Arbrealettres

Poésie

Je voyage un instant un éternel instant (Fatiha Berezac)

Posted by arbrealettres sur 3 mars 2018



Mon cœur pose ses coudes
Sur l’épaule de ses paupières
Et carde ma poésie
De chants les plus suaves
Et je bois son regard
Jusqu’au fond de mon ventre
Je voyage un instant
Un éternel instant.

(Fatiha Berezac)


Illustration: Fabienne Contat

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :