Arbrealettres

Poésie

Cette autre chair (Herman Gorter)

Posted by arbrealettres sur 1 mai 2018



Illustration
    
Cette autre chair
froide sous mes mains sèches
et mes yeux invisibles dans la nuit —
cette douce chair fondante — toute
ma force pénètre la nuit — comme la mort,
tout est noir, pas de blanc, pas de rouge —
toute ma tête semble fraîche,
pas de but nulle part,
la nuit est doucement noire,
sans regard, sans pensée,
ce bain de nuit humide,
cette immersion, ce puits dans le jour
comme une rosée alentour,
ma tête si fraîche.

(Herman Gorter)

 

Recueil: Ce que tu es
Traduction: Saskia Deluy et Henri Deluy
Editions: Al Dante

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :