Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Aragon)’

Ne t’en va pas (Aragon)

Posted by arbrealettres sur 8 janvier 2017


Couleur de sable odeur de pêche
Ô par mégarde de retour
Amant d’un geste amant d’un jour
Dans l’ombre au loin bat le bruit lourd
Du balancier qui se dépêche
Laisse en moi durer le gémir
Que je me grise et je me grise
Laisse en moi mourir la surprise
Écoute mon coeur qui se brise
Prends un peu le temps de dormir
Ne t’en va pas

(Aragon)

Illustration: Félix Vallotton

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Je me croyais libre sur un fil d’acier (Aragon)

Posted by arbrealettres sur 4 juillet 2016



Tant pour le plaisir
Que la poésie
Je croyais choisir
Et j’étais choisi

Je me croyais libre
Sur un fil d’acier
Quand tout équilibre
Vient du balancier

Au bout de mon âge
Qu’aurai-je trouvé
Vivre est un village
Où j’ai mal rêvé

(Aragon)


Illustration: Alain Chayer

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 14 Comments »

INTERMEDE (Aragon)

Posted by arbrealettres sur 8 décembre 2015



INTERMEDE

Une barque s’en va sur l’eau
sur l’eau
Comme fait la feuille du saule
Comme ta joue à mon épaule
Comme la paupière l’œil dos
Une barque s’en va sur l’eau
sur l’eau
Comme fait la feuille du saule

Elle fend sans heurt et sans bruit
sans bruit
La rivière profonde et noire
Qui tant ressemble la mémoire
Et comme la mémoire fuit
Elle fend sans heurt et sans bruit
sans bruit
La rivière profonde et noire

Un rire léger qui s’éteint
s’éteint
Une chanson des robes claires
Ce n’est pas pour chercher à plaire
Est-ce le soir ou le matin
Un rire léger qui s’éteint
s’éteint
Une chanson des robes claires

La barque vire tourne et vient
et vient
Innocemment vers le rivage

Chercher caresse du feuillage
Où le coeur battant je me tiens
La barque vire tourne et vient
et vient
Innocemment vers le rivage
Par-dessus bord ii pend un bras
un bras
Lisse et doré de jeune fille

La barque oscille sur sa quille
Comme d’un lit sortait des draps
Par-dessus bord il pend un bras
un bras
Lisse et doré de jeune fille
Les cheveux de l’autre debout
debout
En approchant
touchent les branches
Elle y accroche sa main blanche
La première se penche au bout
Les cheveux de l’autre debout
debout
En approchant touchent les branches

Et la troisième qui me voit
me voit
Que dirais-je de la troisième
sinon que c’est elle que j’aime
Elle chante et j’entends sa voix
C’est la troisième qui me voit
et voit
Ce que je dis de la troisième

(Aragon)


Illustration: Claude Monet

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 6 Comments »

L’espoir (Aragon)

Posted by arbrealettres sur 1 décembre 2015


14521608_2679_divers_73015_H022711_L

Je ressentais vivement l’espoir
de toucher à une serrure de l’univers:
si le pêne allait tout à coup glisser…

(Aragon)

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Oublié (Aragon)

Posted by arbrealettres sur 30 novembre 2015


Oublié

Comme sur le quai désert un accordéon
déplié
un mouchoir à carreaux sur le macadam

(Aragon)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Avez-vous jamais vu comment meurt un oiseau (Aragon)

Posted by arbrealettres sur 30 novembre 2015


Avez-vous jamais vu comment meurt un oiseau
Une pierre soudain qui tombe dans la cage
Cela ne chantera plus n’ébouriffera plus
Son plumage Cela meurt droit devenu plomb
Cela meurt on dirait un meuble tombé dans ma tête
Une marche manquée Un mot pour l’autre
Un oiseau que c’est triste un oiseau qui meurt

(Aragon)

Illustration: Jean-Baptiste Greuze

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Qu’y reste-t-il (Aragon)

Posted by arbrealettres sur 29 novembre 2015


Qu’est-ce à la fin que l’être emporte
Dans la fixité de ses yeux
Qu’y reste-t-il qui fut les cieux
Avec lui quelle étoile avorte

(Aragon)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Silence assourdissant (Aragon)

Posted by arbrealettres sur 29 octobre 2015



Je suis plein
du silence assourdissant
d’Aimer

(Aragon)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Par-dessus bord il pend un bras (Aragon)

Posted by arbrealettres sur 28 octobre 2015



Par-dessus bord il pend un bras
un bras
Lisse et doré de jeune fille
La barque oscille sur sa quille
Comme d’un lit sortant des draps
Par-dessus bord il pend un bras
un bras
Lisse et doré de jeune fille

(Aragon)


Illustration: Pierre-Auguste Renoir

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

As-tu jamais vu (Aragon)

Posted by arbrealettres sur 27 octobre 2015



As-tu jamais vu
quelque chose de plus triste
qu’une chaise
Après le carnaval
et tous les serpentins retombés

(Aragon)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :