Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘lampe’

Rêve d’une femme (Marceline Desbordes-Valmore)

Posted by arbrealettres sur 16 février 2018



 

John Byam Liston Shaw  1

Rêve d’une femme

Veux-tu recommencer la vie ?
Femme, dont le front va pâlir,
Veux-tu l’enfance, encor suivie
D’anges enfants pour l’embellir ?
Veux-tu les baisers de ta mère
Echauffant tes jours au berceau ?
– « Quoi ? mon doux Eden éphémère ?
Oh ! oui, mon Dieu ! c’était si beau ! »

Sous la paternelle puissance
Veux-tu reprendre un calme essor ?
Et dans des parfums d’innocence
Laisser épanouir ton sort ?
Veux-tu remonter le bel âge,
L’aile au vent comme un jeune oiseau ?
– « Pourvu qu’il dure davantage,
Oh ! oui, mon Dieu ! c’était si beau ! »

Veux-tu rapprendre l’ignorance
Dans un livre à peine entr’ouvert :
Veux-tu ta plus vierge espérance,
Oublieuse aussi de l’hiver :
Tes frais chemins et tes colombes,
Les veux-tu jeunes comme toi ?
– « Si mes chemins n’ont plus de tombes,
Oh ! oui, mon Dieu ! rendez-les moi ! »

Reprends-donc de ta destinée,
L’encens, la musique, les fleurs ?
Et reviens, d’année en année,
Au temps qui change tout en pleurs ;
Va retrouver l’amour, le même !
Lampe orageuse, allume-toi !
« – Retourner au monde où l’on aime…
O mon Sauveur ! éteignez-moi ! »

(Marceline Desbordes-Valmore)

Illustration: John Byam Liston Shaw

 

Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SONNET (Charles Cros)

Posted by arbrealettres sur 15 février 2018



 

Illustration: Jean-Jacques Henner
    
SONNET

J’ai peur de la femme qui dort
Sur le canapé, sous la lampe.
On dirait un serpent qui mord,
Un serpent bien luisant qui rampe.

Je ne suis pas un homme fort,
Mais ce soir le sang bat ma tempe.
L’amour va bien avec la mort;
Mon poignard, essayons ta trempe.

Arrêtons son rêve menteur.
Nulle langueur, nulle senteur,
Acier, n’empêchera ton oeuvre.

Ô lâcheté! le lendemain
J’aspirais l’odeur de jasmin
De ma triomphante couleuvre!

(Charles Cros)

 

Recueil: Le Collier de griffes
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

TESTAMENT (Charles Cros)

Posted by arbrealettres sur 14 février 2018



 

Clara Lieu url

TESTAMENT

Si mon âme claire s’éteint
Comme une lampe sans pétrole,
Si mon esprit, en haut, déteint
Comme une guenille folle,

Si je moisis, diamantin,
Entier, sans tache, sans vérole,
Si le bégaiement bête atteint
Ma persuasive parole,

Et si je meurs, soûl, dans un coin
C’est que ma patrie est bien loin
Loin de la France et de la terre.

Ne craignez rien, je ne maudis
Personne. Car un paradis
Matinal, s’ouvre et me fait taire.

(Charles Cros)

Illustration: Clara Lieu

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Appelez-moi (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 12 février 2018



Illustration: Laurent Connabel
    
Appelez-moi

Appelez-moi Vertige, appelez-moi
sans me nommer — je vous laisse le choix.

En équilibre entre deux précipices,
je tends les bras ainsi qu’un somnambule,
entre deux nuits, entre veille et sommeil.

Je me crois lampe et je n’éclaire pas.
Je suis éteint par la clarté du jour.
Protégez-moi de rester sans lumière.

Si je me tais, le silence est en flammes.
Appelez-moi comme si j’étais mort.
Je revivrai dans l’espace d’un cri.

(Robert Sabatier)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Albin Michel

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Résumé en automne (Julio Cortázar)

Posted by arbrealettres sur 12 février 2018




    
Résumé en automne

Dans la voûte du soir chaque oiseau est un point
du souvenir.
Je m’étonne quelquefois que la ferveur du temps
revienne, sans corps revienne, déjà sans but revienne ;
que la beauté, si brève dans son amour violent
nous réserve un écho lorsque la nuit descend.

Et ainsi quoi d’autre que de rester les bras pendants,
le coeur entassé et ce goût de poussière
qui fut fleur ou chemin —
Le vol dépasse l’aile.
Sans humilité, savoir que ce qui reste
a été gagné à l’ombre par oeuvre de silence ;
que la branche dans la main, que la larme obscure
sont héritage, l’homme et son histoire,
la lampe qui éclaire.

(Julio Cortázar)

 

Recueil: Crépuscule d’automne
Traduction: Silvia Baron Supervielle
Editions: José Corti

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous mettons tout en commun (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 7 février 2018




    
Nous mettons tout en commun
Sous la lampe
Tout ce que contiennent nos mains notre regard
Un ciel cent fois partagé
Un amour limité à sa forme la plus simple
Il ne faut plus parler de ce que tu dois
Tu es là
Et tu payes de ta présence
Tu peux compter sur moi
Puisque tu es la plus belle.

(René Guy Cadou)

 

Recueil: Poésie la vie entière
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CHANCE POSSIBLE (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 6 février 2018



    

CHANCE POSSIBLE

Nuit noire
On marche dans le vent de sel
Et le brouillard
Le coeur chavire
On ne sait plus si c’est la terre
Un beau navire
Ou la vie qui s’en va
Et le ciel claque sous nos pas
Les pierres chantent sur nos têtes
Quand l’homme sera là
Nous reprendrons la fête

Les mains ont débordé
Le vent baisse la voix
Quelqu’un parle de moi
Sous le front de la lampe.

(René Guy Cadou)

 

Recueil: Poésie la vie entière
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PARTIE PERDUE (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 6 février 2018




    
PARTIE PERDUE

Rien ne sert de partir
Il faut vivre
Etre là
Au bord du feu-berger qui ramène les doigts
Dans la main du soleil où bourdonne midi
A la pointe du coeur où glisse le souci
Sous le chaud de l’averse
Quand le corps se raidit
Quand le jour se renverse
Quand la dernière lampe éparpille la nuit

On recoupe un visage
En quel état je suis
Ces paumes défleuries
Roseaux de mon courage
Et le mur à lui seul est tout un paysage

(René Guy Cadou)

 

Recueil: Poésie la vie entière
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

RETOUR À L’AUBE (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 6 février 2018




Illustration

    
RETOUR À L’AUBE

Un bouquet de soleil danse dans la serrure
Les tables sont fleuries
On glisse les parures
Une main cache encore les écluses dorées

Tout ce qui dort a son secret
Le village enfoui sous la lampe
Les oiseaux perchés sur la rampe
La feuille blanche du plafond

J’ai reconnu ton pas
La voix-fée de la porte
Le cri désespéré d’un homme qu’on abat
La chambre sous le toit
Et la petite morte.

(René Guy Cadou)

 

Recueil: Poésie la vie entière
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ORAGE (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 6 février 2018




    ORAGE

Quel orage
Un homme va mourir
Au quatrième étage
Il est beau
Il a froid
Un bouquet de draps blancs se fane entre ses doigts

La fièvre baisse
Il rit
Et ses yeux sont déjà dans la lumière épaisse

Je n’entends plus ta voix
Comme il pleut sous la lampe
Le flot noir s’est éteint
Ton bras boucle la rampe
Une cloche a roulé sous les pas de satin

(René Guy Cadou)

 

Recueil: Poésie la vie entière
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :