Arbrealettres

Poésie

Le chat (Baudelaire)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2018



Viens, mon beau chat, sur mon coeur amoureux;
Retiens les griffes de ta patte,
Et laisse-moi plonger dans tes beaux yeux,
Mêlés de métal et d’agate.

Lorsque mes doigts caressent à loisir
Ta tête et ton dos élastique,
Et que ma main s’enivre du plaisir
De palper ton corps électrique,

Je vois ma femme en esprit. Son regard,
Comme le tien, aimable bête,
Profond et froid, coupe et fend comme un dard,

Et, des pieds jusques à la tête,
Un air subtil, un dangereux parfum,
Nagent autour de son corps brun.

(Baudelaire)

Illustration: chatons nés samedi 13 Mars

8 Réponses vers “Le chat (Baudelaire)”

  1. Ah le chat de Baudelaire !!
    Et cette photo trop trognonne !

  2. Lara said

    Compliments pour la photo perso !

  3. A reblogué ceci sur Maître Renard.

  4. Luciole said

    Faut lire le poème à Zorro 🙂

  5. Chat casanier
    ——

    Ce maître Chat n’est guère aventureux,
    Peu de rats tombent sous sa patte ;
    il n’a jamais été bien rigoureux,
    Il n’est point de ceux qui se battent.

    De la victoire il n’est point désireux,
    Et même pas sur une chatte ;
    Tu ne lui vois nul regard langoureux,
    Il aime pourtant qu’on le flatte.

    Lui qui se fout du tiers comme du quart,
    C’est quand même une fine bête ;
    Ses commensaux ont pour lui des égards.

    Il n’a très souvent rien en tête,
    Ou, tout au plus, un savoureux parfum,
    Ou quelques fumets plus communs.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :