Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘force’

Pour moi, la montagne, le ciel, l’arbre… (Nicolas Diéterlé)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2017



Pour moi, la montagne, le ciel, l’arbre…
ne sont pas que la montagne, le ciel, l’arbre
Ce sont des présences,
de hautes présences éblouissantes,
et je suis leur frère, leur compagnon

le soleil contre la fenêtre de ma salle de bains
forme un visage sans traits, une face essentielle

Les arbres, le soir,
retiennent la nuit dans leurs bras avec une telle force
qu’il semble que rien ne pourrait la leur arracher,
pas même le jour revenant

Mais le jour revient,
et les arbres, s’illuminant de tendresse,
libèrent la nuit.

(Nicolas Diéterlé)

Découvert ici: http://www.bulledemanou.com/

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le combat pour la justice (Gwyneth Lewis)

Posted by arbrealettres sur 21 mars 2017



Le combat pour la justice commence et finit avec moi.
La vérité est le son de ce que je peux dire.
Je ne peux me sentir bien que lorsque les autres sont libres
Et ce qui est juste a un prix que je suis prête à payer.

Je refuse d’avoir peur
De la force ou de la haine.
J’arracherai leurs mensonges comme de mauvaises herbes,
Je planterai des jardins de graines plus généreuses.

Si je tourne le dos et m’en vais
Qui demandera à d’autres ce que je veux pour moi ?
Je ne peux me sentir bien que lorsque les autres sont libres
Et ce qui est juste a un prix que je suis prête à payer

(Gwyneth Lewis)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le rien (Emily Dickinson)

Posted by arbrealettres sur 20 mars 2017



Par dons modestes et mots entravés
Le cœur humain apprend
Le rien —
«Rien» est la force
Qui rend le Monde neuf —

***

By homely gifts and hindered words
The human heart is told
Of nothing —
« Nothing » is the force
That renovates the World —

(Emily Dickinson)


Illustration: Odilon Redon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Post-scriptum poétique (Katerina Anghelàki-Rooke)

Posted by arbrealettres sur 14 mars 2017



Post-scriptum poétique

Les poèmes ne peuvent plus
être beaux
puisque la vérité s’est enlaidie.
Désormais l’expérience
est le seul corps des poèmes
et tandis que s’enrichit l’expérience
elle nourrit le poème et sans doute lui donne force.
J’ai mal aux genoux je ne peux plus
m’agenouiller devant la Poésie,
je ne peux lui offrir
que l’expérience et les blessures.
Les adjectifs sont défraîchis —
seuls mes fantasmes
peuvent désormais orner ma poésie.
Mais je la servirai toujours
tant qu’elle voudra de moi bien sûr
car elle seule me permet d’oublier un peu
l’horizon bouché de mon avenir.

***

Poetic Postscript

Poems cannot be beautiful
anymore, because truth
has turned ugly.
Experience is now
the only body of poems
and the richer the experience
the better the poem is nourished
and the stronger it grows.
My knees ache
I am unable to fall on them
to worship poetry;
the wounds of my experience
is all I have to offer.
The adjectives withered;
only with my fantasies
I can decorate poetry now.
But I shall always serve her
-for as long as she wants me-
because only poetry can make me
forget for a while
the closed horizon of my future.

(Katerina Anghelàki-Rooke)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand on n’a que l’amour (Jacques Brel)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2017



Quand on n’a que l’amour

Quand on n’a que l’amour
A s’offrir en partage
Au jour du grand voyage
Qu’est notre grand amour

Quand on n’a que l’amour
Mon amour, toi et moi,
Pour qu’éclate de joie
Chaque heure et chaque jour

Quand on n’a que l’amour
Pour vivre nos promesses
Sans nulle autre richesse
Que d’y croire toujours

Quand on n’a que l’amour
Pour meubler de merveilles
Et couvrir de soleil
La laideur des faubourgs

Quand on n’a que l’amour
Pour unique raison
Pour unique chanson
Et unique secours

Quand on n’a que l’amour
Pour habiller le matin
Pauvres et malandrins
De manteaux de velours

Quand on n’a que l’amour
A offrir en prière
Pour les maux de la Terre
En simple troubadour

Quand on n’a que l’amour
A offrir à ceux-là
Dont l’unique combat
Est de chercher le jour

Quand on n’a que l’amour
Pour tracer un chemin
Et forcer le destin
A chaque carrefour

Quand on n’a que l’amour
Pour parler au canon
Et rien qu’une chanson
Pour convaincre un tambour

Alors, sans avoir rien
Que la force d’aimer
Nous aurons dans nos mains
Amis, le monde entier

(Jacques Brel)
Illustration: Robert Doisneau

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Sur le soupir de l’amie (Rainer Maria Rilke)

Posted by arbrealettres sur 28 février 2017



Sur le soupir de l’amie
toute la nuit se soulève,
une caresse brève
parcourt le ciel ébloui.

C’est comme si dans l’univers
une force élémentaire
redevenait la mère
de tout amour qui se perd.

(Rainer Maria Rilke)

Illustration: Andrzej Malinowski

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La force essentielle (Etty Hillesum)

Posted by arbrealettres sur 25 février 2017



 

La force essentielle
consiste à sentir au fond de soi, jusqu’à la fin,
que la vie a un sens, qu’elle est belle;
que l’on a réalisé toutes ses virtualités
au cours d’une existence qui était bonne,
telle qu’elle était.

(Etty Hillesum)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Du haut de la colline (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 24 février 2017



 

Du haut de la colline
le paysage à la baguette

Une ruine s’impose
à la force du passé

Le ciel très pur
l’eau dans son église

(Georges Bonnet)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les hivers (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 21 février 2017



 

Les hivers la complicité des pas et de la neige
et en dehors du décor
les vents errants
livrés aux forces du hasard
Les saisons retrouvaient naturellement leur lit
les choses les plus humbles leur contrée

(Georges Bonnet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le ciel détourné (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 19 février 2017



Le ciel détourné
dans l’eau de la rivière

Le soleil à cloche-pied
sous les feuillages

A la nuit tombante
la force d’un appel

l’enfance en veilleuse

(Georges Bonnet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :