Arbrealettres

Poésie

LES PETITES FLEURS SE MOQUENT DES GRAVES SAPINS (Textes chinois)

Posted by arbrealettres sur 8 avril 2018



Illustration
    
LES PETITES FLEURS SE MOQUENT DES GRAVES SAPINS
Tin-Tun-Ling

Sur le haut de la montagne, les sapins demeurent sérieux et hérissés ;
au bas de la montagne, les fleurs éclatantes s’étalent sur l’herbe.

En comparant leurs fraîches robes, aux vêtements sombres des sapins,
les petites fleurs se mettent à rire.
Et les papillons légers se mêlent à leur gaieté.

Mais un matin d’automne, j’ai regardé la montagne :
les sapins, tout habillés de blanc, étaient là, graves et rêveurs.

J’ai eu beau chercher au bas de la montagne,
je n’ai pas vu les petites fleurs moqueuses.

(Textes chinois)

 

Recueil: Le Livre de Jade
Traduction: Judith Gautier
Editions: Plon

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :