Arbrealettres

Poésie

CENDRES (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




CENDRES

Nous avons dit des paroles,
paroles pour réveiller des morts,
paroles pour faire un feu,
paroles où pouvoir nous asseoir
et sourire.

Nous avons créé le sermon
de l’oiseau et de la mer,
le sermon de l’eau,
le sermon de l’amour.

Nous nous sommes mis à genoux
et avons adoré de longues phrases
comme le soupir de l’étoile,
phrases comme des vagues
phrases avec des ailes.

Nous avons inventé de nouveaux noms
pour le vin et pour le rire,
pour les regards et leurs terribles
chemins.

A présent moi je suis seule
— comme l’avare délirante
sur sa montagne d’or —
lançant des paroles vers le ciel,
mais moi je suis seule
et je ne peux pas dire à mon aimé
ces paroles pour lesquelles je vis.

(Alejandra Pizarnik)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :