Arbrealettres

Poésie

La Grenouille et le Bœuf (Isaac de Benserade)

Posted by arbrealettres sur 25 novembre 2020



Illustration: Marc Chagall
    
La Grenouille et le Bœuf.

La grenouille superbe, en vain tâche de s’enfler
Pour atteindre la taille d’un bœuf. Elle n’y peut aller ;
Mais en simple grenouille au marais élevée,
N’est dans son espèce qu’une grenouille crevée.

Le marquis fait le duc, le duc fait le prince ;
Chacun s’enfle, et enfin chacun devient si mince,
Qu’ainsi que la grenouille, il crève avec éclat.
On se perd à vouloir sortir de son état.

(Isaac de Benserade)

 

Recueil: Fables
Traduction:
Editions:

Une Réponse vers “La Grenouille et le Bœuf (Isaac de Benserade)”

  1. Lord Frog
    ——-

    Grenouille et grand seigneur, c’est ma double nature,
    Quant à mon cri de guerre, il monte vers les cieux ;
    Sans poil et sans plumage, à l’image de Dieu,
    Je siège en ce marais dans ma noble posture.

    Tu ne me verras point courir les aventures,
    Car toujours j’aimerai la Dame de ces lieux ;
    Les humaines beautés ne sont rien à mes yeux,
    En faire des portraits, c’est gâcher la peinture.

    Je veux bien saluer Maître Boeuf en passant,
    Mais sans être jaloux de ce gros innocent,
    Lui qui, en fin de course, est dévoré par l’Homme.

    Moi, je n’irai jamais en faire mon repas,
    Je ne vais pas non plus mordre dans une pomme ;
    Les moucherons, vois-tu, c’est meilleur, n’est-ce pas ?

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :