Arbrealettres

Poésie

LES HOMMES (Pablo Neruda)

Posted by arbrealettres sur 6 juillet 2018



LES HOMMES

Moi, l’homme des forêts et des trains en hiver,
moi, le conservateur de la dure saison,
de la boue
dans une rue épuisée, misérable,
moi, le poète obscur, j’ai reçu le baiser de pierre sur mon front
et j’ai senti se purifier aussitôt mes angoisses.

(Pablo Neruda)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :