Arbrealettres

Poésie

CHANT D’UN FANTASSIN (Charles Vildrac)

Posted by arbrealettres sur 16 octobre 2020



 

Illustration: Erich Heckel
    
CHANT D’UN FANTASSIN
À André Bacqué

Je voudrais être un vieillard
Que j’ai vu sur une route ;
Assis par terre au soleil
Il cassait des cailloux blancs
Entre ses jambes ouvertes.
On ne lui demandait rien
Que son travail solitaire.
Quand midi flambait les blés,
Il mangeait son pain à l’ombre.

*

Je connais, dans un ravin
Obstrué par les feuillages,
Une carrière ignorée
Où nul sentier ne conduit.
La lumière y est furtive
Et aussi la douce pluie ;
Et un seul oiseau parfois
Interroge le silence.
C’est une blessure ancienne,
Étroite, courbe et profonde
Oubliée même du ciel ;
Sous la viorne et sous la ronce
J’y voudrais vivre blotti.

*

Je voudrais être l’aveugle
Sous le porche de l’église :
Dans sa nuit sonore il chante !
Il accueille tout entier
Le temps qui circule en lui
Comme un air pur sous des voûtes.
Car il est l’heureuse épave
Tirée hors du morne fleuve
Qui ne peut plus la rouler
Dans sa haine et dans sa fange.

*
Je voudrais avoir été
Le premier soldat tombé
Le premier jour de la guerre.

(Charles Vildrac)

 

Recueil: Chants du désespéré (1914-1920) –
Traduction:
Editions: Gallimard

Une Réponse vers “CHANT D’UN FANTASSIN (Charles Vildrac)”

  1. Planète accablante
    ———-

    La nef cosmique accoste une planète morne,
    Car pour nous rendre ailleurs nos efforts furent vains ;
    Les gens de cet endroit n’ont que du mauvais vin,
    Chose qui peut conduire au désespoir sans bornes.

    Un roi nous accueillit, soufflant dans une corne,
    Pas vraiment élégant (bien que de droit divin) ;
    Il fit délibérer sur nous quelques devins
    Dont les obscurs propos de rhétorique s’ornent.

    Un vieux mage a dit « Roi, ne les mets point à mort,
    Ces êtres ne sont pas porteurs d’un mauvais sort. »
    Là-dessus, l’échanson nous verse un coup de rouge.

    Déjà, ce n’est pas mal de s’en sortir vivants,
    Donc nous ne ferons point la grimace en buvant
    Sous l’oeil de ce sorcier dont pas un cil ne bouge.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :