Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘disparaître’

A l’article de la mort (Laurent Albarracin)

Posted by arbrealettres sur 22 avril 2017



A l’article de la mort,
la boutique disparaît.

(Laurent Albarracin)

Illustration: Christoff Baron

 

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Rien ne part (Laurent Albarracin)

Posted by arbrealettres sur 21 avril 2017



Rien ne part sans disparaître,
sans s’abîmer
dans un vieux fond perplexe.

(Laurent Albarracin)

Illustration: Gao Xingjian

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

HIVER BLANC (Jacqueline Commard)

Posted by arbrealettres sur 20 avril 2017



HIVER BLANC

La margelle du puits déroule son tapis
De laine de nuage à la blancheur d’albâtre
Un moineau égaré, dans un coin se tapit
Tandis qu’une fumée, mollement, sort de l’âtre.

Les toits éclaboussés de larmes hivernales
Pleurent de tout leur soûl les chagrins de la nuit
Et festonnent les tuiles de perles de cristal.
Accrochées ça et là dans les ombres qui fuient.

La rivière est miroir … les chemins sont d’hermine !
Les arbres de noël ont envahi les prés !
Les pommiers dépouillés qui faisaient triste mine
Se sont enjolivés de robes sans apprêt.

En ce joli matin d’hiver éblouissant
Où le jour et la nuit se font « guerre en dentelle »
Des flocons de duvet animent en dansant
Ce merveilleux tableau digne d’une aquarelle !

Et ce petit village, éternel inconnu
Devient soudainement une œuvre de Grand Maître !
Miracle des saisons … Décor tombé des nues …
Fasciner un instant ! Doucement disparaître …

(Jacqueline Commard)

 Illustration: Hendrick Avercamp

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je t’aime (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 18 avril 2017



Je t’aime.
Je t’aime et dans cet amour
fleurit la plus grande vue de toi,
une image où tu es libre,
une image de drap blanc et ciel pur,

je n’entre pas dans cette image, mon amour,
je n’y entrerai jamais,
tu y es seule, libre d’y dormir,
d’y sourire et même d’y disparaître,

je te regarde, je t’aime
et t’aimant je te vois dans la nuée de ta vie blanche,
dans la douceur de cette vie venue à toi
et dont toi seule connaîtras jamais le goût,

je t’aime donc je te vois
et tu es libre dans cette vue.

(Christian Bobin)

Illustration: Anne-Marie Zilberman

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

ETONNEMENT CAPTIF (Adonis)

Posted by arbrealettres sur 15 avril 2017



ETONNEMENT CAPTIF

Réfugié à l’ombre
au milieu des fleurs et des herbes,
je construis une île

J’unis la branche aux rivages
Et quand disparaissent
les ports et noircissent les lignes

Je revêts l’étonnement captif
De l’aile des papillons

Derrière la forteresse
des épis et la lumière
dans la patrie de la fragilité.

(Adonis)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’herbe (Bai Juyi)

Posted by arbrealettres sur 14 avril 2017



L’herbe

Fraîche et jolie, voilà l’herbe nouvelle qui croît partout dans la campagne ;
Chaque année la voit disparaître, chaque année la voit revenir.
Le feu la dévore à l’automne1, sans épuiser en elle le germe de la vie ;
Que le souffle du printemps renaisse, elle renaît bientôt avec lui.
Sa verdure vigoureuse envahit peu à peu le vieux chemin,
Ondulant par un beau soleil, jusqu’aux murs de la ville en ruines.
L’herbe s’est flétrie, l’herbe a repoussé, depuis que mon seigneur est parti ;
Hélas ! en la voyant si verte, j’ai le cœur assailli de bien cruels souvenirs.

(Bai Juyi)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Confession (Nedjmhartine Vincent)

Posted by arbrealettres sur 13 avril 2017


 


 

Andrius Kovelinas -  (2)

Confession

Les lambeaux de notre amour mitigé
Accrochés aux poutres de mes souvenirs
Imprimés en moi éternellement.
Ce savant mélange, ce savant désordre
Cette passion étonnée, détonnée
Cet étrange amalgame de souvenirs
Ce synchronisme parfait, cet élan
Ce lien spirituel, primitif, basique
Donnent à ma vie du relief.
Vie sacralisée, saturée, colorée.
Oui, je t’aime. Oh! Que je t’aime!
Les fibres de mon corps, tendues
Vers un seul être, une seule âme.
Mon grand amour, mon tout amour.
Pourtant, je te confesse:
L’obésité de mon amour pour toi,
Me bloque la respiration. Asphyxie.
Criw, craw, criw, craw!
Gorge raclée, souffle court!
Cet amour cataclysme m’anéantira
Cet amour volcan me consumera.
Si je dois t’aimer, je ne dois exister.
Je ne puis me résoudre à disparaître.
Je t’aimerai de loin, plus fort encore

(Nedjmhartine Vincent)

Illustration: Andrius Kovelinas

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Je n’ai pas vraiment peur de disparaître (Jacques Darras)

Posted by arbrealettres sur 9 avril 2017




[…]
Je n’ai pas vraiment peur de disparaître.
Je voudrais seulement comme tout le monde savoir dans quelle direction je vais ensuite.
Si ce sera dedans.
Si ce sera dehors.
Est-ce que la mort est dedans ou dehors ?
Là est la question.
Là est ma question.
J’aime finalement bien habiter quelque part.
Je ne suis pas difficile en matière d’habitation.
Je veux bien habiter pour toujours à l’hôtel.
La seule chose que je n’aime pas ce sont les camps de vacances
Les villages de toile.
Dans une pâture normande ou au bord de la Méditerranée.
Je préfère une Place Publique de gens habillés, en manches de chemise, assis à une terrasse, buvant de
la bière ou du Moselle frais, suçant à petites cuillerées un sorbet cassis ou groseilles à maquereaux.
J’ai la vision d’une foule italienne idéale, femmes impeccablement blanches et brunes, lunettes de soleil
noires, tailleurs à fines rayures.
[…]
(Jacques Darras)

Illustration: Benoit Colsenet

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le nuage est las de voyager (Adonis)

Posted by arbrealettres sur 6 avril 2017



 

Le nuage est las de voyager
Il descend à la plus proche rivière
pour laver sa chemise
A peine a-t-il mis les pieds dans l’eau
que la chemise se dissout
et disparaît

(Adonis)

 Illustration

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comment leur dire ? (Bakary Bamba Junior)

Posted by arbrealettres sur 2 avril 2017



Comment leur dire ?

Comme leur dire ces vérités
Qui dans leurs vies vont tout changer?
Comment leur annoncer
Sans pour autant les effrayer?

Comment leur dire qu’ils sont des Dieux?
Il y a si longtemps qu’ils l’ont oublié,
Qu’ils n’ont jamais été chassés des cieux
Et que nous n’avons jamais été séparés?

Mais comment leur dire qu’ils sont faits d’Amour
Qu’il leur suffit de se le rappeler?
Qu’il faut bénir la peur qui nous entoure
Si nous voulons nous élever?

Et comment leur dire que leur avenir
Est fait de gloire et de félicité?
Qu’il faut sécher les larmes et garder le sourire
Pour faire disparaître la souffrance de notre réalité?

Comment leur dire qu’il faut bénir
Même ceux qui nous font souffrir?
Et de tout coeur leur accorder le pardon,
Car ils ne méritent que notre compassion?

Oh comment leur dire que l’heure est venue
Pour tous les enfants du royaume qui se croyaient perdus
De s’en retourner au sein du père
En revêtant leur habit de lumière.

(Bakary Bamba Junior)

 Illustration: Barry Euren  

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :