Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘pomme’

Retouche à la ferveur (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 21 juin 2022


pomme rouge 500

l’été garde la chambre

sur la pomme de l’après-midi
le soleil a les ailes collées

de même les reflets des amants sur la vitre

(Daniel Boulanger)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA PUISSANCE DE L’AMOUR (Egypte ancienne)

Posted by arbrealettres sur 3 juin 2022




    
LA PUISSANCE DE L’AMOUR
(extrait)

L’harmonie du lieu de mon repos est troublante.
La bouche de ma bien-aimée est un bouton de fleur.
Ses seins sont des pommes d’amour,
Ses bras sont des étaux.

Son front est un piège en bois de saule,
Et moi, je suis le canard sauvage.
Mes yeux prennent pour appât ses cheveux
Dans le piège prêt à s’abattre.

(Egypte ancienne)

Recueil: 35 siècles de poésie amoureuse
Traduction:
Editions: Saint-Germain-des-Prés Le Cherche-Midi

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Comme la pomme qui rougit (Sapphô)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2022




    
Comme la pomme qui rougit
Tout au bout d’une branche
Que les cueilleurs ont oubliée
— Non, ils ne l’ont point oubliée;
Ils ne purent l’atteindre !

(Sapphô)

 

Recueil: Sapphô L’éternelle amoureuse
Traduction: Aurore Guillemette et Aurélien Clause
Editions: Synchronique

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Odeur de mon Pays (Lucie Delarue-Mardrus)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2022




L’Odeur de mon Pays

L’odeur de mon pays était dans une pomme.
Je l’ai mordue avec les yeux fermés du somme,
Pour me croire debout dans un herbage vert.
L’herbe haute sentait le soleil et la mer,
L’ombre des peupliers y allongeait des raies,
Et j’entendais le bruit des oiseaux, plein les haies,
Se mêler au retour des vagues de midi.
Je venais de hocher le pommier arrondi,
Et je m’inquiétais d’avoir laissé ouverte
Derrière moi, la porte au toit de chaume mou ..
Combien de fois, ainsi, l’automne rousse et verte
Me vit-elle, au milieu du soleil et debout,
Manger, les yeux fermés, la pomme rebondie
De tes prés, copieuse et forte Normandie ?…
Ah ! je ne guérirai jamais de mon pays !
N’est-il pas la douceur des feuillages cueillis
Dans leur fraîcheur, la paix et toute l’innocence ?
Et qui donc a jamais guéri de son enfance ?…

(Lucie Delarue-Mardrus)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

La Bergère (Charles-Ferdinand Ramuz)

Posted by arbrealettres sur 3 mars 2022




Illustration: Jean-François Millet
    
La Bergère

Elle a un fouet et des mitaines,
elle a un gros fichu de laine,
un bonnet rouge sur la tête, et
ses joues sont sous le bonnet
encore plus rouges qu’il n’est.

Des petits garçons, qui gardent les vaches
dans le pré voisin, sont venus vers elle;
on ne voit pas leurs mains qu’ils cachent
dans les poches
de leurs culottes
(des culottes en grosse milaine); ils lui
disent: «Est-ce qu’on fait un feu?»

Elle ne répond rien, ils s’étonnent; ils lui
disent: «Puisque tu as des pommes…» On ne
sait pas si elle veut.
« Nous, on te donne les allumettes,
les allumettes et puis le bois.
Ça vaut bien ça… Tu ne veux pas? »

Elle veut bien, c’est qu’il fait froid.
Elle leur a donné ses pommes, ils ont
été chercher le bois.

Et il fait froid et c’est l’automne, et
ils l’ont mise au milieu d’eux, et,
eux, ils se serrent contre elle, tout
en tendant leurs
mains au feu.

(Charles-Ferdinand Ramuz)

Recueil: Le Petit Village
Traduction:
Editions: Héros-Limite

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Que les pommes tombent (Georges Schehadé)

Posted by arbrealettres sur 3 janvier 2022


pomme-pomme

Que les pommes tombent
Et vous serez à cette élévation

(Georges Schehadé)

Posted in poésie | Tagué: , , , | 2 Comments »

L’ECUREUIL DE NOEL (Paul Gilson)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2021



 

L’ECUREUIL DE NOEL

LE vent sifflait pour les oiseaux
morts le jour sans lendemain
lorsque vint un orphelin
qui m’abrita dans son chapeau

Il m’emmena seul jusqu’à Londres
Une dame en me voyant
ébrécha sa tirelire
et m’offrit un sautoir d’argent

Des noisettes pour chaque dent
et des pommes près du feu

Mes yeux tiennent dans vos yeux
Belle dame des compliments

(Paul Gilson)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

NOËL (Aksinia Mihaylova)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2021



 


    
NOËL

Comme si je n’avais jamais vécu dans cette maison
qui, libérée des meubles lourds,
essaye à présent de garder l’équilibre.
Pareille à une louve qui soudain s’est retrouvée
dans une clairière, je tourne en rond
autour du sapin de Noël
incliné au milieu du salon vide.
Deux louveteaux posent en silence
leurs museaux dans la neige
et regardent les pommes sèches
et les guirlandes parmi les branches.
Mais la lumière qui rayonne de leurs yeux
lave tous les îlots boueux dans le courant
de la Voie lactée
et nous entrons avec des chaussures propres
dans une autre année.

(Aksinia Mihaylova)

 

Recueil: Le baiser du temps
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lettres secrètes (Jacques Biolley)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2021




Lettres secrètes

Recevoir une lettre d’elle,
sans l’ouvrir.
Lui en donner une
qu’elle ne lirait pas.
Deux lettres secrètes,
comme un arbre
dans la pomme.

(Jacques Biolley)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

La dernière pomme (Pierre Gabriel)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2021




La dernière pomme

A la branche du givre
Une pomme s’accroche encore.

Elle sait que bientôt
Elle lâchera prise,
Que la neige l’engloutira.

Pourtant, sur le ciel de l’hiver,
Elle brille de tous ses feux
Comme un soleil têtu
Qui ne veut pas mourir

(Pierre Gabriel)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :