Arbrealettres

Poésie

Au vacarme (Henri Michaux)

Posted by arbrealettres sur 29 juin 2017



Illustration: Caroline Duvivier
    
Au vacarme
au rugissement, si l’on donnait un corps…
Aux sons du cymbalum, à la foreuse perçante
aux trépignements adolescents qui ne savent encore
ce que veut leur poitrine qui est comme si elle allait éclater
aux saccades, aux grondements, aux déferlements
aux marées de sang dans le coeur
à la soif
à la soif surtout
à la soif jamais étanchée
si l’on donnait un corps…

(Henri Michaux)

 

Recueil: Face aux verrous
Editions: Gallimard

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :