Arbrealettres

Poésie

Boubat (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 29 novembre 2022



Boubat ne « prend » pas ses photographies, il les reçoit.
Il les accueille.

Quant à connaître précisément ce qui est ainsi accueilli,
c’est impossible.

Le savoir que nous avons d’une chose enferme cette chose sur nous-mêmes.
Dans l’accueil, c’est le mouvement inverse :

nous sommes ouverts à l’autre et,
pour tout dire, nous sommes un peu perdus.

Boubat ne connaît pas tout ce qu’il voit,
pas plus que je ne comprends tout ce que j’écris.

Le meilleur de nous arrive toujours à notre insu.

(Christian Bobin)

 Illustration: Edouard Boubat

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :