Arbrealettres

Poésie

Il est 5 heures, Paris s’éveille (Jacques Dutronc)

Posted by arbrealettres sur 14 mars 2020



Il est 5 heures, Paris s’éveille

Je suis l’dauphin d’la place Dauphine
Et la place Blanche a mauvaise mine
Les camions sont pleins de lait
Les balayeurs sont pleins d’balais

Il est cinq heures
Paris s’éveille
Paris s’éveille

Les travestis vont se raser
Les stripteaseuses sont rhabillées
Les traversins sont écrasés
Les amoureux sont fatigués

Il est cinq heures
Paris s’éveille
Paris s’éveille

Le café est dans les tasses
Les cafés nettoient leurs glaces
Et sur le boulevard Montparnasse
La gare n’est plus qu’une carcasse

Il est cinq heures
Paris s’éveille
Paris s’éveille

La tour Eiffel a froid aux pieds
L’Arc de Triomphe est ranimé
Et l’Obélisque est bien dressé
Entre la nuit et la journée

Il est cinq heures
Paris s’éveille
Paris s’éveille

Les banlieusards sont dans les gares
A la Villette on tranche le lard
Paris by night, regagne les cars
Les boulangers font des bâtards

Il est cinq heures
Paris s’éveille
Paris s’éveille

Les journaux sont imprimés
Les ouvriers sont déprimés
Les gens se lèvent, ils sont brimés
C’est l’heure où je vais me coucher

Il est cinq heures
Paris se lève
Il est cinq heures
Je n’ai pas sommeil

(Jacques Dutronc)


Illustration

4 Réponses vers “Il est 5 heures, Paris s’éveille (Jacques Dutronc)”

  1. Lara said

    :-))

  2. je la chantais souvent quand je veillais dans les boites jusqu’a 5 heures du matin.. que c’est loin tout ca. t’embrasses fiston

  3. Obélisque sous la lune
    ———-

    Mon corps est gris, mon chef n’est plus doré,
    La lune bleue de son éclat m’honore ;
    Un texte saint sur moi se lit encore,
    Parlant aux dieux autrefois adorés.

    Moi, j’ai connu leurs temples colorés
    Où le Faucon son fier soleil arbore ;
    J’ai vu le mur rougissant à l’aurore,
    J’ai vu l’ibis au matin picorer.

    J’ai vu la Reine allant cueillir des roses,
    J’ai vu le scribe alignant de la prose ;
    Ce furent là d’autres temps, d’autres cieux.

    Ici aussi, de vastes promenades,
    Les bâtisseurs ont oeuvré de leur mieux ;
    Ça ne vaut pas mon ancienne esplanade.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :