Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘midi’

Ma Poésie (Louise Colet)

Posted by arbrealettres sur 12 octobre 2017



Illustration

    
Ma Poésie

Il est dans le Midi des fleurs d’un rose pâle
Dont le soleil d’hiver couronne l’amandier ;
On dirait des flocons de neige virginale
Rougis par les rayons d’un soleil printanier.

Mais pour flétrir les fleurs qui forment ce beau voile,
Si la rosée est froide, il suffit d’une nuit ;
L’arbre alors de son front voit tomber chaque étoile,
Et quand vient le printemps il n’a pas un seul fruit.

Ainsi mourront les chants qu’abandonne ma lyre
Au monde indifférent qui va les oublier ;
Heureuse, si parfois une âme triste aspire
Le parfum passager de ces fleurs d’amandier.

(Louise Colet)

 

Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ODEUR DE MON PAYS (Lucie Delarue-Mardrus)

Posted by arbrealettres sur 3 octobre 2017



L’ODEUR DE MON PAYS

L’odeur de mon pays était dans une pomme.
Je l’ai mordue avec les yeux fermés du somme,
Pour me croire debout dans un herbage vert.
L’herbe haute sentait le soleil et la mer,
L’ombre des peupliers y allongeait des raies,
Et j’entendais le bruit des oiseaux, plein les haies,

Se mêler au retour des vagues de midi.
Je venais de hocher le pommier arrondi,
Et je m’inquiétais d’avoir laissé ouverte,
Derrière moi, la porte au toit de chaume mou…

Combien de fois, ainsi, l’automne rousse et verte
Me vit-elle, au milieu du soleil et, debout,
Manger, les yeux fermés, la pomme rebondie
De tes prés, copieuse et forte Normandie ?…
Ah ! je ne guérirai jamais de mon pays !
N’est-il pas la douceur des feuillages cueillis
Dans leur fraîcheur, la paix et toute l’innocence ?

Et qui donc a jamais guéri de son enfance ?…

(Lucie Delarue-Mardrus)

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans la tiédeur des noyers (Francis Tessa)

Posted by arbrealettres sur 22 septembre 2017



Dans la tiédeur des noyers tout est clos par le midi d’été.
Battent seulement les poitrines, touches dispersées en silence

(Francis Tessa)

Illustration: Vladimir Kush

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Contre toute attente (Haruo Mizuhara)

Posted by arbrealettres sur 16 septembre 2017



Camille Pissarro o

Contre toute attente,
je me suis perdu dans ce grand boulevard —
Midi printanier

(Haruo Mizuhara)

Illustration: Camille Pissarro

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Retouche à la joie (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 7 septembre 2017



Illustration: Charles-Amable Lenoir
    
retouche à la joie

du fond des temps jusqu’à mes yeux
ce tournoiement plus haut que la rose à midi
dans la pâleur d’une Visitation

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: De laine et soie Retouches
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ton corps au frémissement des paumes (Francis Tessa)

Posted by arbrealettres sur 20 août 2017



 

Ton corps au frémissement des paumes
pour que s’envolent gazelles en plein midi

(Francis Tessa)

Découvert ici chez Lecture/Ecriture

Illustration: Vladimir Kush

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Pavot noir (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 17 août 2017




    
Pavot noir

Fleur des mauvais jardins au vénéneux sommeil,
Les servantes de l’Ombre et les Magiciennes,
Dont les nocturnes yeux redoutent le soleil,
Respirent âprement tes langueurs léthéennes.

Fleur des mauvais jardins au vénéneux sommeil.

Tu te fanes parmi les âcres chevelures,
Et tu connais le rêve ardent des fronts maudits
Que jamais n’effleura, dans un bruit de ramures,
Le souffle des matins et des simples midis :

Tu te fanes parmi les âcres chevelures.

Tu t’effeuilles auprès des femmes sans désir
Dont les prunelles sont froidement endormies,
Dont le coeur ennuyé dédaigne de choisir,
Et dont l’âme est pareille à l’âme des momies :

Tu t’effeuilles auprès des femmes sans désir.

Ennui de l’aconit et de la belladone
Dans le soir où la voix des vieilles trahisons
Fait traîner, à l’égal d’un refrain monotone,
La fadeur et la fragilité des poisons !

Ennui de l’aconit et de la belladone !

(Renée Vivien)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SOMMEIL (Alain Bosquet)

Posted by arbrealettres sur 7 août 2017



Illustration: Claude Bordat
    
SOMMEIL

Il est midi sous ton aisselle,
instant où chaque volupté
lèche sa nuque. Elle était belle,
la poésie qui m’a quitté
comme un voleur. Tes paumes blanches,
qui se disputent l’horizon,
se sont couchées, car c’est dimanche
entre tes seins.

(Alain Bosquet)

 

Editions: Cahiers du Sud

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le docteur et le saint (Pierre-Albert Birot)

Posted by arbrealettres sur 2 août 2017



 

Le docteur et le saint
Sont chiffonniers qui vont à la lanterne
Avec une hotte et un crochet

Le Poète se promène en plein midi

(Pierre-Albert Birot)

Illustration: René Baumer

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chant des oiseaux à midi (Dalia Ravikovitch)

Posted by arbrealettres sur 1 août 2017




    
Chant des oiseaux à midi
Ce pépiement
N’est certes pas méchant.
Ils chantent sans penser à nous
Et ils sont aussi nombreux que la semence d’Abraham.
Ils ont leur propre vie
Et voler est pour eux chose normale.
Certains sont oiseaux rares et d’autres vulgaires
Mais toute aile est grâce.
Leur coeur n’est jamais lourd
Même en piquant un ver.
Peut-être sont-ils simplement insouciants.
Les cieux sont leur royaume
De jour et de nuit.
Et lorsqu’ils touchent une branche
Elle est leur aussi.
Ce pépiement est dénué de malice
Et avec le temps il paraît même
Plein de compassion.

(Dalia Ravikovitch)

 

Recueil: Anthologie de la poésie en hébreu moderne
Traduction: J. Milbauer
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :