Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘pomme de terre’

QUAND IL EUT DESSINÉ (Yvon Givert)

Posted by arbrealettres sur 25 mai 2019



QUAND IL EUT DESSINÉ

quand il eut dessiné sur le sol
un grand cercle
certains virent un soleil une lune
d’autres la terre
d’autres une pomme de terre
d’autres encore un cercle

et d’autres rien
que la poussière

il avait le gros doigt du pied droit tout sale
il alla se laver à la source

il regarda son visage dans l’eau
un cercle lui aussi
un soleil une lune
la terre
ou une pomme
ou rien qu’un peu d’eau
agitée

(Yvon Givert)

 

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La pomme de terre (Gérard Bialestowski)

Posted by arbrealettres sur 23 décembre 2018



patate-chaude

La pomme de terre

Quand il fait très froid
à Noël
quand ça exagèle
la pomme de terre
met sa robe décembre
et la tête sous la cendre
alors je me décide
je la pique au bide
je la croque au sel
je lui fais la peau
sans dire un mot
la pomme de s’taire
se mange en silence
même chichécho

(Gérard Bialestowski)

 

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

AMOUR DE MAI (Maurice Fombeure)

Posted by arbrealettres sur 10 avril 2018




    
AMOUR DE MAI

Le chien du boulanger
Est maigre comme un clou,
Mais celui du boucher
Est gras et rond comme une pomme de terre.

Petite mère, prenez garde à vous,
Petite mère, prenez garde à vous.

Ô que la vie est douce
Sur ce vieux banc de frêne.
Qu’il me soit pardonné,
J’y ai beaucoup aimé :

Un visage si pur,
Des yeux clairs, une eau calme,
Un moineau sur un mur…

Petite mère, prenez garde à vous,
Petite mère, prenez garde à vous.

Mon coeur est si léger
Que je l’entends à peine,
Mon coeur est si léger
Quand il n’a pas de peine;

— Mais il n’est plus tout, tout à vous
Petite mère, prenez garde à vous —

(Maurice Fombeure)

 

Recueil: A dos d’oiseau
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Jardin de Julie (Brigitte Level)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2018




    
Le Jardin de Julie

La petite grenouille
mange bien ses nouilles

La petite souris
grignote bien son riz

Le petit hamster
aime les pommes de terre

Le petit lapin
mange tout son pain

Le petit canard
veut des épinards

La grosse tortue
veut de la laitue

La petite marmotte
croque une carotte

et la belle poule
mange sa semoule

(Brigitte Level)

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Un plaisir simple (Francis Combes)

Posted by arbrealettres sur 2 décembre 2017




Illustration: ArbreaPhotos
    
Un plaisir simple

Il faudrait que sur la Terre
toutes les choses soient comme ça
et que même les tâches quotidiennes
au lieu d’être des corvées
se changent en plaisirs simples.
Par exemple :
éplucher les pommes de terre
pour préparer le repas
de ceux qu’on aime
et avec qui on vit.
Leur ôter délicatement la peau
avec un économe,
les couper en morceaux,
ne pas les laver,
apprécier la pomme de terre pour elle-même
pour sa présence, sa rondeur,
son poids de réalité,
sa finesse,
la fermeté de sa chair,
sa couleur jaune pâle
(sans métaphore et sans allégorie)
et ne pas penser, surtout,
à la chair des filles.

(Francis Combes)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une pomme de terre (Maya Bejerano)

Posted by arbrealettres sur 4 mars 2017



 

Une pomme de terre

Je me suis disputée avec une pomme de terre,

à vrai dire avec
deux pommes de terre

elles ne sont qu’image,

dommage

car si c’était vraiment des pommes de terre
je ne me disputerais pas avec elles

(Maya Bejerano)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

LES PROFONDEURS DU SILENCE (László Marsall)

Posted by arbrealettres sur 13 février 2017



LES PROFONDEURS DU SILENCE

Serait-ce rêve-vent ?
Vague chant des poissons rejetés sur la plage ?
Psaumes de fourmillement
dans un tibia enseveli ?

Ce n’est plus l’oreille qui l’entend
c’est le Qui-sous-la-Peau à l’affût

Feuille de papier dans le noir
filigranes qui crient
dans germe de la pomme de terre
la micro-houle de la mer
la respiration
que le mur renvoie dans le visage du dormeur

Le léger bruit des chaînes de carbone
plume d’aile touche
la main glissée dans le squelette du coeur

car l’ange n’est pas muet
plus chuchotant que le chuchotant
et plus effrayant

(László Marsall)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les enfants (Jacques Prévert)

Posted by arbrealettres sur 27 janvier 2017



petit-train

Les enfants

Ils ont leur langage à eux,
un langage de protection.

Qu’est-ce que Dieu ?
Un petit bonhomme sans queue
qui fume sa pipe au coin du feu.

Qu’est-ce que l’enfer ?
Un petit chemin de fer
qui parcourt toute la Terre
en récoltant des pommes de terre.

Ce sont des philosophes
d’une importance capitale.

(Jacques Prévert)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le présent (Sophie Hannah)

Posted by arbrealettres sur 29 septembre 2016



J’épargne mes sous
pour t’acheter une pomme de terre crue.

Je vais la polir avec ma brosse à ongles
et la laver dans mon évier.

Je fais sculpter tes initiales
dans sa peau douce et brune.

Je vais l’envelopper de papier-cadeau rose
et l’attacher d’un ruban rose.

Je vais la déposer dans une boîte à chaussures
sur un lit de papier-mouchoir.

Je vais la livrer sur le pas de ta porte,
chaussée de souliers roses.

D’abord, tu vas la regarder avec colère,
comme si c’était un bébé.

Tu vas rapidement l’entrer dans la maison
pour la dérober aux yeux des voisins.

Tu ne sauras pas où la placer.
Tu auras peur de la tenir.

Tu la cacheras dans ta chambre
pour que personne ne la voie par hasard.

Elle vivra dans le coin le plus éloigné
pour toujours, et te gênera.

(Sophie Hannah)

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les pommes de lune (Jean Rousselot)

Posted by arbrealettres sur 11 août 2016



pomme_de_lune [800x600]

Les pommes de lune

Entre mars et Jupiter
Flottait une banderole
messieurs mesdames
Faites des affaires
Grande vente réclame
De pommes de terre

Un cosmonaute qui passait par là
Fut tellement surpris qu’il s’arrêta
Et voulut mettre pied à terre

mais pas de terre en ce coin là
Et de pommes de terre
Pas l’ombre d’une

C’est une blague sans doute
Dit il en reprenant sa route
Et à midi il se fit
Un plat de pommes de lune.

(Jean Rousselot)

 

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :