Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘parole’

Retour des fleurs (J.J. Grandville)

Posted by arbrealettres sur 28 décembre 2022



Retour des fleurs

Tout-à-coup la porte s’ouvrit comme d’elle-même à deux
battants,
et l’on vit paraître la Fée.
Les fleurs tombèrent à ses genoux en versant des larmes,
mais elle les releva avec bonté.

—Entrez, leur dit-elle, pauvres enfants,
venez reprendre auprès de moi la place que vous n’auriez jamais dû quitter.
Pas une qui ne revît avec délice, les lieux où elle était née,
pas une qui ne se rappelât avec une terreur mêlée de honte,
les heures qu’elle avait passées sur la terre.
La Pensée maudissait les hommes qui, à l’envi les uns des autres,
semblaient se faire un plaisir de la repousser.
L’Aubépine frissonnait en pensant au sécateur.
La Tulipe se demandait comment elle avait pu s’habituer aux ennuis du sérail.

L’Églantine tremblait intérieurement, qu’en punition de son escapade,
la Fée ne la forcit à lire les livres qu’elle avait composés
du temps qu’elle figurait parmi les bas-bleus.
Mes filles, [dit la Fée], je pourrais vous faire de la morale, mais je m’en dispense.
Je lis au fond de votre coeur et je vois qu’il vous adresse lui-même une semonce
que toutes les miennes ne vaudraient peut-être pas.
Vous vous contenterez désormais d’être fleurs, j’en suis certaine,
si cependant quelqu’une d’entre vous voulait devenir femme tout-à-fait,
elle n’a qu’à le dire.
Je donne ma parole de Fée que son souhait sera exaucé à l’instant.
Un silence universel accueillit cette proposition.
Maintenant, reprit la Fée, allez vous reposer.
Demain commenceront les fêtes par lesquelles je veux célébrer votre retour.

Les fleurs crièrent: Vive la Fée!
et défilèrent devant elle.
Il y eut un baise-main général.

(J.J. Grandville)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De chaque heure même la plus fragile (Jean-Pierre Siméon)

Posted by arbrealettres sur 19 décembre 2022




Illustration: ArbreaPhotos     

De chaque heure
même la plus fragile
nous exigerons sa flamme
sa crête de lumière
un silence qui renoue
une parole ouverte par sa soif
le refus d’être accoutré de soi

de chaque heure sa rivière
mais il n’est de chant
que si l’oreille le veut
mais il n’est de profondeur
que si l’oeil résiste

de chaque heure nous visiterons l’envers
où l’âme peau sensible
à la lente respiration des arbres
enfin respire

longue joie rare et dense
dans l’instant
entre les mains

dont nous revenons vivants

(Jean-Pierre Siméon)

 

Recueil: Là où dansent les Éphémères 108 poètes d’aujourd’hui
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le frisson dans les bruyères (Jean-Pierre Siméon)

Posted by arbrealettres sur 19 décembre 2022




    
Le frisson dans les bruyères qu’étonne
l’aile de l’oiseau

l’infini lavis rose que laisse le soleil le soir
après l’averse

une parcelle de silence entre les bruits

ou la voix jaillie d’un commencement

il est ainsi de ces beautés infimes
qui touchent au centre parfait du jour

et les perçoit l’âme ajustée au simple
comme un chemin par elles vers elle-même

alors nous habitons
réellement
nous n’attendons plus de réponse

alors une joie avance en nous
fleur profonde
déliée de la grande mort

nous voilà savants
comme avant la parole

(Jean-Pierre Siméon)

 

Recueil: Là où dansent les Éphémères 108 poètes d’aujourd’hui
Traduction:
Editions: Le Castor Astral

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le tigre (Lu Ji)

Posted by arbrealettres sur 7 décembre 2022



Illustration: Shan Sa
    
Le tigre

Le sage a soif mais il ne boit pas aux sources malignes
Le sage a chaud mais il ne s’abrite pas sous des ombres faciles
L’homme véritable sait porter le poids de la liberté.
Mon cheval est sellé ; il m’emporte auprès du devoir.
Ma cravache rythme son pas vif vers l’aventure qui appelle
Ma faim recherche l’antre des tigres — je me nourris de leur sauvagerie
Le froid et le sommeil me conduisent au bois des oiseaux où trouver refuge
La fin du jour presse mon coeur insatisfait — ma quête n’est pas finie.
Je vois le déroulement des jours ; l’an s’épuise dans la nuit qui vient.
De lourds nuages occupent le rivage et poussent leurs soupirs vers la montagne.
La vallée retient mes vers et la crête des pics libère mes souffles angoissés.
Si l’agitation heurte les cordes du luth, Les hautes aspirations élèvent la parole.
Ô ! Comme vivre peut être pesant parfois !
Mais que se passe-t-il en moi qui braille la lâcheté qui s’épanche ?
Je frappe mon coeur — « réveille-toi et garde droite la vertu nécessaire ! »
Si ma poitrine se gonfle, voilà ma tête qui s’abaisse — comme j’ai honte…

(Lu Ji)

(261-303)

Recueil: Nuages immobiles Les plus beaux poèmes des seize dynasties chinoises
Traduction: Alexis Lavis
Editions: l’Archipel

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Parole (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 30 novembre 2022




    
Peut-être n’avons-nous jamais eu le choix
qu’entre une parole folle
et une parole vaine.

(Christian Bobin)

 

Recueil: L’homme qui marche
Traduction:
Editions: Le temps qu’il fait

Posted in méditations | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Un vieil enfant puni (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 30 novembre 2022



Illustration: Céline Roussin
    
Un vieil enfant puni :
nous ressemblons souvent à ça, n’est-ce pas?

Et quand on lève la tête sur les nuages
ou quand on la baisse sur les fleurs,

on entend une parole incroyable.

(Christian Bobin)

 

Recueil: La grande vie
Traduction:
Editions: Folio

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il n’y a a pas de différence pour toi (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 30 novembre 2022



Illustration: Josephine Wall 
    
Il n’y a a pas de différence pour toi entre aimer et parler.
Ta parole me fait un berceau d’osier avec de la dentelle du ciel.

(Christian Bobin)

 

Recueil: La présence pure et autres textes
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les mots (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 30 novembre 2022




    
Les mots Nella
et tout particulièrement les vôtres
les mots sont nourriture
Ils passent dans le silence
qui est un coeur fragile
que nous avons
tant que nous sommes en vie

Un coeur discret courtois
un vrai coeur comme l’autre
Nos paroles y descendent
pour y être lavées

Parfois il s’affole
on se demande vraiment pourquoi

Parfois il cesse de battre
et c’est que nous avons mangé
trop de mensonges bien trop de mots

De temps en temps je vais vers ce panier
je regarde dedans
il est tout plein de neige
éblouissant
et puis je m’en éloigne je n’y pense plus
C’est là

vos lettres sont là comme est l’enfance
on ne saurait la trouver
mais on sait bien qu’elle est là
partout où nous sommes
et avec elle
la nourriture
surabondante

(Christian Bobin)

 

Recueil: La Vie Passante
Editions: Fata Morgana

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Très peu de vraies paroles s’échangent chaque jour (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 29 novembre 2022



 

Très peu de vraies paroles s’échangent chaque jour, vraiment très peu.
Peut-être ne tombe-t-on amoureux que pour enfin commencer à parler.
Peut-être n’ouvre-t-on un livre que pour enfin commencer à entendre.

(Christian Bobin)

Illustration: Alberto Galvez

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , | 2 Comments »

Tout ce que je sais du ciel (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 26 novembre 2022



Tout ce que je sais du ciel me vient de l’étonnement que j’éprouve
devant la bonté inexplicable de telle ou telle personne,
à la lumière d’une parole ou d’un geste si purs
qu’il m’est évident que rien au monde ne peut en être la source.

(Christian Bobin)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :