De ce jour qui déteint

Je n’attends plus personne
Au plus haut du village

Il faut taire la voix
Pour prolonger le coeur

Et ne pas déranger
Les miracles possibles

Toi qui connais par coeur
Le mot de notre nuit

(André Lartigue)

Illustration:  Annick Couëdel

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

C’est ainsi, soir après soir (Guy Goffette)

Posted by arbrealettres sur 11 février 2017



mains-pomme-rouge-800x600

C’est ainsi, soir après soir,
que nous sommes devenus mortels,

accusant la fatigue, le froid
et la distance des corps soudain

rendus à la pesanteur, comme si
la pomme en sa rondeur tenue

dans nos mains pâles, leur échappant,
avait éparpillé sur la terre

les restes en nous de l’ancien paradis.
C’est ainsi, nuit après nuit,

que nous sommes devenus seuls
comme les miroirs des chambres d’enfants

dans la maison expropriée : ouverts
sur la tapisserie des anges qui se décolorent,

et sans autre perspective désormais
que la démolition, pierre à pierre,

de ce qui fut aussi notre ciel
de lit, l’histoire sans fin

recommencée de l’amour ô flasque
otage du temps et de l’ennui

***

This is how, evening after evening,
we became mortal

blaming fatigue, cold,
and the distance of bodies suddenly

exhausted into heaviness, as if
the apple in its roundness held

in our pale hands, escaping them
had scattered on the earth

what was left in us of the old paradise.
This is how, night after night

we’ve become alone
like the mirrors in children’s bedrooms

in a foreclosed house: open
on the fading angel wallpaper

and henceforth with no other future
but demolition, stone by stone

of what was also the canopy
above our bed, the story endlessly

repeated of love O flaccid
hostage of time and boredom

(Guy Goffette)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les pleurs d’un chien (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 10 février 2017



 

maison brûlée

Les pleurs d’un chien montent
De la carcasse gelée
D’une maison brûlée.

***

A dog barks sharply
From the frozen black timbers
Of a burnt down house.

(Richard Wright)

Illustration

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , | 1 Comment »

Est-ce encor moi malgré son visage en allé (Jules Supervielle)

Posted by arbrealettres sur 8 février 2017



Est-ce encor moi malgré
Son visage en allé
Et ses jambes qui fuient
Dans la soie de la nuit
Et mon coeur sans raison
Près des volets fermés
Et ce grand mouvement
Au fond de la maison
Et ce qu’elle a pris
Dans ces sombres bagages?

Ce qu’elle a négligé.

(Jules Supervielle)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’abrite la pensée de toi (Nancy Huston)

Posted by arbrealettres sur 8 février 2017



j’abrite la pensée de toi
dans la maison

de mon coeur

(Nancy Huston)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Fais une clef, même petite (Eugénio de Andrade)

Posted by arbrealettres sur 6 février 2017



cle-coeur-800x600

Fais une clef, même petite

– Fais une clef, même petite
Entre dans la maison.
Consens à la douceur, aie pitié
De la matière des songes et des oiseaux.

Invoque le feu, la clarté, la musique
Des flancs
Ne dis pas pierre, dis fenêtre.
Ne sois pas comme l’ombre.

Dis homme, enfant, étoile.
Répète les syllabes
Où la lumière est heureuse et s’attarde.

Répète encore : homme, femme, enfant.
Là où plus jeune est la beauté.

(Eugénio de Andrade)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :