Arbrealettres

Poésie

Rondeau de la tortue (Jacques Roubaud)

Posted by arbrealettres sur 3 février 2020




    
Rondeau de la tortue

Petit à petit la tortue
A fait le tour de son jardin
Elle a grignoté sa laitue
Et cueilli un bouquet de thym
Vraiment ce fut un beau matin
Le soleil chauffe de ses mains
Nues les verdures ingénues
Petit à petit

Le nez de la tortue remue
Il fera chaud on le sent bien
Elle tend le cou et revient
Lentement à l’ombre des rues
Petit à petit

(Jacques Roubaud)

 

Recueil: Rondeaux poésies
Traduction:
Editions: Gallimard

Une Réponse vers “Rondeau de la tortue (Jacques Roubaud)”

  1. Tortue de gueules
    ————

    De gueules, la tortue, animal plutôt lent,
    Va moins vite qu’un loup, mais plus qu’une limace ;
    Elle peut déplacer son imposante masse
    En laissant s’activer ses muscles indolents.

    Jamais elle n’aura les ailes du milan,
    Ni celles du faucon, d’ailleurs elle s’en passe ;
    Elle a ses petits pieds pour explorer l’espace,
    Elle surveille tout d’un regard vigilant.

    Cet animal jamais n’envie la forme humaine,
    Il lui suffit d’errer dans son petit domaine ;
    Si le danger surgit, elle cache son chef.

    Si le renard l’offense, elle peut bien l’absoudre,
    Elle ne voudrait point lui envoyer la foudre ;
    Elle le met en garde, en deux ou trois mots brefs.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :